The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.06 Retour à la maison - FINAL

Date : 16 / 10 / 2023 à 14h00
Sources :

Unification


THE WALKING DEAD - DARYL DIXON

- Date de diffusion : 15/10/2023
- Diffusion : AMC
- Épisode : 1.06 Retour à la maison
- Réalisateurs : D.Percival
- Scénariste : Jason Richman
- Interprètes : Norman Reedus, Clémence Poésy, Anne Charrier, Laïka Blanc-Francard, Louis Puech Scigliuzzi, Adam Nagaitis, Eriq Ebouaney, François Delaive, Joel de la Fuente, Tristan Zanchi, Maxime Lefrançois, Paul Zies

LA CRITIQUE (SANS SPOILER MAJEUR)

Daryl Dixon doit donc se battre dans l’arène, dans des conditions et avec une adversité nouvelle. Cette scène de combat, en ouverture, était déjà annoncée en cliffhanger de l’épisode précédent, et on n’est pas déçu par l’affrontement, plein de surprises.

Avec des rebondissements que je dois bien entendu tenir secret, le petit groupe atteindra finalement le Nid. Le Mont-St-Michel.

L’endroit est bien entendu le plus beau décor construit par l’Homme que l’on peut imaginer. Les vues de la baie et de son estran, sont grandioses et certaines scènes ont été réellement tournée à l’intérieur du site touristique, dont la scène du cloître, reconnaissable entre mille.

C’est aussi l’occasion de revoir l’aspect religieux de la série, dans la vie un peu monastique de l’endroit. Daryl ne s’attendait d’ailleurs pas à ça, car il pensait trouver des Amish avec des chapeaux de paille, barattant du beurre. Il aura l’occasion de prononcer quelques mots en français, mais devra prendre une importante décision pour la suite.

L’épisode est l’occasion de retrouver tous les autres personnages vivants de la saison, mais aussi, un petit nouveau, Losang (interprété par Joel de la Fuente, le Lt. Ruben Morales de New York Unité Spéciale, Johann Pryce dans Hemlock Grove, le Lt. Paul Wang dans Space 2063, mais surtout l’Inspecteur Kido dans Le Maître du Haut Château).

Ce dernier moment de la saison 1, prends son temps, à l’aune de Daryl (on apprend qu’il a un lien avec la France), qui réfléchit, se pose des questions, et prends de l’épaisseur (toujours en silence et en retenue bien entendu, ce n’est pas un grand bavard).
C’est toutefois un peu décevant pour un épisode de fin de saison, et on pouvait attendre au contraire une montée en puissance.

Note de l’épisode :

C’est aussi le moment de nous interroger et de passer en revue ce qui s’est passé tout au long de ces 6 épisodes.
Un peu trop court ? Certes, il y a le potentiel de faire plus.
Un peu précipité ? Oui, on aurait aimé que le scénario étoffe un peu plus chaque lieu, surtout les 3 premiers.
Intéressant ? Bon dieu oui, car très différent du reste de The Walking Dead.
Pour moi, on retrouve un peu du charme des 3 premières saisons de la série originelle.

Il y a moins d’action, la série est plus contemplative (à l’image de Daryl qui écarquille les yeux de bout en bout, comme s’il découvrait une planète extra-terrestre).
Ceux qui s’attendaient à la même chose, mais en France, ont dû être déçus.

En effet, on voit que des Français ont servi de consultants et intégré le staff de production en général. Cela a permis, une fois les clichés évacués, de bien comprendre et de créer la France post-apocalypse zombie de façon vraiment bien vue, en opposition nette avec le Nouveau Monde.
L’Ancien Monde connaît l’importance de l’Art, de l’Histoire, et ne fait pas que survivre.
La prépondérance de la seconde mondiale (l’occupation, le débarquement, la résistance...) est un prisme classique mais amené par petites touches, par clins d’œil.

Dans l’ensemble, les scénaristes n’ont pas utilisé le pays comme un faire-valoir exotique, mais ont bien pensé sa représentation.
Nous sommes à l’opposé de Emily in Paris ou Sex and the City, avec leurs dindes gloussantes qui font du shopping !

En antagonisme, Madame Genet est une force froide et carnassière, contre-point de Negan. L’attente de ses décisions est toujours dans le flou, ce qui entretient la peur.

On attend maintenant une diffusion VF et la seconde saison, prévue l’année prochaine.

Et puisqu’il est de coutume de se quitter en chanson dans cette série :

Je n’ ai pas peur de la route
Faudra voir, faut qu’on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien (là)
Le vent nous portera...

Note de la saison 1 :

BANDE ANNONCE ET BO





Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.06 Retour à la maison (...)
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.05 Deux Amours
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.04 La Dame de (...)
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.03 Paris sera (...)
The Walking Dead - Daryl Dixon : Critique 1.02 Alouette
The Boys : Retour annoncé des Garçons sur Prime Video
Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba - En route vers l’entraînement
Alice : La critique
Sherlock & Daughter : David Thewlis en maître des enquêtes (...)
The Sensitive Kind : FX commande un pilote avec Ethan (...)
Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
Netflix - Bandes annonces : 25 février 2024
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)