Westworld : Critique 4.07 Metanoia

Date : 08 / 08 / 2022 à 14h00
Sources :

Unification


WESTWORLD

- Date de diffusion : 08/08/2022
- Plateforme de diffusion : OCS
- Épisode :4.07 Metenoia
- Réalisateur : Meera Menon
- Scénariste : Desa Larkin-Boutte & Denise Thé
- Interprètes : Evan Rachel Wood, Thandiwe Newton, Jeffrey Wright, Ariana DeBose, Tessa Thompson, Aaron Paul, Jame Marsden, Ed Harris

LA CRITIQUE

Les épisodes se succèdent et la nouvelle saison de Westworld ne déçoit pas en restant à la hauteur de ses promesses. Clairement, l’épisode « Metanoïa » fera date et se hisse dans le haut du panier des épisodes du show, toutes saisons confondues.

En effet, dans sa structuration, l’épisode réunit enfin ses deux sous-intrigues – la moins engageante (Fidelity) et la plus intriguante (Zhuangzi) – pour livrer un dénouement final éblouissant et surtout surprenant.

En termes d’écriture, Metanoïa comprend les 2 étapes scénaristiques classiques d’un dénouement final : la confrontation des champions antagonistes et la prise de conscience. Ces étapes doivent nécessairement réussir car elles concentrent l’ultime paiement de 7h d’engagement des spectateurs qui consolide la qualité et la crédibilité du scénario. En un sens, la réception de la saison entière par les spectateurs est fonction de ce dénouement car il prépare et donne du sens à l’épilogue à venir.

Au nouveau du dénouement, l’épisode 7 réussit formidablement bien son office tout en profitant d’un maximum du contraste avec l’effet « délayage » de l’épisode précédent.

La saison a fait beaucoup de promesses que l’épisode honore de la meilleure des manières en offrant des réponses satisfaisantes et percutantes au sein d’une structure très claire en dépit de sa densité. L’épisode est un divertissement de très haute volée mêlant dialogues cisaillés, traits d’humours intelligents, des émotions marquées et un niveau de violence dosée, justifiée et jamais gratuite. L’épisode réussit même à apporter de l’inattendu au sein d’une intrigue tellement bien préparée que tout était normalement attendu. Un vrai coup de maitre !

Après une 3 ème saison en demi-teinte au niveau de l’inspiration SF, les scénaristes de Westworld font ce qu’ils savent faire de mieux : Se réapproprier les vieux codes et thématiques SF pour les orienter vers de directions inattendues ouvrant des horizons nouveaux.

Etymologiquement, metanoïa est une notion philosophique et psychologique qui implique l’idée d’un changement d’état d’esprit.

Les notions plus religieuses de pénitence et de repentance se retrouvent aussi dans le mot metanoïa, qui est donc un mot-valise plutôt polysémique. D’un côté, la pénitence induit une prise de conscience impliquant une action de contrition menant à l’absolution des péchés commis. D’un autre côté, la repentance induit l’idée de réconciliation.

A toutes ces idées et notions, vient s’ajouter une thématique de hard SF, esquissée durant la saison entière, à savoir la transcendance robotique selon Charlotte Hale. Deux faces d’une même pièce, les humains et les robots ont donc la même tare : le complexe de Dieu.

Enfin, il reste à mentionner les dernières minutes de cette heure haletante qui ouvre la porte d’un parti-pris très osé, donnant presque l’impression que la série fait le pari du quitte ou double artistique pour emmener Westworld vers des sentiers non battus.

L’épisode Metanoia est à la fois un passage de flambeau et une renaissance. L’épilogue permettra de confirmer si Westworld peut de nouveau se hisser au niveau de ses ambitions premières : siéger à la table de Games of Thrones, Succession, ou Tchernobyl.

BANDE ANNONCE



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


True Detective : Critique 4.06 Night Country Part 6 FINAL
True Detective : Critique 4.05 Night Country Part 5
True Detective : Critique 4.04 Night Country Part 4
True Detective : Critique 4.03 Night Country Part 3
True Detective : Critique 4.02 Night Country Part 2
César 2024 : Les gagnants de la 49ème cérémonie
La Séance de Minuit : L’épisode le plus terrifiant de La (...)
Hulk : Un film solo coûterait trop cher selon Mark Ruffalo
Constellation : Une série intrigante qui a convaincu Noomi (...)
Beetlejuice Beetlejuice : Un grand plaisir à bosser à (...)
Afterburn : Dave Bautista & Samuel L. Jackson se retrouveront (...)
Black Tea : La critique
Happy Face : Dennis Quaid en tueur en série pour Paramount+
Long Bright River : Nicholas Pinnock face à Amanda Seyfried pour (...)
The Storm Clan : Une adaptation cinéma en cours d’élaboration