Mes premières fois : Critique de la saison 3

Date : 17 / 08 / 2022 à 11h00
Sources :

Unification


MES PREMIÈRES FOIS

- Date de diffusion : 12/08/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Épisodes : 3.01 à 3.10
- Réalisateur : Kabir Akhtar
- Scénaristes : Mindy Kaling, Marina Cockenberg, Asmita Paranjape, Akshara Sekar, Gabe Liedman, Amina Munir, Aaron Geary & Ben Steiner, Christina Hjelm & Beth Appel, Erica Oyama, Lang Fisher
- Interprètes : Maitreyi Ramakrishnan, Sendhil Ramamurthy, Lee Rodriguez, Poorna Jagannathan, Richa Shukla, John McEnroe, Adam Shapiro, Ramona Young, Martin Martinez, Jaren Lewison, Darren Barnet, Benjamin Norris, Niecy Nash, Megan Suri, Anirudh Pisharody, Terry Hu, Sarayu Blue, Ranjita Chakravarty

LA CRITIQUE

C’est avec beaucoup de plaisir que l’on découvre cette troisième saison de Mes premières fois, en 10 épisodes d’une trentaine de minutes, qui est tout aussi sympathique que les précédentes.

Le scénario est dans la droite lignée des précédents. Cette fois-ci, les différents protagonistes principaux se retrouvent en première et vont continuer de vivre des premières fois plus ou moins originales.

Maitreyi Ramakrishnan est toujours aussi formidable dans le rôle de cette jeune fille extrêmement brillante qui aimerait être à la fois populaire et avoir un super petit-ami. Celle-ci va continuer d’enchaîner les hauts et les bas dans sa vie parfois pas si simple que cela, ce qui va entraîner de nouvelles situations particulièrement truculentes.

Elle continue d’être accompagnée par un casting toujours aussi bon qui brosse des personnages extrêmement diversifiés et permet aussi de s’immerger dans la culture indo-américaine. Les relations entre les individus, le mariage, la culture et la religion sont aussi toujours traités avec une grande subtilité. D’autant que l’écriture est impeccable et que les répliques sont vraiment très bien ciselées.

Lee Rodriguez est superbe en meilleure amie passionnée par les robots et à la vie sentimentale aussi compliquée. Ramona Young est impeccable en deuxième meilleure amie ayant aussi du mal avec son propre copain. Darren Barnet est très bon en beau gosse de l’établissement qui tourne toutes les têtes. Megan Suri est sympathique en copine joueuse de foot. Benjamin Norris est fort juste en jeune homme aimant bien faire la fête. Et Anirudh Pisharody est vraiment intéressant en nouveau venu dans la saison.

Jaren Lewison est excellent en jeune homme très doué qui apprécie la concurrence du personnage principal. Comme précédemment, celui-ci bénéficie aussi d’un épisode qui lui est dédié, et qui est particulièrement drôle.

Du côté des adultes, Poorna Jagannathan est remarquable en mère de l’anti- héroïne. Ranjita Chakravarty est très bonne en grand-mère. Richa Moorjani est agréable en cousine. Utkarsh Ambudkar est amusant en professeur. Et Sarayu Blue est impeccable en nouvelle amie de la famille. Niecy Nash est toujours aussi drôle en psychothérapeute. Et bien sûr, la voix off du personnage principal est encore remarquablement incarnée par John McEnroe.

Les épisodes s’enchaînent à vive allure et sont toujours passionnants à découvrir. La capacité du personnage principal à se mettre dans des situations invraisemblables est très grande et sa manière de s’en sortir fait toujours preuve d’une certaine originalité.

Il est donc bien amusant de se plonger au cœur de ce lycée en compagnie de ces adolescents ayant des envies et des désirs universels. D’autant que le deuil continue d’être formidablement abordé et l’un des épisodes est particulièrement touchant à ce sujet.

Le beau travail sur les environnements diversifiés et celui sur les multiples tenues des différents protagonistes rendent l’œuvre visuellement agréable à découvrir.

Une quatrième, et dernière saison, est déjà prévue qui viendra clôturer une année de terminale réservant sans aucun doute son nouveau lot de rebondissements et de surprises.

La troisième saison de Mes premières fois est très bonne et fait passer un formidable moment de divertissement. Avec une histoire écrite brillamment, une réalisation très plaisante et une galerie de comédiens impeccables, l’œuvre est vraiment réjouissante et garde une impressionnante homogénéité au bout de 30 épisodes.

Amusant et vivant.

SYNOPSIS

Devi et ses amis ne seront peut-être plus célibataires, mais ils vont découvrir que toute relation amoureuse implique une découverte de soi… et des drames.

BANDE ANNONCE



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


Le Téléphone de M. Harrigan : La critique du film Netflix
Le sauvetage de l’impossible : Critique de la mini-série
Blonde : La critique du film Netflix
Athena : La critique du film Netflix
Lou : La critique du film Netflix
Werewolf by Night : Faire entrer les monstres dans le (...)
Hocus Pocus 2 : La critique du film
Butterfly Vision : La critique
Tarzan : Sony attrape la liane au vol
Magnum P.I. : Michael Rady rejoint la saison 5 sur NBC
Sexy Dance : La bande annonce de la série Lionsgate+
Floodland : Que vaudra ce Survival City-Builder ?
Cinéma - Bandes Annonces : 6 octobre 2022
Le Téléphone de M. Harrigan : La critique du film Netflix
Black Panther - Wakanda Forever : Ryan Coogler décortique sa (...)