Antigang - La Relève : La critique du film Disney+

Date : 25 / 08 / 2023 à 11h00
Sources :

Unification


ANTIGANG : LA RELÈVE

- Date de sortie : 25/08/2023
- Plateforme de diffusion : Disney +
- Titre original : Antigang : La Relève
- Durée du film : 1 h 30
- Réalisateur : Benjamin Rocher
- Scénaristes : Bertrand Soulier, Benjamin Rocher
- Interprètes : Alban Lenoir, Cassiopée Mayance, Sofia Essaïdi, Jean Reno, Stéfi Celma, Sébastien Lalanne, Jean-Toussaint Bernard, Oumar Diaw, Adrien Ménielle

LA CRITIQUE

Huit ans après Antigang, le retour se passe vraiment très bien avec cet Antigang : La Relève qui est vraiment réussi.

Le scénario de Bertrand Soulier et du réalisateur Benjamin Rocher montre un personnage principal qui s’est reconverti en formateur d’auto-école. Mais celui-ci va trouver la piste d’un homme qu’il veut à tout prix arrêter et va entraîner son ancienne équipe à sa suite, alors qu’il doit gérer sa fille adolescente, pas toujours facile à vivre.

Le film de Benjamin Rocher bénéficie de très bonnes scènes d’action qui font d’autant plus plaisir à voir qu’il s’agit d’une œuvre française. Des pointes d’humour sont régulièrement insérées, alors que le côté émotionnel n’est pas oublié pour autant.

En effet, le cœur du long métrage repose sur la relation père-fille compliquée entre les deux protagonistes principaux. Ce duo atypique fonctionne parfaitement, d’autant qu’il est impeccablement interprété.

Encore une fois, Alban Lenoir montre qu’il est LE comédien français d’action incontournable de ces dernières années. Il est non seulement crédible, même quand il s’en prend plein la figure, mais possède un immense potentiel sympathie. Il forme un impeccable duo avec Cassiopée Mayance qui incarne à merveille sa fille adolescente rebelle.

On retrouve aussi avec plaisir les comédiens incarnant les membres de son équipe que l’on avait pu découvrir en 2015 tels que Stéfi Celma, Sébastien Lalanne, Jean-Toussaint Bernard et Oumar Diaw qui sont toujours à l’aise dans leurs rôles respectifs. Alors que Sofia Essaïdi, en nouvelle venue, s’intègre parfaitement dans cette bande. Adrien Ménielle est impeccable en chimiste capable de composer de redoutables explosifs. Et on retrouve avec plaisir Jean Reno impeccable en ami très proche.

Le long métrage est tourné en région parisienne et à Paris même. Ce qui offre des décors parfois imposants et très français a des aventures survitaminées.

La belle photographie de Maxime Cointe les met vraiment en valeur. Sans compter que les nombreuses prises de vues aériennes à partir de drones sont toujours très plaisantes et offrent des images bien sympathiques.

Si le premier opus se concentrait beaucoup sur la relation au sein de l’équipe, le second permet de retrouver cette dynamique dans un final allant à 100 à l’heure. Un beau travail a été fait sur l’ellipse de 8 ans entre les deux films et surtout sur une relation conflictuelle entre deux êtres qui vont se rapprocher suite à des aventures de haute volée.

Antigang : La Relève est un très bon film d’action qui offre des séquences spectaculaires, de l’humour et présente une famille étendue attachante. Les amateurs du premier volet apprécieront de retrouver cette équipe efficace, alors que ceux qui ne l’ont pas vu se feront plaisir devant leurs péripéties pleines de rebondissements et leurs affrontements parfois impressionnants.

Il faut donc espérer revoir prochainement cette équipe vraiment efficace.

Amusant et divertissant.

SYNOPSIS

Ancienne légende de la brigade Antigang connue pour ses méthodes musclées et peu conventionnelles, Niels Cartier, a quitté la police à la suite d’une intervention qui a mal tourné et conduit au décès de sa femme. Quand le gang de braqueurs responsable de sa mort réapparait huit ans plus tard, Niels ne laisse personne se mettre en travers de son chemin pour obtenir vengeance. Quitte à devoir former malgré lui un duo explosif avec sa fille de 14 ans, au tempérament bien trempé…

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

Antigang : La Relève



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Shōgun : Critique de la série Disney+
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.08 La prophétie se (...)
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.07 Nous découvrons la (...)
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.06 Nous prenons un (...)
Percy Jackson et les Olympiens : Critique 1.05 Un dieu nous paie (...)
Dune 3 : S’il pouvait faire un film sans dialogue, Denis (...)
Game of Thrones : De profonds désaccords téléphoniques avec (...)
NCIS : Un spin-off avec Tony et Ziva est en préparation
Horizon - An American Saga : La première bande annonce du projet (...)
Alienoid - Les Protecteurs du futur [Blu-Ray] : La critique
Les aventures imaginaires de Dick Turpin : La critique de la (...)
La Salle des profs : La critique
Mercredi : Une saison 2 comparable au Bal de l’horreur et à (...)
Grotesquerie : Pour une fois que ce n’est pas une American (...)
Only Murders In The Building : Et voilà Eva Longoria pour la (...)