Matrix Resurrections : La réponse cinglante de Warner Bros. à Village Roadshow

Date : 16 / 02 / 2022 à 13h30
Sources :

Deadline


Après la plainte déposée la semaine dernière par Village Roadshow contre Warner Bros. à propos de la sortie simultanée de Matrix Resurrections en salles et sur HBO Max aux USA, c’est maintenant au studio appartenant à WarnerMedia de répondre à l’un de ses plus grands partenaires financiers et pourvoyeurs de blockbusters. Cette réponse intervient alors que Village est retourné au tribunal pour redonner un coup de pression à la Warner.

Après une réponse sèche la semaine dernière, Warner Bros. lève le voile sur les circonstances exactes qui se cachent derrière les petits arrangements avec Village.

"Les actions de Village ont été trompeuses et ce différend est tout aussi artificiel. Village était heureux de voir son nom figurer au générique du film, de se rendre à la première mondiale à San Francisco et de se présenter aux médias comme les producteurs du film. Mais ils sont maintenant revenus sur leur obligation contractuelle de payer leur part du coût du film.

Il est à noter que tout au long de l’année 2021, nous avons conclu des accords mutuellement acceptables sur tous les films de la liste 2021 afin de fournir une compensation supplémentaire aux Talents et à nos partenaires à la lumière de notre stratégie de sortie « jour-pour-jour » pendant la pandémie de Covid-19. La seule exception était Village, qui a refusé d’honorer son engagement à payer sa part des coûts de production, rejetant l’opportunité que nous lui offrions de se dégager de tout risque de sous-performance financière.

Au lieu de cela, Village voulait profiter de l’avantage de se présenter publiquement comme co-propriétaires et producteurs tout en conservant un « regard libre » sur le résultat final de la performance du film sans aucun investissement financier de leur part. Ce n’est pas ainsi que nous faisons des affaires, et certainement pas avec des partenaires de confiance."

Tout ressemble fort à un Règlements de comptes à O.K. Corral. La mort des relations entre WB et Village Roadshow semble consommée, après 25 ans de bons loyaux services. Warner Bros n’a pas encore déposé de réponse officielle à la plainte déposée par Village Roadshow le 7 février dernier. Dans sa plainte, Village Roadshow dénonce "les efforts coordonnés, délibérés et constants de WB pour éviscérer la valeur significative de la propriété intellectuelle de Village Roadshow" et se concentre sur la décision prise par la société dirigée par Jason Kilar, fin 2020, de faire pivoter sa programmation de 2021 vers une stratégie hybride de streaming et de cinémas.

"La déclaration de WB n’est pas seulement fausse, elle cherche à détourner l’attention des questions essentielles", déclare l’avocate de Village Roadshow, Diana Torres. "Village Roadshow a payé 4,5 milliards de dollars à WB pour produire et distribuer 91 films. La plainte détaille un comportement calculé de WB visant à éviscérer les droits de Village Roadshow sur les œuvres dérivées de ces films. Comme indiqué dans notre demande ex parte déposée ce matin, WB est en train de développer activement plusieurs de ces œuvres dérivées. Village Roadshow a l’intention de s’assurer que WB se conforme à ses obligations contractuelles et ne porte plus atteinte aux droits de Village Roadshow."

"Ce différend relève de l’arbitrage, que nous avons entamé avant que Village n’intente un procès", a déclaré à Deadline Daniel Petrocelli, l’avocat de longue date de WB. "Village a délibérément défié son engagement contractuel d’arbitrage dans le but de mener à bien sa stratégie de relations publiques."

Quel que soit le prochain mouvement significatif de l’une ou l’autre des parties, le combat juridique suit une période de changements importants chez Village Roadshow. À la fin de 2020, après des années d’agitation interne sur la direction de l’entreprise, un tribunal a approuvé le rachat de Village Roadshow par BGH Capital pour 440 millions de dollars. Le contrôle de la société de capital-investissement fait suite à plusieurs décennies durant lesquelles l’entreprise était dirigée par la famille Kirby en Australie. Village Roadshow Limited est un actionnaire minoritaire de Village Roadshow Entertainment Group.

En 2018, l’ancien chef de longue date de Sony TV, Steve Mosko, a atterri chez Village Roadshow en tant que PDG. Greg Basser, qui a fondé le groupe de divertissement et l’unité cinématographique de l’entreprise dans les années 1990, a quitté l’entreprise à ce moment-là. Bruce Berman, qui avait été directeur de la production chez Warner Bros., est resté un certain temps à la tête de la société, sous la direction de Mosko, avant de quitter son poste l’automne dernier.

Preuve que le timing peut être cruel, le procès intenté par Village la semaine dernière a été suivi deux jours plus tard par l’annonce que la division antitrust du ministère de la Justice avait donné son feu vert à la mégafusion entre WarnerMedia et Discovery. Si Village Roadshow espérait que le fait de rendre public son litige avec WB forcerait un règlement rapide afin d’éviter tout retard dans la fusion, il se peut qu’ils aient surjoué leur chance.


Matrix est Copyright © Warner Bros. Pictures, Village Roadshow Pictures et Silver Pictures Tous droits réservés. Matrix, ses personnages et photos de production sont la propriété de Warner Bros. Pictures, Village Roadshow Pictures et Silver Pictures.



 Charte des commentaires 


Matrix Resurrections : La réponse cinglante de Warner Bros. à (...)
Matrix Resurrections : Village Roadshow fait la tronche à Warner (...)
Matrix Resurrections : La franchise à la rencontre de Sense8 et (...)
Matrix Resurrections : Pourquoi il n’était pas là déjà, (...)
Matrix Resurrections : What if… le film s’était fait (...)
For All Mankind : Critique 3.04 Happy Valley
Stranger Things : Critique de la deuxième partie de la saison (...)
Les Minions 2 - Il était une fois Gru : La critique
Doctor Strange in the Multiverse of Madness : Quand Deadpool (...)
The Electric State : Le projet des Frères Russo avec Millie Bobby (...)
Kaos : Hugh Grant pour la mythologie grecque selon Netflix
Madame est servie : Le revival en route pour une succursale de (...)
The Pope’s Exorcist : Russell Crowe devant la caméra de (...)
Bg Expansions : Les nouvelles améliorations de vos jeux de (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 4 juillet 2022