Avatar : Les meilleurs souvenirs sur les plateaux de tournage du film

Date : 21 / 09 / 2022 à 13h30
Sources :

Collider


Lors d’une conférence de presse avec plusieurs médias US, dont nos amis de Collider, le réalisateur James Cameron et ses acteurs Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver, Michelle Rodriguez et Stephen Lang ont répondu à plusieurs questions à propos du film Avatar de 2009 / 2010. Focus dans cet article sur les meilleurs souvenirs du cast lors des opérations de tournage.

En effet, quand il leur a été demandé quels étaient leurs meilleurs souvenirs du tournage du film, les acteurs ont tous eu un petit moment de nostalgie et ne se sont pas faits prier pour se livrer...

Worthington, le Jake Sully du film, a répondu : "Quand je l’ai lu pour la première fois, c’était les choses comme les montagnes flottantes. Il y avait des choses où je n’avais aucune idée de ce dont cet homme parlait ou de la façon dont nous allions le faire. Et puis, mon plus grand souvenir est, quand vous êtes dans le Volume, le sens du jeu parce que c’est ce que c’est. C’est comme ça qu’on a fait cette chose. C’était Jim [Cameron], tous les jours, disant, « Regardez, je vais construire quelque chose et créer quelque chose qui va se traduire par une montagne flottante, et j’ai besoin que vous en sautiez. Et je vais avoir des gars qui viennent vers vous, qui t’attaquent, et ils vont symboliser les Loups Vipères ». Tu n’as qu’à plonger. Pour moi, ça faisait partie du plaisir. J’étais comme un enfant de cinq ans dans une grande fosse de jeu et le patron disait, « Vas-y », et c’était le travail. Tu n’arrêtais pas de te pincer. Je ne pensais pas vraiment que ça allait sortir ou devenir un film. Je pensais juste que c’était très amusant et que j’avais le droit de le vivre. C’est ce dont je me souviens le plus."

Weaver, qui a incarné dans le premier de la franchise la Dr. Grace Augustine, a quant à elle révélé : "Eh bien, je me souviens juste de mon premier jour dans le Volume, qui est l’endroit où nous travaillions. C’est là que nous faisions les scènes. J’étais dans ma petite combinaison de capture. Ma première scène consistait en fait à jouer l’avatar du Dr Grace Augustine, et il y avait un écran sur le côté, où l’on pouvait voir une version brute de ce à quoi cela ressemblerait dans le film. En d’autres termes, je ne ressemblais pas à moi dans un costume. Je pouvais voir une version préliminaire de l’avatar de Grace de deux mètres de haut, avec son débardeur, dans ce monde de jungle. Ça m’a donné des frissons et un grand sentiment de soulagement de savoir que ça allait peut-être marcher. Mais c’est aussi l’idée que, à partir de cette petite pièce, nous allions pouvoir créer cet autre monde qui était si fantastique. Le seul moyen d’aller sur Pandora est d’aller au cinéma et de le voir en 3D. C’est la fusée, et je l’ai eue. Je l’ai eu le premier jour, juste avec ma petite partie du film."

Quant à Saldana, qui joue la Na’vi Neytiri : "Je sais que votre question portait spécifiquement sur mes souvenirs de la réalisation du film, mais je ne peux pas oublier le coup de téléphone de Jim qui m’a dit : « Je veux que tu joues Neytiri ». J’étais en train de changer la couche sale de ma nièce, à ce moment-là, et je n’ai jamais aimé une couche sale, autant que j’ai aimé changer cette couche, quand j’étais au téléphone avec Jim. Les pensées qui traversaient mon esprit étaient l’excitation et la gratitude. J’allais travailler avec mon idole, le créateur de Sarah Connor et Ellen Ripley. Et puis, c’était comme, « Oh, je dois me mettre au travail. Elle a une flèche et elle connaît les arts martiaux. Elle grimpe aux arbres ». Il y avait cette excitation de vouloir aller à l’école, et puis de ne pas savoir où tout ça allait se mettre en place. Chaque fois que j’entrais dans ce grand volume gris et stérile où il faisait froid tout le temps, et que je portais quelque chose comme un body, il y avait Jim avec une caméra, qui me poursuivait partout. Je devais jouer. Mon imagination n’a jamais été aussi infinie que lorsque j’étais là. La dernière fois que je me souviens de ça, c’était quand j’étais enfant. Ça m’a vraiment transformé, en termes de fierté pour ce que je fais. Je me suis dit : « Si je prends ça au sérieux, je peux faire partie de quelque chose de vraiment magnifique et apporter quelque chose de vraiment significatif ». Et puis, la réception a dépassé de loin toutes nos attentes. Ce fut un voyage très magique pour moi."

Du côté de Rodriguez : "Pour moi, c’était les décors et l’attention portée aux détails. Travailler sur un film de Jim Cameron, s’il y a quelque chose que je peux retenir du tournage d’un film Avatar avec Jim, c’est l’ouverture de mon horizon. Ma perspective a changé. Non ne veut pas dire non pour moi. Non signifie que je dois travailler plus dur pour contourner un problème. C’est la résilience et l’exemple de leadership, le simple fait d’être sur un plateau et de voir comment il inspirait tout le monde dans son domaine, qu’il s’agisse d’ingénieurs ou de personnes du département artistique, à faire de leur mieux. C’était une expérience fantastique, de voir que, lorsque les choses ne sont pas comme elles devraient être, toute la dynamique de cette équipe va réparer et faire tout son possible pour que tout aille bien. Regarder cet écran, à la fin d’une journée, et voir les boucles de scènes qui ont été extraites dans ces visuels pas encore complètement terminés. Je me suis rendu compte que je faisais partie de quelque chose d’extraordinaire, qui n’avait jamais été fait auparavant, et c’est ce que je ressentais chaque jour. Je dois dire que le simple fait d’être dans un film de Jim Cameron a été une expérience extraordinaire. Il n’y avait pas un jour où je n’étais pas impressionnée par quelque chose de nouveau que j’apprenais."

Enfin, Lang, qui a joué l’infâme Colonel Quaritch, a déclaré : "Pour moi, ce serait la première scène de l’économat, la scène « Vous n’êtes plus au Kansas », qui est, je crois, la première scène que j’ai tournée pour le film. Il s’est passé deux choses, qui se sont répercutées sur le reste du tournage pour moi, et qui se répercutent également sur les suites, et sur la façon dont je travaille avec Jim. Tout d’abord, il m’a encouragé à être aussi libre et improvisateur que je le sentais nécessaire. Il m’a donné la permission de prendre l’autorité sur la pièce, et c’était important parce que c’était une pièce remplie de gens. Il avait l’autorité sur moi. Il réalisait le film, et c’est lui le patron, mais il m’a vraiment donné l’autorité sur cette pièce. C’était une chose très généreuse à faire, et c’était une chose très intelligente à faire. J’ai eu la chance de pouvoir le faire. La confiance qu’il a placée en moi s’est prolongée tout au long de notre relation de travail."

Cette interview a été réalisée alors que Avatar ressort au cinéma aujourd’hui en France (le 23 aux States), dans une version 4K 4K high-dynamic range, et cela pour gagner quelques nouveaux spectateurs et les encourager - sans doute - à venir voir Avatar - La Voie de l’eau qui sort dans le monde entier en décembre prochain.


Avatar est Copyright © Twentieth Century Fox et Lightstorm Entertainment Tous droits réservés. Avatar, ses personnages et photos de production sont la propriété de Twentieth Century Fox et Lightstorm Entertainment.



 Charte des commentaires 


Avatar - La Voie de l’eau : Les affiches personnages
Avatar - La Voie de l’eau : Une nouvelle impressionnante (...)
Avatar - The High Ground : Une idée pour Avatar 2 abandonnée (...)
Avatar La Voie de l’Eau : La nouvelle bande annonce
Avatar 4 : Un premier act bouclé selon Jon Landau
Warriors of Future : La critique du film Netflix
Star Trek - Picard : La saison 3, une continuation à Voyager et (...)
Gen V : La première bande annonce du spin-off de The (...)
His Dark Materials : Un voyage de 3 saisons capable de tout (...)
Dune - Partie II : Timothée Chalamet sur les plateaux de (...)
Spider-Man - Across the Spider-Verse : Le multivers de (...)
Disney+ - Bandes annonces : 5 décembre 2022
Mayor Of Kingstown : Ash Santos a rejoint la saison 2
A Plague Tale - Requiem : La critique de l’Artbook
Cinéma - Bandes Annonces : 5 décembre 2022