Chair de poule : Critique des 5 premiers épisodes

Date : 13 / 10 / 2023 à 12h45
Sources :

Unification


CHAIR DE POULE

- Date de diffusion : 13/10/2023
- Plateforme de diffusion : Disney +
- Épisodes : 1.01 à 1.05
- Réalisateur : Rob Letterman, Erin O’Malley, Steve Boyum
- Scénaristes : Rob Letterman & Nicholas Stoller, Franklin Jin Rho, James Eagan, Courtney Perdue & Baindu Saidu, Mariko Tamaki d’après l’œuvre de RL Stine
- Interprètes : Justin Long, Rachael Harris, Zack Morris, Isa Briones, Miles McKenna, Ana Yi Puig, Will Price, Rob Huebel

LA CRITIQUE

Après une série de 74 épisode sortie entre 1995 et 1998 et deux films que l’on a pu découvrir ces dernières années au cinéma, c’est devant une nouvelle adaptation de l’œuvre majeure de RL Stine que l’on a droit avec ce très bon Chair de poule dont les cinq premiers épisodes, d’une quarantaine de minutes, sortent simultanément.

Le scénario tourne autour d’une bande de jeunes gens qui va découvrir des événements bien étranges se déroulant dans leur ville après avoir fait une soirée dans une maison où un drame s’est déroulé 30 ans plus tôt.

Les cinq premiers épisodes s’inspirent de l’intrigue des livres de RL Stine : Dangereuses Photos, Le Masque Hanté, L’Horloge Maudite et Les Vers Contre-Attaquent. Chacun d’entre eux met plus en avant l’un des jeune gens qui est directement impacté par un élément maléfique.

Après une longue introduction dans le premier épisode, on peut donc découvrir certains événements vécus par des personnes à qui il va arriver des choses horribles. Ce qui va les pousser à essayer de comprendre ce qui leur arrive et pourquoi ils en sont la victime. Et qui va, bien sûr, les rapprocher.

Les épisodes de Rob Letterman, Erin O’Malley et Steve Boyum sont extrêmement efficaces et parfois franchement horrifiques. Ils ne s’adressent donc pas à un public très jeune. Mais les adolescents, et les adultes, se feront plaisir à frémir devant des récits formidablement mis en scène, et parfois particulièrement anxiogènes.

Les effets spéciaux sont très bons et vraiment impressionnants. Ils renforcent l’angoisse sourde qui monte à certains passages et qui rendent la série particulièrement addictive.

Et ce n’est pas parce que l’on suit des jeunes protagonistes que les adultes doivent passer à côté. Car l’intrigue est non seulement bien menée, mais l’esprit des livres est parfaitement présent et on prend beaucoup de joie à suivre les mésaventures de personnages diversifiés et attachants.

Zack Morris est superbe en jeune quaterback plein d’énergie. Isa Briones est très bonne dans le rôle de sa meilleure amie plus réservée dont le père est bien incarné par Rob Huebel. Miles McKenna est formidable en meilleur copain toujours prêt à l’aider. Ana Yi Puig est sympathique en fille que tout le monde ignore. Will Price est intéressant en casse-cou, dont la mère est très bien jouée par Rachael Harris. Alors que Justin Long est impeccable en nouveau professeur s’installant dans la région.

L’intrigue principale intègre parfaitement les différents éléments des œuvres de RL Stine. Ainsi, alors que l’on a un épisode avec une histoire annexe bien identifiée, il y a une vraie continuité avec la narration globale.

Il est donc tout à fait compréhensible de voir que les cinq premiers épisodes sont proposés en même temps, ce qui permet de se familiariser avec chacun des protagonistes et de voir comment ils se rapprochent les uns des autres, avant que la saison ne bascule.

Les cinq premiers épisodes de Chair de poule sont très réussis et proposent de véritables moments horrifiques qui feront frémir de plaisir les amateurs de la saga littéraire ainsi que ceux appréciant les œuvres fantastiques d’horreur. Il ne faut donc pas bouder son plaisir et sauter sans hésiter sur cette première moitié de saison qui est vraiment très agréable à découvrir.

Efficace et sympathique.

SYNOPSIS

Un groupe de cinq lycéens libèrent des forces surnaturelles dans leur ville. Ils doivent s’allier afin de la sauver...

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Shōgun : Critique de la série Disney+
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.08 La prophétie se (...)
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.07 Nous découvrons la (...)
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.06 Nous prenons un (...)
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.05 Un dieu nous paie (...)
Dune 3 : S’il pouvait faire un film sans dialogue, Denis (...)
Game of Thrones : De profonds désaccords téléphoniques avec (...)
NCIS : Un spin-off avec Tony et Ziva est en préparation
Horizon - An American Saga : La première bande annonce du projet (...)
Alienoid - Les Protecteurs du futur [Blu-Ray] : La critique
Les aventures imaginaires de Dick Turpin : La critique de la (...)
La Salle des profs : La critique
Mercredi : Une saison 2 comparable au Bal de l’horreur et à (...)
Grotesquerie : Pour une fois que ce n’est pas une American (...)
Only Murders In The Building : Et voilà Eva Longoria pour la (...)