Invincible : Critique 2.03 Un message, une machination !

Date : 17 / 11 / 2023 à 12h00
Sources :

Unification


INVINCIBLE

- Date de diffusion : 17/11/2023
- Diffusion : Prime Video
- Épisode : 2.03 Un message, une machination !
- Réalisateurs : Dan Duncan, Haylee Herrick, Sol Choi, Ian Abando, Tanner Johnson, Jason Zurek, Mari Yang
- Scénaristes : Robert Kirkman, Ryan Ottley, Cory Walker
- Voix VO : Steven Yeun, Sandra Oh, J.K. Simmons, Zazie Beetz, Walton Goggins, Zachary Qinto
- Voix VF : Benoît du Pac, Jean Barney, Brigitte Aubry, Fily Keita, Jean-François Vlérick, Adrien Antoine

LA CRITIQUE (SANS SPOILER MAJEUR)

Mark déménage dans sa chambre d’étudiant à l’université (avec William), et en profite pour faire une sieste crapuleuse avec Amber.
Notons qu’il s’agit de la première véritable scène de sexe dans le dessin animé (cela reste léger, mais c’est plus que les scènes de sortie de douche avec Dupli-Kate par exemple). La série ne choque pas avec du facile (comme on pourrait le reprocher parfois à The Boys), c’est vraiment plus subtil que cela. En effet, Invincible nous réveille par ses changements de rythme, des scènes de vie aux combats très sanglants, mais pas avec des scènes d’orgies.

Ici, Amber s’interroge sur le fait que Mark pourrait avoir un super-sperme, et il rougit. Invincible n’est pas toujours un super-héros, et c’est particulièrement bien montré ici.

Tout à coup une voix-off retentit, et on passe dans un épisode (fictif) d’Allen, l’inspecteur de planète, sorte de cyclope de l’espace.
C’est l’occasion d’en savoir plus sur les autres planètes, sur les Viltrumites, et tous les autres qui luttent contre ces envahisseurs tyranniques, la Coalition des Planètes.
Allen est un personnage attachant que l’on avait rapidement découvert dans la première saison (il s’était alors trompé de planète à inspecter).
Et c’est lui que nous suivons 15 minutes, engendrant un cliffhanger et un générique de fin en plein milieu de l’épisode pour repartir sur un épisode d’Invincible.

Ce moment est un exemple parfait de l’originalité de la narration de la série. Non seulement le carton titre peut arriver à n’importe quel moment (la première fois que le mot Invincible est prononcé, parfois 10 minutes avant la fin), mais d’autres récits peuvent s’y imbriquer.

On ne sait jamais ce qu’il va se passer, ce qui est l’exact opposé du déroulé presque toujours trop classique des comics.
On le savait déjà depuis le tout premier épisode de la série, mais Robert Kirkman a vraiment créé là un moment à part, presque la seule œuvre de comics en fait, comme si tout aurait dû se dérouler ainsi, si les comics et leurs adaptations ne naviguaient pas dans un monde tourné uniquement vers le commercial, jusqu’à la lie.

C’est un modèle parfait de l’humour de la série. Le chat d’Allen n’a qu’un œil... mais deux anus ! Le fait est juste habilement montré, sans s’apesantir avec une réplique, comme aurait pu le faire d’autres œuvres du genre.

On voit aussi un peu plus Debbie (la mère de Mark) et ses états d’âmes, les Gardiens du Globe et surtout Robot et Monster Girl, deux personnages géniaux, jusqu’à l’arrivée d’un invité surprise, qui emmène Invincible sauver une planète à l’autre bout de la galaxie.

Beaucoup plus original, faisant enfin avancer l’histoire au rythme de la première saison, avec surprises et renversement de situations, ce troisième épisode lance enfin la seconde saison.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


Mr. & Mrs. Smith : La critique des 3 premiers épisodes
Reacher : La critique de la saison 2
Hazbin Hotel : Critique des 5 premiers épisodes
Foe : La critique du film Prime Video
Silent Night : La critique du film Prime Video
Cinéma - Bandes Annonces : 23 février 2024
Avatar le dernier maître de l’air : Critique de la saison 1 (...)
Borderlands : La première bande annonce
Les Chroniques de Spiderwick : Christian Slater dans la première (...)
Jurassic World : Pas de David Leitch, focus sur Gareth (...)
Only Murders In The Building : Meryl Streep de retour pour la (...)
The White Lotus : Du Blackpink dans l’air thaïlandais
Smile : Dylan Gelula pour la suite
Projet Sterling K. Brown : Du beau monde pour la prochaine série (...)
Défis Fantastiques : La critique des Périls dans les contrées de (...)