Star Wars - Andor : La création d’une nouvelle section pour la franchise

Date : 04 / 10 / 2022 à 14h00
Sources :

Collider


Alors que Star Wars - Andor de Tony Gilroy est en cours de diffusion sur Disney+, Steve Weintraub de Collider a eu l’occasion de s’entretenir avec Kyle Soller (Syril Karn) et Denise Gough (Dedra Meero) au sujet de la création de cette fantastique série. Au cours de l’entretien, ils ont expliqué que Andor n’était pas la série Star Wars à laquelle ils s’attendaient, qu’il s’agissait d’une toute nouvelle partie de l’univers, qui ils jouent en réalité et qu’il était très amusant de jouer un personnage avec lequel on n’est pas d’accord.

Andor est un événement en deux saisons qui commence cinq ans avant les événements de Rogue One - A Star Wars Story. La première saison couvrira une année, tandis que la seconde couvrira les quatre années suivantes par blocs de trois épisodes. Cela signifie que les épisodes un à trois de la saison 2 correspondront à l’année deux, les épisodes quatre à six à l’année trois, les épisodes sept à neuf à l’année quatre, et les derniers épisodes à l’année cinq, le plan étant de terminer l’épisode douze juste avant le début de Rogue One.

On retrouve Diego Luna dans le rôle de Cassian Andor, Genevieve O’Reilly dans celui de Mon Mothma et Forest Whitaker dans celui de Saw Gerrera. Les nouveaux venus dans la série sont Soller, Stellan Skårsgard, Adria Arjona et Robert Emms. La première saison de 12 épisodes est réalisée par Toby Haynes, Ben Caron et Susanna White.

Je vais me lancer et dire que j’ai vu les quatre premiers épisodes. Je ne peux pas vous dire à quel point je les ai aimés. Ils sont si bons. C’est ce que j’attendais, et c’est parce qu’il n’y a pas de Jedi, de sabres laser, de Skywalker ou de planètes désertes. Ce sont d’autres choses qui se passent dans l’univers de Star Wars. Pouvez-vous nous parler de cet aspect de la série ?

KYLE SOLLER : Ouais, mec. C’est ce qui nous a attirés, enfin, moi qui connaissait l’univers de Star Wars.

DENISE GOUGH : Oui, moi aussi.

SOLLER : Mais l’écriture était si différente de ce à quoi je m’attendais. Elle a créé une toute nouvelle section de l’univers. Elle s’étend de façon complexe, et tous ces personnages sont si bien développés, et ils sont tous vraiment désordonnés, réels, sordides et attachants, et ils se croisent et s’entrecroisent de façon étonnante. Je n’avais certainement jamais vu quelque chose comme ça dans Star Wars auparavant.

GOUGH : Ouais, pareil. Je n’avais pas vraiment de quoi le comparer parce que je n’en avais pas vu. Je n’ai jamais été un fan de Star Wars... Non pas que je n’étais pas un fan. Mais ça n’a jamais vraiment été mon truc. Alors, quand j’ai envisagé de jouer dans la série, Tony m’a laissé lire les trois premiers épisodes pour me donner une idée de ce que c’était, parce que je me disais : "Je ne sais pas. Je suis une actrice de théâtre. Je ne suis pas sûre que c’est ce que je veux faire. Et si c’était juste dans l’espace avec des écrans verts ? Et je ne sais pas comment je me sentirai à ce sujet." Puis j’ai lu ces trois épisodes, et je me suis dit : "Attends. Ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. C’est comme une danse". Il y a tellement de personnages, et parce que je n’étais pas dans ces trois premiers épisodes, le fait que j’étais tellement dedans était un bon signe, parce que je ne le lisais pas du point de vue : "Quel est l’arc de mon personnage à travers ça ?" J’étais juste comme, "Oh, mon Dieu". Comment a-t-il fait ça ? Et puis il m’a dit ce que Dedra viendrait faire. Et je me suis dit, "À toutes les fêtes où tu veux que je danse, Tony, je serai là".

SOLLER : Le fait qu’il s’agisse d’un thriller sociopolitique et d’une comédie d’affaires presque aussi bien que...

GOUGH : Un drame en milieu de travail, un drame de cuisine.

SOLLER : Un drame de cuisine, puis une histoire d’amour, et c’est Star Wars ?

On ne sait pas grand-chose de vos personnages, et je déteste poser la question générique. Que pouvez-vous dire sur vos personnages ?

GOUGH : Je joue le rôle de Dedra Meero, elle travaille pour le BSI et c’est une femme incroyablement ambitieuse dans ce monde d’hommes. Elle cherche en quelque sorte à atteindre une position de pouvoir au sein de ce régime pour se sentir maîtresse de la situation, et pourtant, partout où elle regarde, elle voit des gens qui ne prennent pas les choses au sérieux. C’est comme dans la bande-annonce, Andor dit, "Ils sont si gros et" quelque chose. "Ils ne pouvaient pas imaginer que nous serions..."

SOLLER : Ils sont imbus d’eux-mêmes.

GOUGH : "Imbus d’eux-mêmes." Elle le voit. Elle le voit aussi. Elle regarde autour d’elle et se dit qu’ils sont gros et imbus d’eux-mêmes.

SOLLER : Paresseux.

GOUGH : Paresseux. Elle est donc très affûtée et, pour arriver là où elle veut aller, elle est prête à faire n’importe quoi pour y arriver, car, en ce qui la concerne, elle sauve l’Empire. Elle va aller dans l’Empire et leur dire : "Cette chose est en train de se produire, et si vous ne faites rien, nous sommes tous en danger". Donc, oui. C’est assez dangereux d’être dans un régime fasciste quand on est quelqu’un qui veut le pouvoir ultime, parce qu’on fait des choses assez horribles pour... Ouais. Mais elle est super douce et gentille, et ... Elle a des rendez-vous, elle...

SOLLER : Elle fait de la pâtisserie.

GOUGH : Oui, elle fait de la pâtisserie. Elle fait de l’artisanat.

SOLLER : Et c’est vraiment là que Dedra et Cyril se rejoignent.

GOUGH : Oui. Ils font de l’artisanat.

SOLLER : De l’artisanat. Principalement de la confection.

GOUGH : Oui, ils sont tous les deux... Leurs uniformes doivent être taillés pour être vraiment parfaits. Et quand j’ai entendu ça, je me suis dit : "C’est quoi Cyril ?" Je lui ai demandé ça lors de mon essayage et la styliste m’a dit : "Vous savez, c’est ce que fait Cyril. Il a besoin de tout sur mesure." Et je me suis dit, "Oh, on va être super ensemble".

Que pouvez-vous dire sur votre personnage ?

GOUGH : Donc Cyril Karn travaille pour le secteur de la sécurité des entreprises aux confins de la galaxie et là où il n’y a pas du tout de présence impériale. Et il est désespérément à la recherche d’une présence impériale. Il est... Comme il l’est avec Cassian Andor, c’est un chien avec un os pour entrer dans les bons livres de l’Empire. Il serait un parfait petit officier SS pour eux. Mais il a vraiment un fort noyau moral, qui est juste mal orienté. Il a bu le mauvais Kool-Aid, et toute la liberté et le désordre et le genre de complexité que Cassian représente, le remplit d’une telle colère qu’il ne peut pas exister dans son propre monde. Il cherche donc désespérément à transcender sa propre station, à n’importe quel prix, ce qui fait de lui un partenaire parfait pour Dedra lorsqu’ils finissent par se croiser.

Je dois vous demander, les gars, si c’est amusant de jouer un personnage qui fait et dit des choses avec lesquelles vous êtes complètement en désaccord ?

GOUGH : Ouais. Et qui dit que je ne suis pas d’accord avec eux ?

SOLLER : Oui. Parce que je peux comprendre pourquoi ils font tous les deux ce qu’ils font. C’est ce qui est étonnant dans l’écriture de Tony.

GOUGH : C’est tellement bon.

SOLLER : C’est tellement tridimensionnel qu’on se dit, "Oh, oui, je comprends pourquoi il fait ça, ou pourquoi elle fait ça. C’est assez tordu, mais je comprends".

GOUGH : C’est tellement tordu. J’ai cette scène où je fais, c’est juste horrible. Je croyais avoir fini, et un des gars de la scène m’a dit : "Hé, c’était vraiment quelque chose". Et j’ai dit, "Je sais, hein ? Trop bien". Et je pouvais le voir dire : "Wow, elle a vraiment aimé faire ça". Ouais. Je veux dire, où d’autre pouvez-vous faire ce genre de choses ? Et jouer ce genre de méchant est toujours tellement mieux. Je fais beaucoup de...

SOLLER : Oui, c’est tellement plus amusant.

GOUGH : Oui. De ne pas avoir à faire preuve de compassion ou d’empathie. Je passe ma vie à pleurer constamment et à ressentir tellement de choses pour tout le monde que jouer un rôle où je n’ai pas à ressentir quoi que ce soit, c’est un changement assez agréable.

Andor est maintenant disponible en streaming sur Disney+.



Star Wars est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Star Wars, ses personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars - Andor : Et la soeur de Cassian dans tout ça, Mr Diego (...)
Star Wars - Andor : Une saison 2 dédiée aux gangsters
Star Wars - Andor : La création d’une nouvelle section pour (...)
Star Wars Andor : Trois nouvelles affiches personnages
Star Wars - Andor : Enfin du cul dans Star Wars ?
His Dark Materials : Critique 3.01 - 3.02 The Enchanted Sleeper - (...)
Star Wars - The Mandalorian : Les surprises du chef Jon Favreau à (...)
The Last Of Us : La bande annonce de la Comic Con brésilienne
Donjons & Dragons - L’Honneur des voleurs : (...)
Daredevil - Born Again : Michael Gandolfini pour la série Marvel (...)
Nos frangins : La critique
Jack Ryan : Affiche et bande annonce de la saison 3
The Midnight Club : Fin de parcours pour la série Netflix
That ’90s Show : La suite de That’70s Show attendue (...)
Marvel’s Midnight Suns : La critique du Tactical RPG qui (...)