Il était une fois les séries : Max et Compagnie

Date : 29 / 11 / 2023 à 08h00
Sources :

Unification


MAX ET COMPAGNIE

- Type : Comédie romantique
- Titre Original : Kimagure Orange Road
- Diffusion JAP : Nippon TV (1987-88)
- 1ère Diffusion France : La Cinq (1990)
- Épisodes : 48 x 26 minutes
- Créée par : Izumi Matsumoto
- Réalisateur : Osamu Kobayashi
- Studio : Studio Pierrot
- Musique : Shiro Sagisu

Max (Kyôsuke) est un nouvel arrivé au lycée et fait immédiatement connaissance de la rebelle Sabrina (Madoka) puis de sa meilleure amie Pamela (Hikaru).

S’en suit alors un triangle amoureux qui voit Pamela tomber amoureux de Max, qui lui, n’a d’yeux que pour Sabrina.
Dans le lycée, d’autres personnages sont amoureux de l’un des membres de ce trio.

Si cela n’était pas assez compliqué (ah les amours adolescents, que de murs insurmontables à gravir), Max, et ses deux sœurs Manue et Fanny, sont dotés de pouvoirs puissants (Télékinésie, téléportation, visions, voyage dans le temps...), mais leur père leur interdit de les utiliser en public (mais Fanny ne suit presque jamais ce commandement, souvent au détriment du gros chat de la famille, Erasme).

De son vrai nom Kimagure Orange Road, Max et Cie est un classique de l’animation japonaise. Adaptée du manga d’Izumi Matsumoto, la série marie à merveille les 4 thèmes nippons classiques : La vie au lycée, la vie de famille, le triangle amoureux et le fantastique.

Si ce dernier amène les tribulations comiques, l’aspect social (et surtout les amourettes) est véritablement bien amené. En effet, Kyôsuke se rapproche de Hikaru uniquement pour ne pas froisser celle qu’il aime vraiment, Madoka, et ne trouve pas d’aspérité pour se sortir de cette situation, car cette dernière semble distante, voire méchante, alors que sa meilleure amie, Hikaru, montre un amour exubérant (et collant). Bien entendu, tout l’enjeu de la série sera de défaire ce sac de nœuds.

C’est pour cela que cet anime demeure une œuvre majeure du paysage des séries japonaises, et permettra à Madoka de rentrer dans les cœurs de tous les spectateurs.

Surtout que cette histoire peut s’aborder aussi au niveau de nouvelles, 8 OAV et 2 films.

Le manga original, déjà très bon, bénéficie de deux ajouts majeurs et complémentaires : Le personnage de Kyôsuke est devenu plus introverti avec Madoka, ce qui permet de développer de nombreux moments de contemplations poétiques, appuyées par de somptueuses musiques et chansons.

Il vous est grandement conseillé de voir la VOSTF, car le dessin animé qui nous arriva en France passa avant par plusieurs versions censurées, amputant certains épisodes de plus de 10 minutes et les rendant complètement incompréhensibles.

GÉNÉRIQUES ET CHANSONS








Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
La Séance de Minuit : L’épisode le plus terrifiant de La (...)
Il était une fois les séries : Jeanne et Serge
Il était une fois les séries : Mariés, deux enfants
La Séance de Minuit : Le premier twist final de l’histoire (...)
Avatar 3 : Deux retours sur les plateaux de tournage
The Boys : Retour annoncé des Garçons sur Prime Video
Demon Slayer : Kimetsu No Yaiba - En route vers l’entraînement
Alice : La critique
Sherlock & Daughter : David Thewlis en maître des enquêtes (...)
The Sensitive Kind : FX commande un pilote avec Ethan (...)
Un épisode culte : X-Files - Prométhée post-moderne
Netflix - Bandes annonces : 25 février 2024
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)