For All Mankind : Une saison 4 à fond dans la science-fiction

Date : 19 / 11 / 2023 à 13h00
Sources :

Collider


Quand la fiction dépasse la science, ça donne la science-fiction, et Ronald D. Moore ne nous dira pas le contraire maintenant que la saison 4 de For All Mankind a été lancée sur Apple TV+.

La saison 4 de l’uchronie spatiale du streamer à la pomme s’aventure là où aucun homme n’a littéralement jamais mis les pieds. Avant la diffusion du premier épisode, Steve Weintraub, fondateur et rédacteur en chef de Collider, s’est entretenu avec Moore au sujet de l’avenir de For All Mankind et de la signification exacte de la science-fiction pour une histoire aussi terre-à-terre.

Le XXIe siècle ayant été officiellement atteint par la série, La Vallée du Bonheur de la NASA est une base martienne bien établie où les anciens rivaux sont devenus des alliés alors que le programme se concentre sur des questions lucratives, celles des précieuses ressources contenues sur et dans les astéroïdes. Naturellement, ce nouvel objectif commun entraînera de nouvelles tensions, mais aussi des opportunités pour le commun des mortels de rejoindre les astronautes et les scientifiques parmi les étoiles.

J’ai vu les sept premiers épisodes de la saison 4 - ils sont fantastiques. J’adore cette série. Qu’avez-vous le plus hâte que les fans voient cette saison ?

Je suis très intéressé par l’histoire de Margo, par sa vie derrière le rideau de fer, par le fait de la voir se débattre seule. Ils l’ont sauvée, ils l’ont empêchée d’aller en prison, puis ils l’ont mise sur un iceberg, et elle y est restée toute seule. Plus personne ne répond à ses appels téléphoniques, et pourtant elle est déterminée à revenir dans un programme spatial, d’une manière ou d’une autre. C’est un parcours très intéressant pour le personnage, et il est également intéressant de voir comment l’Union soviétique a évolué dans cette autre ligne temporelle.

L’une des choses que vous avez pu faire cette saison, c’est que vous avez filmé en Europe de l’Est spécifiquement pour son intrigue, et cela ajoute beaucoup parce qu’on n’a jamais l’impression d’être à Los Angeles.

C’est vrai. Oui, c’était très important que lorsque nous tournions ces scènes, on ait l’impression d’être ailleurs.

Avez-vous parlé à Apple du fait que si, par malheur, vous n’êtes pas renouvelés, ils vous le disent pour que vous puissiez conclure quelque chose, ou n’avez-vous jamais eu cette conversation avec eux ?

Nous n’avons jamais vraiment eu cette conversation avec eux. Ils ont toujours soutenu la série depuis le début, et nous n’avons jamais ressenti cette sorte de Damoclès au-dessus de nos têtes dans la série jusqu’à présent. Alors, vous savez, soit nous avons beaucoup de chance, soit nous sommes des imbéciles [rires]. On ne sait jamais.

L’une des choses à propos de cette saison, c’est que vous commencez à introduire des éléments de science-fiction, mais le fait est que vous essayez toujours de rester aussi terre à terre que possible. Pouvez-vous nous parler de la façon dont vous êtes prêts à ajouter de la science-fiction à la série ?

Nous sommes en territoire de science-fiction parce que nous faisons des choses comme des bases lunaires et des bases martiennes qui n’ont jamais existé et différents types de vaisseaux spatiaux, de propulsions et de fusion nucléaire. Donc, presque par définition, c’est un univers de science-fiction. Et plus nous avançons dans cette voie, plus elle diverge de la chronologie originale, plus la série devient profondément science-fictionnelle à ce titre. Cependant, il est toujours très important pour nous de garder les pieds sur terre et de faire en sorte que tout semble réel et plausible. Donc, vous savez, nous n’avons pas d’extraterrestres qui apparaissent soudainement dans la série, et ils ne découvrent pas les dimensions alternatives, le voyage dans le temps et certains autres éléments de la science-fiction. Nous essayons de suivre une voie étroite et spécifique de la science-fiction, et il est important pour nous de rester dans notre voie.

L’une des choses que j’aime vraiment, c’est le personnage de Toby Kebbell, et je ne vais rien gâcher, mais il ouvre la porte à un tout autre aspect de l’espace et de For All Mankind. On a l’impression que c’est la saison qui ouvre une nouvelle porte, si vous voulez. Pouvez-vous nous parler de cet aspect de la série et de ce que vous voulez nous dire sur le personnage de Toby ?

Toby joue un personnage qui s’appelle Miles, et Miles est un civil qui travaillait sur une plate-forme pétrolière sur Terre. Lorsque l’industrie des combustibles fossiles a commencé à décliner en raison du développement de la fusion nucléaire et de l’énergie verte sur Terre, les emplois liés aux combustibles fossiles ont commencé à disparaître. Il est donc l’un des perdants de cette situation. Même si la planète se porte mieux, certaines personnes vont perdre leur emploi et en souffrir. Il cherche donc un moyen de maintenir sa famille à flot, un moyen de gagner de l’argent, et par tous les moyens, il réussit à obtenir un emploi chez Helios sur Mars.

Cela ouvre le monde de Mars et de la main d’œuvre sur Mars, avec une sorte de hiérarchie : "Il y a les astronautes, puis les civils", et ils ne sont pas là pour les mêmes raisons - leurs conditions de travail sont très différentes, la façon dont ils se considèrent culturellement est très différente, et la façon dont ils sont payés est très différente. Le conflit entre ces deux groupes était quelque chose que nous voulions vraiment explorer cette année, et le personnage de Miles était un excellent moyen d’ouvrir une fenêtre sur ce monde.

Selon vous, qu’est-ce qui surprendrait les fans de la série lorsqu’ils découvrent les coulisses ou le tournage de la série ?

Ils seraient surpris... que Mars soit vraiment une scène sonore et à quel point il est difficile de réaliser cela semaine après semaine. C’est une énorme quantité de travail de la part de beaucoup de gens et de beaucoup de départements différents pour réaliser cela. Et si vous étiez avec nous au début de chaque saison, vous verriez tout le monde se démener pour faire une nouvelle série parce que nous devons réinventer tous les décors, les nouveaux costumes ; il y a de nouveaux acteurs qui arrivent ; les anciens acteurs, vous savez, "Comment faisons-nous leur maquillage de vieillesse ?" ; de tout nouveaux vaisseaux spatiaux doivent être conçus chaque année ; la base de Mars doit être reconstruite et reconstruite. C’est vraiment une entreprise énorme chaque année pour en faire une toute nouvelle série.

Je dis cela en tant que fan inconditionnel : Je vous suis très reconnaissant pour toutes vos longues heures de travail. Je sais que vous êtes impliqué dans un millier de choses, alors sur quoi travaillez-vous en ce moment ?

Je travaille sur plusieurs séries pour 20th Century, qui fait maintenant partie de Disney, et je développe quelques séries pour Disney+. Rien n’a encore été lancé parce que nous attendons toujours la fin de la grève, mais j’ai bon espoir. Nous verrons ce qui se passera au cours de l’année prochaine.

Matt et Ben m’ont dit que c’est la première fois qu’une salle de scénaristes n’est pas prête pour la saison suivante ou qu’elle ne travaille pas sur la saison à cause de la grève. Y a-t-il eu des avancées au cours de cette semaine ou de ces deux semaines en ce qui concerne la saison 5 ?

Il y a eu plus de conversations à ce sujet. On sent que les choses commencent à s’accélérer, et à l’échelle de l’industrie, tout le monde commence à se préparer.

La saison 4 de For All Mankind est diffusée en streaming sur Apple TV.


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


For All Mankind : Après Mars, où ira la série Apple TV+ en saison (...)
For All Mankind : Une saison 4 très Ocean’s Eleven mais (...)
For All Mankind : On sait enfin ce qui est arrivé à Danny Stevens (...)
For All Mankind : Une saison 4 à fond dans la science-fiction
For All Mankind : L’uchronie Apple TV+ peut-elle vraiment (...)
Avatar 3 : Deux retours sur les plateaux de tournage
The Boys : Retour annoncé des Garçons sur Prime Video
Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba - En route vers l’entraînement
Alice : La critique
Sherlock & Daughter : David Thewlis en maître des enquêtes (...)
The Sensitive Kind : FX commande un pilote avec Ethan (...)
Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
Netflix - Bandes annonces : 25 février 2024
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)