Everything Everywhere All at Once : La critique

Date : 28 / 08 / 2022 à 12h00
Sources :

Unification


EVERYTHING EVERYWHERE ALL AT ONCE

- Date de sortie : 31/08/2022
- Titre original : Everything Everywhere All at Once
- Durée du film : 2 h 19
- Réalisateur : Daniel Scheinert, Daniel Kwan
- Scénariste : Daniel Scheinert, Daniel Kwan
- Interprètes : Michelle Yeoh, Ke Huy Quan, Jamie Lee Curtis, Stephanie Hsu, James Hong, Tallie Medel, Jenny Slate, Harry Shum Jr., Randy Newman

LA CRITIQUE

Depuis sa sortie aux États-Unis, Everything Everywhere All at Once enchaîne les records. Sorti dans une vingtaine de salles, le film a dépassé les 100 millions de dollars sur le sol américain au bout de plusieurs semaines après avoir progressivement gagné de nombreuses salles.

À tel point, que le film ressort, tandis qu’il est toujours exploité, avec une nouvelle ouverture et huit minutes supplémentaires. C’est donc non seulement le plus gros succès du studio A24, mais aussi une véritable leçon de cinéma qui est donnée.

En effet, c’est le bouche-à-oreille qui a permet au long métrage d’avoir un tel succès. Et ce dernier est lié au fait que l’on se retrouve devant un véritable ovni cinématographique qui explose tous les genres, propose sans arrêt des situations invraisemblables et fonctionne incroyablement bien.

Il s’agit du premier film des co-réalisateurs, et co-scénaristes, Daniel Scheinert et Daniel Kwan. Ces derniers avaient envie, pour leur première œuvre, de tourner plusieurs films : du kung-fu, de la romance, du thriller, de l’action, de la comédie, de la science-fiction, du fantastique, de l’horreur… Ils ont alors décidé de tout mettre dans leur histoire et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela marche étonnamment bien.

Ce mélange de style est tellement bien fait, que les scènes s’enchaînent à toute vitesse. Il suffit parfois de cligner des yeux pour changer de genre et l’œuvre ne laisse aucun temps mort à un spectateur qui se fait embarquer dans une aventure absolument incroyable et vraiment inédite.

On rit souvent. On est ébloui par les séquences de combat. L’émotion n’est jamais loin. Les effets spéciaux sont vraiment réussis. Et l’imagination est débordante.

Seule la dernière partie possède quelques longueurs qui sont liées à des redondances de passages que l’on a déjà vu précédemment. Toutefois, le final est absolument éblouissant et vient clore en beauté une œuvre qui va marquer durablement le cinéma de son existence.

Il faut aussi souligner l’une des trouvailles, parmi les dizaines, qui est incroyable et qui offre une séquence complètement décalée, encore plus que beaucoup d’autres, qui est tout simplement géniale. Vous identifierez sans problème ce passage surréaliste.

Le scénario présente une femme qui a une vie bien ennuyeuse et qui se retrouve en difficulté avec ses impôts. Suite à un événement surprenant, cette dernière va devoir sauver le Multiverse en fusionnant avec les personnalités de ses alter egos vivant dans des mondes parallèles. Le récit part donc dans tous les sens, en met plein les yeux et surtout réserve des rebondissements, des retournements de situation et des surprises toutes les cinq minutes.

Toutefois, le long métrage ne serait pas aussi incroyable sans son casting 10 étoiles et surtout sans une Michelle Yeoh qui est époustouflante. Cette dernière est remarquable en femme obligée d’acquérir les compétences de ses doubles qui ont mieux réussi dans la vie qu’elle. Elle est non seulement très drôle et touchante, mais offre aux spectateurs des séquences d’action absolument éblouissantes.

Ke Huy Quan est magnifique en mari aimant, prêt à tout pour sa femme. Stephanie Hsu est impeccable dans le rôle de leur fille qui a du mal à communiquer avec sa mère. Et Jamie Lee Curtis est remarquable en agent des impôts qui va régulièrement croiser la route de celle-ci. Les rencontres entre elle et Michelle Yeoh sont d’ailleurs incroyables et certaines offrent des passages cultes.

La réalisation est géniale. Elle part dans tous les sens, mais réussi à ne pas perdre le spectateur et à garder son attention éveillée. Sans compter que les trouvailles visuelles et les éléments scénaristiques se succèdent à une telle vitesse qu’il faut rester concentré pour ne pas rater quelques passages étonnants. Toutefois, l’œuvre est d’une telle densité, que son potentiel de revisionnage est extrêmement élevé. Et que l’humour et le fun seront assurément au rendez-vous à nouveau.

Il faut d’ailleurs saluer le montage de Paul Rogers qui n’a pas dû être évident à faire, tant les plans s’entremêlent et se remplacent les uns à la suite des autres sans arrêt.

La musique de Son Lux participe aussi énormément au plaisir de voir ce long métrage spectaculaire et épique qui ne ressemble à rien et réussit à briser les codes de la structure narrative pour mieux offrir une immersion, parfois à la limite du psychédélique, à un spectateur qui ne sortira pas indemne d’une telle expérience cinématographique.

Everything Everywhere All at Once est un immense film, un vrai coup de cœur et une grande claque. Avec une histoire brillantissime, une réalisation époustouflante et une actrice en état de grâce, si vous aimez le cinéma, ne passez réellement pas à côté de cette œuvre qui apporte au milieu cinématographique une fraîcheur que l’on n’avait pas vu à ce point depuis longtemps.

Incroyable et fabuleux.

SYNOPSIS

Evelyn Wang est à bout : elle ne comprend plus sa famille, son travail et croule sous les impôts… Soudain, elle se retrouve plongée dans le multivers, des mondes parallèles où elle explore toutes les vies qu’elle aurait pu mener. Face à des forces obscures, elle seule peut sauver le monde mais aussi préserver la chose la plus précieuse : sa famille.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Larkin Seiple
- Montage : Paul Rogers
- Musique : Son Lux
- Costumes : Shirley Kurata
- Décors : Jason Kisvarday
- Producteur : Joe Russo, Anthony Russo, Mike Larocca, Jonathan Wang, Daniel Kwan, Daniel Scheinert pour IAC Films, A24, Russo Brothers, AGBO, Ley Line Entertainment
- Distributeur : Pathé Live

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Everything Everywhere All at Once



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Fainéant.e.s : La critique
Abigail : La critique
Adam change lentement : La critique
Furiosa - une saga Mad Max : La critique
Foudre : La critique
House of the Dragon : Quand Game of Thrones rencontre Avengers (...)
Mad Max - Fury Road : George Miller révèle de quoi parle le (...)
Doctor Who : Critique 1.05 73 Yards
Star Trek - Discovery : Comment transformer une bibliothèque de (...)
Godzilla x Kong : Pas de trilogie pour Adam Wingard
Fallout : Xelia Mendes-Jones nous donne un aperçu de ce qui va (...)
Fainéant.e.s : La critique
Le Monde De L’Animation : Interview de Mimi Félixine
Brèves : Les informations du 26 mai
Guerres & Dragons : La critique du tome 1 - La bataille (...)