Netflix : Le partage de compte payant... C’est maintenant !

Date : 24 / 05 / 2023 à 12h00
Sources :

Netflix


Ce n’était qu’une question de temps, annoncée déjà depuis longtemps, la fin du partage de compte sans payer pour Netflix est enfin une réalité en France et dans 100 pays. Expérimentée en Amérique du sud, au Canada et en Europe (Portugal et Espagne), le dispositif se déploie dans le reste du monde.

Voici le communiqué de Netflix : "À partir d’aujourd’hui, nos abonnés en France qui partagent leur compte Netflix en dehors de leur foyer recevront un e-mail. Celui-ci contiendra le message suivant : Un compte Netflix est destiné à être utilisé par les membres d’un même foyer. Toute personne vivant au sein de ce foyer peut regarder Netflix n’importe où, que ce soit à la maison, en déplacement ou en vacances, et profiter de nouvelles fonctionnalités comme le transfert de profil et la gestion des accès et appareils. Pour gérer l’utilisation de votre compte, vous pouvez partager votre compte Netflix avec quelqu’un qui ne vit pas avec vous pour un supplément de 5,99 euros par mois ".

Selon le Streamer, sur 232 millions de comptes, à peu près 100 millions seraient partagés indument dans le monde et ce manque à gagner affecterait la capacité de Netflix à investir dans des séries et des films de qualité. Le prix de ce supplément à payer dépend du pays concerné : 8 dollars aux USA, 6 euros en France comme en Espagne, mais seulement 4 euros au Portugal. A savoir que selon les spécialistes, sur l’expérimentation en Espagne, Netflix aurait déjà perdu 1 million d’utilisateurs. Pour autant, la plateforme parie que les clients perdus reviendront en prenant des offres moins chères comme celle avec publicité.

Concrètement, l’ajout d’une personne ressemble à une usine à gaz. L’abonnement Standard autorise l’ajout d’un unique abonné supplémentaire, alors que l’abonnement Premium permet d’en rattacher 2. Ces abonnés supplémentaires, qui devront être localisés dans le même pays que la personne les ayant invités, ne pourront créer qu’un seul profil et regarder les programmes sur un seul écran. De plus, l’ajout d’une personne n’est pas disponible dans le cadre d’une offre groupée ou avec un partenaire tiers. La notion de foyer par Netflix est liée au réseau Wi-Fi associé au foyer principal. Pour ne pas être considéré comme personne extérieure, il faut que le profil se connecte régulièrement à ce réseau Wi-Fi.

Netflix anticipe un fort mécontentement des abonnés et a prévenu les centres d’appel de se tenir prêt. Il faut dire que les conditions d’utilisation de simples vont devenir compliqués ce qui va certainement faire naitre une multiplications des incompréhensions des abonnés. Et, au delà de ça, on peut se demander si Netflix ne se tire pas, purement et simplement, une balle dans le pied.

En période de forte inflation où les ménages font des arbitrages sur leurs dépenses, on peut légitimement se demander si c’était le bon moment pour faire cette révolution. Les utilisateurs "parasites" des comptes risquent purement et simplement de se rediriger vers le monde du piratage tandis que les titulaires officiels des comptes peuvent être fortement contrariés. Il n’y a qu’un pas entre avoir une image de marque cool et devenir une marque repoussoir. Ce n’est jamais bon pour une société de se mettre à dos ses clients.

Et ce n’est pas comme si Netflix était seul sur le marché. Canal+, Disney+, Prime Video, Apple TV+, Paramount+, Universal+, sans compter les autres plateformes nationales gratuites ou payantes comme France.tv, My TF1, 6Play, Arte... Il y a pléthores d’acteurs et de possibilités de trouver des programmes intéressants à regarder.

Il est à parier qu’en dehors du piratage, l’explosion de l’offre et les restrictions qui pourraient se propager en dehors de Netflix aient pour conséquences de multiplier l’infidélité des clients qui s’abonneront uniquement pour un ou deux mois pour voir une série et qui abandonneront le service pour s’abonner à un autre. Si Netflix espère une augmentation de son chiffre d’affaire, le retour à la réalité pourrait être très dure...

Avoir les bons programmes au bon moment est donc une absolue nécessité pour les streamers et, dans ce cadre, la grève des scénaristes peut à moyen/long terme poser un grave problème.

Bref, on peut légitimement se donner rendez-vous dans un ou deux ans pour refaire le point sur les survivants et les morts dans la guerre du streaming...



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Netflix : Une nouvelle augmentation du prix des forfaits
Ryan Murphy : Bye-Bye Netflix, Hello Disney !
Netflix : Le partage de compte payant... C’est maintenant (...)
Netflix : Le streamer investit une somme colossale en Corée du (...)
Netflix : Le streamer pris dans une tempête boursière
Star Wars - The Bad Batch : La critique du début de la saison (...)
Star Trek Discovery : La nouvelle bande annonce de la saison (...)
Salem’s Lot : Stephen King pas content avec Warner (...)
Young Sheldon : Pourquoi mettre fin à la série après 7 saisons (...)
Satoshi : La critique
The Night Agent : La série Netflix complète la distribution de sa (...)
Klara and the Sun : Amy Adams face à Jenna Ortega pour (...)
Dawn of Titans : La critique du Tome 1
VOD DVD - Bandes Annonces : 24 février 2024
César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie