Simetierre - Aux origines du mal : La critique du film Paramount+

Date : 07 / 10 / 2023 à 13h00
Sources :

Unification


SIMETIERRE : AUX ORIGINES DU MAL

- Date de sortie : 07/10/2023
- Plateforme de diffusion : Paramount +
- Titre original : Pet Sematary : Bloodlines
- Durée du film : 1 h 27
- Réalisateur : Lindsey Anderson Beer
- Scénariste : Lindsey Anderson Beer, Jeff Buhler d’après l’œuvre de Stephen King
- Interprètes : Jackson White, Natalie Alyn Lind, Jack Mulhern, Forrest Goodluck, Isabella Star LaBlanc, Samantha Mathis, Henry Thomas, Pam Grier, David Duchovny

LA CRITIQUE

Simetierre est une œuvre marquante de l’auteur de livres d’horreur Stephen King. Simetierre : aux origines du mal est le prequel de cette histoire qui se déroule en 1969, en pleine guerre du Vietnam.

Le scénario de la réalisatrice Lindsey Anderson Beer et de Jeff Buhler tourne autour d’un jeune homme qui veut quitter la petite ville qui l’a vu naître. Mais une succession d’événements étranges va lui faire découvrir un sombre secret liant sa ville à sa famille.

Le film de Lindsey Anderson Beer a quelques passages particulièrement anxiogènes et horrifiques. Toutefois, il ne fait pas vraiment peur. Et, malgré les événements qui surviennent, il est beaucoup moins horrible que l’œuvre originale qui l’inspire.

Le passé des lieux, remontant à l’arrivée des premiers colons sur les terres amérindiennes, est intéressant. Cela permet d’imager les origines de l’horreur qui se tapit dans les lieux et qui utilise les corps enterrés pour faire des dégâts chez les humains.

Jackson White est sympathique en jeune homme voulant changer de vie. Natalie Alyn Lind est intéressante dans le rôle de sa petite amie. Forrest Goodluck est touchant en jeune amérindien ami du personnage principal, dont la sœur est bien interprétée par Isabella Star LaBlanc. Jack Mulhern est impeccable en homme revenu de la guerre dont le père est incarné par David Duchovny.

Le travail sur les maquillages est bien fait, et l’ambiance horrifique, notamment celle de la fin, rend bien.

Certes, l’œuvre n’est pas franchement marquante, mais les amateurs de genre peuvent trouver un certain plaisir à découvrir une histoire originale issue de l’univers de Stephen King qui fonctionne plutôt bien dans l’esprit, et ne trahit jamais l’idée de départ du roman.

De plus, la localité, l’environnement naturel et les décors apportent une belle atmosphère à ce récit, se passant dans les années 70. La reconstitution de l’époque est d’ailleurs fidèle.

Simetierre : aux origines du mal est un bon film d’horreur, ne faisant pas vraiment peur, mais ajoutant une genèse intéressante à l’histoire de ce cimetière maudit et de cette force maléfique qui s’en prend affreusement aux personnes. Car, comme le dit l’un des personnages, lorsqu’on aime quelqu’un, il vaut mieux accepter sa mort que de vouloir qu’il revienne.

Si l’histoire ne surprendra pas les amateurs, la réalisation soignée et une interprétation correcte en font un spectacle agréable à regarder.

Efficace et tragique.

SYNOPSIS

La mort est parfois préférable... En 1969, le jeune Jud Crandall rêve de quitter sa ville natale de Ludlow, dans le Maine. Il découvre de sinistres secrets enfouis et se trouve forcé d’affronter une sombre histoire de famille qui le maintiendra à jamais lié à Ludlow. En s’unissant, Jud et ses amis d’enfance doivent combattre un mal ancien qui s’est emparé de Ludlow depuis sa fondation et qui, une fois déterré, a le pouvoir de tout détruire sur son passage. Basé sur un chapitre inédit de Simetierre, le roman glaçant de Stephen King, SIMETIERRE : AUX ORIGINES DU MAL est un préquel terrifiant.

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

Simetierre : aux origines du mal



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Halo : Critique 2.03 Visegrad
Halo : La critique des 2 premiers épisodes de la saison (...)
The Woman In The Wall : Critique de la mini-série Paramount+
Les Incandescentes : Critique de la série Paramount+
Simetierre - Aux origines du mal : La critique du film (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 23 février 2024
Avatar le dernier maître de l’air : Critique de la saison 1 (...)
Borderlands : La première bande annonce
Les Chroniques de Spiderwick : Christian Slater dans la première (...)
Jurassic World : Pas de David Leitch, focus sur Gareth (...)
Only Murders In The Building : Meryl Streep de retour pour la (...)
The White Lotus : Du Blackpink dans l’air thaïlandais
Smile : Dylan Gelula pour la suite
Projet Sterling K. Brown : Du beau monde pour la prochaine série (...)
Défis Fantastiques : La critique des Périls dans les contrées de (...)