Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.06 Udûn

Date : 01 / 10 / 2022 à 15h00
Sources :

Unification


LE SEIGNEUR DES ANNEAUX : LES ANNEAUX DE POUVOIR

- Date de diffusion : 30/09/2022
- Plateforme de diffusion : Prime Video
- Épisode : Udûn
- Réalisateur : Charlotte Brändström
- Scénaristes : John D. Payne et Patrick McKay
- Musique : Bear McCreary
- Costume : Kate Hawley
- Photographie : Oscar Faura
- Interprètes : Morfydd Clark ; Benjamin Walker ; Markella Kavenagh ; Robert Aramayo ; Owain Arthur ; Ismael Cruz Cordova.

LA CRITIQUE

Arrivé au 2/3 de cette première saison, l’intérêt pour les Anneaux de Pouvoir reste limité. Une fois passé l’illusion esthétique, il faut bien l’admettre que les lacunes scénaristiques plombent l’ensemble. Car il n’est pas seulement question d’action à tout-va et d’un besoin très actuel que tout pétarades, il est surtout question de réussir à embarquer son audience. Depuis le début de la série, la moitié des intrigues convergeaient vers cet épisode. Il était grand temps que cette confrontation arrive. Udûn nous redonne espoir, mais conserve hélas les mêmes défauts.

Divertissement et narration resserrée

Enfin de l’action et de la vraie ! Après l’ultimatum posé par Andar, et la trahison de certains hommes, il était temps que la confrontation entre le peuple de la nuit et les villageois reclus dans le poste d’observation ait lieu. Dans le même temps, est-ce que la flotte de Nùmenor arrivera à temps pour épauler leurs congénères ?

À défaut d’être totalement parfaite, voire plus bas, cette scène de bataille apporte enfin un véritable moment de divertissement. Tentative d’embuscade, stratégie militaire, de nombreuses pertes de part et d’autre, nous avons finalement le droit à un instant de fantaisie digne de ce nom.

Il faut également reconnaître que le resserrement de la narration autour du village et d’Andar, permet de mieux apprécier les différents protagonistes. L’elfe déchu confirme son statut de personnage le plus emblématique de ce programme, Arondir et Bronwyn sont un peu plus attachants, Théo un peu moins tête à claques. Néanmoins, il reste toujours ces malheureuses carences d’écritures qui sortent trop souvent le téléspectateur du récit.

Temporalité et éternelles incompréhensions (spoilers)

La temporalité des événements commence réellement à questionner. Toutes les personnes impliquées dans cette histoire, ont toutes vu la météorite traversait le ciel. Alors comment des actions qui ont l’air d’avoir autant d’écarts de temps, peuvent mener à cette conjonction cette semaine ?

Une petite explication : Galadriel a eu le temps de traverser l’océan, repartir à la nage, être récupérée par un bateau, convaincre la cour d’aller aider les terres de l’est, naviguer jusqu’aux montagnes – en remontant un fleuve – chevaucher la moitié du continent… Alors que dans le même temps, les humains ont à peine eu le temps d’aller se réfugier. À quel moment ses actions ont duré le même temps ?

Alors d’accord, il fallait bien que la Sainte Reine Galadriel arrive pour sauver tout le monde, mais quand on voit son chemin parcouru et celui du reste du monde l’entourant, c’est incompréhensible.

Parlons désormais de la bataille, car oui malgré le fait que ce soit la première de cette série, les scénaristes et metteurs en scène ont quand même trouvé le moyen de réaliser des incohérences. Déjà, commençons par l’éléphant au milieu de la pièce, Galadriel ! Un mix parfait en train super sayan et Néo dans la matrice.

Un Orque géant peut attendre sagement derrière une bagarre entre Arondir et l’un des siens, sans arme et patienter sagement que celui-ci perde, et surtout bien attendre de commencer à combattre quand l’Elfe recule, pas avant !

Elle peut se permettre de rester totalement immobile au milieu d’affrontements terribles, sans que rien ne lui arrive et en plus esquive les flèches à moins de 20 mètres en se déhanchant parfaitement sur sa monture. D’ailleurs, durant sa poursuite d’Andar comment, géographiquement, quelqu’un peut se retrouver en face d’eux ?

La grande menace qui pèse sur la Terre du Milieu, se résume à l’image par seulement une grosse poignée d’orques. Compliqué de sentir comment cette troupe à elle seule peut faire chanceler l’intégralité une civilisation. On peut tout de même respecter le fait que ces monstres ne sont pas faits en effets spéciaux, mais avec de vrais costumes, ce qui apporte un réel cachet, mais vu le prix qu’a coûté la série, pourquoi ne pas nous en mettre plein la vue ? Les paysages, c’est bien, faire ressentir la menace par le nombre aux téléspectateurs est tout aussi important. Encore plus si c’est pour faire du principal antagoniste, un simple otage à la merci de tous…

Enfin, on a du mal à comprendre comment autant de chevaux et de chevaliers, on a pu embarquer sur ces trois simples embarcations. Ce ne sont que des éléments non exhaustifs mais illustrant le manque de continuité dans l’écriture et surtout d’une négligence coupable qui, une fois remarquée, empêche de savourer pleinement l’action.

Au final, en dehors des deux premiers épisodes qui avaient surpris par leurs beautés, nous avons peut-être ici, malgré tout, le meilleur chapitre du show pour le moment. C’est dire qu’on part de loin.

Maintenant, avec ce matériel et cette nouvelle menace, il est temps de penser plus grand !

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.06 (...)
Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.05 (...)
Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.04 (...)
Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : Critique 1.03 (...)
Le Seigneur des Anneaux : Les Anneaux de Pouvoir : Critique des (...)
See : Critique 3.07 God Thunder
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Et il est où (...)
Titans : Trois nouveaux super-vilains pour la série DC de HBO (...)
El Muerto : Jonás Cuarón pour réaliser le film Marvel de (...)
Entretien avec un vampire : Comment on fait pour trouver ses (...)
Une femme iranienne : La critique
Frasier : Le revival officiellement sur les ondes
La Nonne : Taissa Farmiga de retour dans le Conjuring (...)
The Never Game : Mary McDonnell pour le pilote CBS
Cinéma - Bandes Annonces : 7 octobre 2022