Invincible : Critique 2.04 Ça fait un bail

Date : 24 / 11 / 2023 à 13h00
Sources :

Unification


INVINCIBLE

- Date de diffusion : 24/11/2023
- Diffusion : Prime Video
- Épisode : 2.04 Ça fait un bail
- Réalisateurs : Dan Duncan, Haylee Herrick, Sol Choi, Ian Abando, Tanner Johnson, Jason Zurek, Mari Yang
- Scénaristes : Robert Kirkman, Ryan Ottley, Cory Walker
- Voix VO : Steven Yeun, Sandra Oh, J.K. Simmons, Zazie Beetz, Walton Goggins, Zachary Qinto
- Voix VF : Benoît du Pac, Jean Barney, Brigitte Aubry, Fily Keita, Jean-François Vlérick, Adrien Antoine

LA CRITIQUE (SANS SPOILER MAJEUR)

Invincible a bien du mal à croire ce qu’il découvre, sur une lointaine planète, qu’il doit défendre face à une invasion de 3 Viltrumites qui veulent en découdre.

Un combat acharné, sanglant et incertain, comme ils sont toujours face à ces forces de la nature, s’engage, et le résultat en est assez surprenant.

Plein d’action, cet épisode est aussi lourd en révélations (que je ne peux pas évoquer bien entendu).

Une fois de plus Invincible devra faire des choix en exploitant son côté extra-terrestre ou le réfréner.

Cet épisode renoue avec l’ambiance de la première saison et clos magistralement cette première partie. Nous retrouverons les 4 épisodes suivants, un peu plus tard en 2024.

Mais c’est l’occasion pour nous de nous tourner vers ce que la série a révélé de l’œuvre de Robert Kirkman pour l’instant.

Il paraît évident que les auteurs de comics actuels ont toujours voulu raconter cette histoire, mais en ont toujours été empêchés par les impératifs de continuité (ce que l’on sait des super-héros avant, et ce qu’il faudra exploiter commercialement dans le futur).

Invincible, a un début et une fin, mais reprends avec brio les thèmes des super-héros, en les rendant réalistes (donc meurtriers et sanglants). Aucun personnage ne semble en sécurité, les civils sont exterminés de façon affreuse par milliers, les super-héros échouent, et ont de vrai responsabilités dans la souffrance autour d’eux.

Invincible est une sorte de Spider-Man (Robert Kirkman est tellement fan de l’homme-araignée qu’il a prénommé son fils Peter Parker), comme le montre son apprentissage des pouvoirs et des responsabilités (voir aussi d’autres clins d’œil, comme le baisé avec le pull à moitié relevé, avec Amber). Il a pour père Superman, pas un Superman bleu étincelant, mais un Superman gris avec toutes ses zones d’ombre. Ce n’est pas un monde parallèle, ou une nouvelle lecture (Superman n’a pas toujours été le grand gentil, mais cela n’avait pas d’importance, car ce n’était qu’une parenthèse dans l’histoire du personnage), mais bien l’œuvre centrale.

Après un début poussif, cette seconde saison a enfin décollé, et cela envisage encore du meilleur pour la seconde partie, surtout si l’évolution du lore continue ainsi. On voit le panneau titre se fissurer de plus en plus, et un autre Invincible apparaître derrière, mais qui sera-t-il ?

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


Mr. & Mrs. Smith : La critique des 3 premiers épisodes
Reacher : La critique de la saison 2
Hazbin Hotel : Critique des 5 premiers épisodes
Foe : La critique du film Prime Video
Silent Night : La critique du film Prime Video
Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba - En route vers l’entraînement
Alice : La critique
Sherlock & Daughter : David Thewlis en maître des enquêtes (...)
The Sensitive Kind : FX commande un pilote avec Ethan (...)
Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
Netflix - Bandes annonces : 25 février 2024
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)
Young Sheldon : Pourquoi mettre fin à la série après 7 saisons (...)