The Terminal List : La critique du début de saison

Date : 03 / 07 / 2022 à 12h00
Sources :

Unification


THE TERMINAL LIST

- Date de diffusion : 01/07/2022
- Plateforme de diffusion : Prime Video
- Épisode : 1.01 L’Engramme, 1.02 Encodage, 1.03 Consolidation, 1.04 Détachement
- Réalisateurs : Antoine Fuqua, Ellen Kuras, M.J. Bassett, Frederick E.O. Toye
- Scénaristes : David DiGilio, Daniel Shattuck, John Lopez
- Interprètes : Chris Pratt, Taylor Kitsch, Constance Wu, Riley Keough, Jeanne Tripplehorn, Arlo Mertz, Patrick Schwarzenegger, Jai Courtney, LaMonica Garrett, JD Pardo, Paul McCrane, Sean Gunn, Stephen Bishop, Christina Vidal, Tyner Rushing, Nick Chinlund

LA CRITIQUE

The Terminal List est une série qui nous vient des USA, et comme la SEAL Team de CBS / Paramount+, elle est centrée sur une équipe des Navy SEALs, l’élite des unités pour les opérations spéciales de l’armée américaine, qui agit toujours en dessous des radars sur des missions top secret. La série est adaptée du roman de Jack Carr, ancien SEAL de son état. Autant dire que dès le départ, la série part sur un bon pied, d’autant que sa distribution compte dans ses rangs d’anciens soldats d’élite tel que Jared Shaw et Remi Adeleke. Et même si le premier n’a obtenu qu’un petit rôle, il est également producteur associé sur la série, et que le 2e, un peu plus connu (Transformers entre autres), n’a pas été vu dans les 4 premiers épisodes, cela donne une idée des intentions des producteurs de tenter de coller au plus prêt de la réalité.

La série met en vedette la star Chris Pratt devant la caméra d’un des réalisateurs les plus côtés dans le rayon action, Antoine Fuqua. Pratt incarne ici James Reece, le Commandant d’une unité Alpha des SEALs, qui revient d’une mission ultra secrète au Moyen-Orient suite au fiasco le plus total de cette dernière destinée à débusquer un ennemi des États-Unis. Seul survivant, Reece possède des souvenirs contradictoires de la mission et cherchera à faire la lumière sur les circonstances exactes qui ont mené à la mort de ses 12 hommes.

Et voilà donc notre soldat d’élite qui fait équipe avec son ancien frère d’arme, Ben Edwards (Kitsch), et une journaliste chevronnée, Katie Buranek (Wu), pour mener leur petite enquête, semer la mort au passage (pour se venger, ça fait toujours plaisir), pour découvrir les dessous d’une conspiration qui implique une multinationale, aux activités tant pharmaceutiques que militaires. Ça tombe bien, Ben bosse maintenant pour la CIA et a des "contacts" à peu près partout dans le monde ; Katie est à la recherche d’un scoop, mais pas à n’importe quel prix.

L’histoire de la série tourne autour de la mission ratée et nous emmène dans les méandres les plus troubles de la mémoire humaine. Touché par un traumatisme crânien, et toujours sous le choc, Reece va lutter contre la paranoïa et devra réussir à faire le tri parmi ce qu’il a vécu et ce qu’il pense avoir vécu. Toutes les personnes autour de lui semble croire qu’il mélange ses souvenirs et qu’il n’est en fait pas en mesure de faire un rapport exact de l’incident mais lui est persuadé par sa version de l’histoire. Troubles de la mémoire, hallucinations, tout essaie de nous faire croire que le soldat est en train de perdre la boule. Et je dois dire que ça fonctionne plutôt bien. Les scénarios utilisent à bon escient les flashbacks et les hallucinations. On se demande par moment s’il a vraiment raison le Reece ou s’il est à côté de ses pompes.

The Terminal List commence sur les chapeaux de roue. Action tonitruante, combats rapproché à coups de fusils d’assaut et au corps à corps, Pratt semble être dans son élément. La star des Gardiens de la Galaxie confirme ici son statu de plus en plus imposant de action man inévitable de Hollywood après The Tomorrow War de l’année dernière, déjà sur Prime. Les autres star de la série - Taylor Kitsch, Jay Courtney et Jeanne Tripplehorn entre autres - font le reste. Notons également la présence furtive de Patrick Schwarzenegger, le fils de Arnold. Petit clin d’oeil à son petit papa légendaire, on le voit subrepticement arborant un cigare en bouche et toutes dents dehors (les fans de Schwarzy savent de quoi je parle). Sean Gunn, le frère de James, est également présent et joue au petit patron suffisant avec perfection.

Une excellente série coup de poing. Amazon frappe à nouveau très fort. On prend la série SEAL Team de CBS / Paramount+ (que j’aime beaucoup), on lui ajoute les moyens colossaux de Prime Video, et on obtient un excellent moment de télévision divertissant et captivant.

BANDE ANNONCE



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés



 Charte des commentaires 


Une équipe hors du commun : Critique de la saison 1
Paper Girls : Critique de la saison 1
The Boys : Critique 3.08 L’Instant Vieux Blancs (...)
The Terminal List : La critique du début de saison
The Boys : Critique 3.07 La Chandelle Qui Eclaire La Chambre A (...)
Superman & Lois : Départ de Jordan Elsass de la série DC de (...)
Stranger Things : Pas de nouveaux personnages pour la saison (...)
The Continental : La série John Wick réserve une chambre chez (...)
Invitation to a Bonfire : Tatiana Maslany de retour sur (...)
Dota : Dragon’s Blood : Critique du volume 3
Leila et ses frères : La critique
Kung Fu Panda : Un 4e film programmé pour 2024 !
Hunger Games - The Ballad Of Songbirds And Snakes : Viola Davis (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 18 août 2022
She-Hulk - Avocate : Un premier épisode énorme pour Mark (...)