Il était une fois les séries : Dharma et Greg

Date : 19 / 11 / 2023 à 08h00
Sources :

Unification


DHARMA ET GREG

- Type : Sitcom
- Titre Original : Dharma and Greg
- Diffusion USA : ABC (1997-2002)
- 1ère Diffusion France : Téva (1998)
- Épisodes : 119 x 21 minutes
- Créée par : D. Dartland, C. Lorre
- Musique : Dennis C. Brown
- Interprètes : Jenna Elfman, Thomas Gibson, Susan Sullivan, Alan Rachins, Mimi Kennedy, Mitch Ryan, Joel Murray, Shae D’Lyn

Dharma, professeure de Yoga, adepte du New-Age, d’encens, d’huiles essentielles de Patchouli et de la vie bohème, et Greg, jeune procureur bourgeois, tombent amoureux et se marient dans la foulée.

À leur décision, passionnelle et abrupte, se percutera la vie en couple de personnes si différentes. Il faut dire que les chiens ne font pas des chats et les parents respectifs de ces jeunes gens ont des conceptions et des façons de vivre tout aussi opposées.

Tout le ressort humoristique de l’intégralité de la série repose sur cette opposition, des belles-familles qui doivent mettre de l’eau dans leur vin afin de ne pas trop gêner la vie du couple. Mais ce n’est pas simple et toute sorte de péritpéties viendront pimenter la situation déjà difficile à gérer.

Malgré vents et marées, Dharma et Greg s’aiment plus que tout, grâce justement à cette opposition qu’ils ont réussis à transformer en complémentarité. À la timide attitude du jeune homme répond l’extraordinaire excentricité de son épouse. Leur complicité est totale, toujours soulignée par le petit rire en coin de Greg ou celui beaucoup plus franc de Dharma.

Aux gros stéréotypes apparents des personnages suivront des évolutions au fil des saisons, et même une remise en question des vues du jeune couple, quand il s’agira de se poser les bonnes questions sur l’éducation parentale.

Le charme opère donc aussi sur les téléspectateurs.

Il faut dire que la série est l’œuvre de Chuck Lorre et l’on y retrouve déjà de ce qui fera le succès de Mon oncle Charlie et The Big Bang Theory notamment (dont l’aspect déluré et les petits textes du générique de fin).

Le casting (le couple et leurs familles) est aussi une totale réussite.
Lors des Golden Globe 1999, Jenna Elfman remporta d’ailleurs le prix de la Meilleure actrice dans une série comique pour son rôle de Dharma.

S’il vous arrivait de la redécouvrir aujourd’hui, privilégiez une version sous-titrée (pour éviter les traductions hasardeuses de blagues). Il vous sera aussi peut-être nécessaire de vous accrocher un peu lors de la première saison afin de bien vous approprier les personnalités des personnages et apprécier l’humour qui pourra sembler un peu trop caricatural de prime abord.

GÉNÉRIQUE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Il était une fois les séries : Jeanne et Serge
Il était une fois les séries : Mariés, deux enfants
La Séance de Minuit : Le premier twist final de l’histoire (...)
Il était une fois la télévision : Garcimore
Il était une fois les séries : Drôles de Dames
Cinéma - Bandes Annonces : 23 février 2024
Avatar le dernier maître de l’air : Critique de la saison 1 (...)
Borderlands : La première bande annonce
Les Chroniques de Spiderwick : Christian Slater dans la première (...)
Jurassic World : Pas de David Leitch, focus sur Gareth (...)
Only Murders In The Building : Meryl Streep de retour pour la (...)
The White Lotus : Du Blackpink dans l’air thaïlandais
Smile : Dylan Gelula pour la suite
Projet Sterling K. Brown : Du beau monde pour la prochaine série (...)
Défis Fantastiques : La critique des Périls dans les contrées de (...)