Star Wars – Ahsoka : Critique 1.08 - Le Jedi, la Sorcière et le Chef de guerre

Date : 06 / 10 / 2023 à 15h00
Sources :

Unification


STAR WARS – AHSOKA

- Date de diffusion : 04/10/2023
- Plateforme de diffusion : Disney+
- Épisodes : Le Jedi, la Sorcière et le Chef de guerre
- Réalisateur : Rick Famuyiwa
- Créateurs : Dave Filoni
- Scénaristes : Dave Filoni
- Musique : Kevin Kiren
- Interprètes : Rosario Dawson ; Natasha Liu Bordizzo ; Mary Elizabeth Bordizzo ; Ray Stevenson ; Ivanna Sakhno ; Diana Lee Inosanto ; David Tennant

LA CRITIQUE

Ceci est un article qui se concentre au maximum sur le dernier épisode de la première saison de Ahsoka. Un récapitulatif plus profond de la saison sera publié la semaine prochaine sur Unification France.

Les épilogues ne sont-ils pas trop souvent négligés ? De par leur existence propre, ils laissent les spectateurs devant un vide, les laissant sur une réflexion sur l’œuvre globale, sans prendre le temps de réfléchir sur ce qu’ils apportent. Pour Ahsoka, Le Jedi, la Sorcière et le Chef de guerre a pourtant assez de matière pour prendre le temps de s’y arrêter.

Intronisation et amitié

On va admettre l’une des principales qualités de cet épisode : il a conclu les arcs narratifs principaux qui avaient été ouverts. A commencer par la quête de pouvoir de Morgan Elsbet. Cette Soeur de la nuit, en étant dévoué à sa tâche tout au long de la saison, va se faire introniser matriarche de l’ordre autour d’une scène brillante, basée sur le mysticisme et intronisant encore plus Thrawn comme le chef de cet Empire renaissant.

De leur côté, les survivants du côté clair de la Force se retrouvent isolés, loin de l’immense vaisseau de Thrawn, encore une nouvelle fois magnifiquement mis en image de par son immensité. Le temps pour Ahsoka de rassurer Sabine sur son choix, le justifiant avec son propre passif d’apprenti.

Un choix scénaristique particulier tant Lady Tano a souvent payé les conséquences de ses erreurs dans The Clone Wars jusqu’à la fin de son aventure avec l’Ordre Jedi. Après un assaut de chasseurs TIE et un sauvetage kamikaze de la Padawan, nos trois héros vont se ruer à dos de rats vers le site de décollage, en ayant un temps de retard sur le Grand Amiral.

Une scène qui peut paraître trop lente tant on se dit que pour un dernier épisode, il nous faut de la conclusion à tout va, mais qui fera sens par la suite et renforce le lien entre la Maîtresse et son Élève.

Thrawn tout puissant

Celui qui va magnifier tous les enjeux, c’est bien le Grand Amiral Thrawn. Un ennemi logique, précis, déterminé et surtout intelligent. Tout paraît anticipé, surtout le pire - une belle maîtrise de la loi de Murphy - pensé pour atteindre son but : retourner dans la galaxie.

Grâce à lui, notre trio doit franchir des épreuves toujours plus dur et se sublimer pour avancer. Bombardements massifs, tuer plusieurs fois les mêmes ennemis jusqu’à envoyer Elsbet au front elle-même. Tout est bon pour reussir sa tâche.

L’affrontement entre la Soeur de la Nuit et l’ancienne Jedi est d’ailleurs de haute volée. En termes de chorégraphie et d’intensité, les deux ennemies vont s’en donner à cœur joie. La mise en scène dynamique durant l’intégralité de ce chapitre est d’ailleurs à souligner. La grandeur des décors, les effets d’échelle montrant comment, inéluctablement, ces trois individus ne pourront enrayer la machine, les scènes d’actions nerveuses...

Une nouvelle fois, lorsque Disney met des moyens, en laissant de la place aux auteurs, on peut avoir du bon Star Wars, même s’il y a des défauts, on peut saluer l’ambition de cet épisode, au diapason des autres.

Conclusion hâtive ?

Sans trop entrer dans l’analyse de la saison, au vue du montage frénétique servant de conclusion, où l’on doit voir à tout prix ce que chacun devient, on peut penser que le format à huit épisodes est un frein réel. Il y a clairement de la place pour plus d’approfondissement de personnages ou de narration.

L’après bataille aurait pu/dû durer plus longtemps pour, en lieu et place de cliffhanger mou du genou, illustrer les enjeux qui s’annoncent et faire le bon marche pied vers l’épisode VII, car c’est bien là le but de ces séries SW.

Même si certains choix semblent convenus et fainéants, on approfondira la semaine prochaine, de nombreuses histoires se concluent, le tout dans une ambiance Lucasienne sincère et respectueuse. Une bonne manière de finir cette première (dernière ?) saison de Ahsoka.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les films et séries TV sont est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Les films, les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Wars – Ahsoka : La critique de la saison 1
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.08 - Le Jedi, la Sorcière (...)
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.07 - Rêves et Folie
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.06 Lointaine, très (...)
Alice : La critique
Sherlock & Daughter : David Thewlis en maître des enquêtes (...)
The Sensitive Kind : FX commande un pilote avec Ethan (...)
Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
Netflix - Bandes annonces : 25 février 2024
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)
Young Sheldon : Pourquoi mettre fin à la série après 7 saisons (...)
Satoshi : La critique