Vincent doit mourir : La critique

Date : 13 / 11 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


VINCENT DOIT MOURIR

- Date de sortie : 15/11/2023
- Titre original : Vincent doit mourir
- Durée du film : 1 h 48
- Réalisateur : Stephan Castang
- Scénaristes : Mathieu Naert
- Interprètes : Karim Leklou, Vimala Pons, François Chattot, Michael Perez (II), Emmanuel Vérité, Guillaume Bursztyn, Benoit Lambert, Jean-Rémi Chaize

LA CRITIQUE

L’année 2023 est vraiment généreuse avec les films de genre français, à l’instar de ce formidable Vincent doit mourir.

Le scénario de Mathieu Naert tourne autour d’un homme qui, du jour au lendemain, commence à se faire frapper par ses collègues et par des inconnus devenant de plus en plus agressifs vis-à-vis de lui. Ce qui va le pousser à trouver un refuge isolé et tenter de comprendre ce qui lui arrive.

Le film de Stephan Castang exploite parfaitement son idée, tout en intégrant d’une façon intelligence la montée de la violence générale dans notre société actuelle. La première partie est vraiment incroyable et particulièrement spectaculaire. Alors que la seconde possède quelques redondances qui étirent un peu le long métrage en longueur.

À travers le destin contrarié de cet homme, de l’humour noir se glisse dans les péripéties qu’il subit. Sans compter qu’une étonnante histoire d’amour éclot au milieu du chaos et apporte une belle pointe de délicatesse au milieu d’un chaos expansif.

En dehors de la violence, l’œuvre interroge sur le regard de l’autre et la manière dont il nous perçoit. À travers ces aventures violentes, l’amitié, l’amour et la famille sont mis à rude épreuve. En effet, comment vivre en société, quand les membres qui la constituent ne peuvent plus se supporter les uns, les autres ? Quand les règles acquises et respectées sont outrepassées par une étrange épidémie dont le fameux Vincent est la première victime.

Le travail sur la photographie de Manu Dacosse est très beau. Il offre des plans spectaculaires, notamment ceux mettant à l’honneur une France de plus en plus désorganisée. Ce qui délivre des tableaux saisissants et des séquences que l’on n’est pas prêt d’oublier.

Ainsi, en s’appropriant les codes des films de zombies, Stephan Castang fait une proposition très intéressante sur notre société et sur l’humanité en général.

Karim Leklou est remarquable en personnage principal essayant de se sortir de la situation complexe dans lequel il se trouve. Le comédien porte avec aisance le film sur ses épaules et propose un portrait d’homme sympathique dont l’existence devient invivable. Vimala Pons est excellente en femme qu’il croise sur sa route et qui va venir l’épauler.

Les amateurs de fantastique seront donc ravis de découvrir cette œuvre originale qui fonctionne vraiment bien et qui a d’ailleurs ravi les spectateurs des nombreux festivals où il a été projeté. Le long métrage a d’ailleurs remporté un certain nombre de prix, montrant que le genre français est, non seulement, en très grande forme, mais qu’il plaît aussi aux spectateurs du monde entier. Il faut donc espérer que le public français se laisse charmer par cette étrange histoire apocalyptique et ses personnages humains auxquels on s’attache vite.

Vincent doit mourir est un très bon film mélangeant fantastique et humour au sein d’un récit tournant autour d’un personnage à la place duquel on n’aimerait pas se trouver. Son histoire singulière associée à une mise en scène proposant des plans saisissants et à une interprétation extrêmement solide permet d’obtenir une œuvre de genre vraiment agréable, à visionner sans hésiter.

Plaisant et efficace.

SYNOPSIS

Du jour au lendemain, Vincent est agressé à plusieurs reprises et sans raison par des gens qui tentent de le tuer. Son existence d’homme sans histoires en est bouleversée et, quand le phénomène s’amplifie, il n’a d’autre choix que de fuir et de changer son mode de vie.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Manu Dacosse
- Montage : Méloé Poilleve
- Musique : John Kaced
- Costumes : Charlotte Richard
- Décors : Samuel Charbonnot
- Producteurs : Thierry Lounas, Claire Bonnefoy pour Capricci Production, Bobi Lux, Wild West
- Distributeur : Capricci Films

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Vincent doit mourir



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Satoshi : La critique
Black Tea : La critique
Bye Bye Tibériade : La critique
Le Pion du Général : La critique
Walk Up : La critique
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)
Young Sheldon : Pourquoi mettre fin à la série après 7 saisons (...)
Satoshi : La critique
The Night Agent : La série Netflix complète la distribution de sa (...)
Klara and the Sun : Amy Adams face à Jenna Ortega pour (...)
Dawn of Titans : La critique du Tome 1
VOD DVD - Bandes Annonces : 24 février 2024
César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie