Doom Patrol : Review 3.08 - 3.09 Subconscious Patrol / Evil Patrol

Date : 06 / 11 / 2021 à 13h45
Sources :

Unification


Lors de ma précédente review je reprochais à Doom Patrol de manquer de rythme et une mauvaise gestion de ses sous-intrigues. En gros, je reprochais à la série d’avoir perdue beaucoup du Mojo la rendant aussi aussi unique et passionnante à suivre. C’est à croire que les scénaristes m’ont entendu, car les deux épisodes qu’ils nous ont proposé remontent grandement le niveau et viennent nous rappeler pourquoi Doom Patrol est bien l’une des meilleures séries qui existe.

Ainsi, dans le huitième épisode, qui atteint des sommets en termes d’inventivité, nous découvrons ce qu’est l’Eternelle Flagellation promise par la Sisterhood of Dada. Notre patrouille préférée va subir une punition bien désagréable à subir, mais qui va être pour nous un vrai bonheur à suivre. Mieux vaut ne rien révéler du contenu de cette punition tant elle est savoureuse à suivre. Tout en faisant du fan service de qualité avec la participation de guests qu’on a plaisir de revoir à l’écran, elle fait progresser la psyché de nos personnages adorée d’une façon à la fois inédite, poignante et drôle. Mais où vont-ils trouver toutes ces idées folles ?

L’épisode qui suit est forcément moins bien, mais certaines scènes sont tellement hilarantes et jouissives à regarder (notamment un combat complètement What the fuckesque avec un bébé !) qu’on ne peut que s’incliner devant la capacité des scénaristes à nous fournir autant de bonheur.

Honnêtement, en regardant le huitième épisode, je me disais que le speech y était tellement perché qu’il fallait forcément être fan de la série pour comprendre à quel point ce qu’on avait devant les yeux relevait du génie et non pas d’une séance de fumette entre les scénaristes. Je pense que Doom Patrol est la série dans laquelle l’amour de l’équipe artistique pour les protagonistes transpire le plus et je trouve cela tellement beau en tant que téléspectateur de pouvoir partager cela avec eux. C’est définitivement cet amour qui nous permet de comprendre leur évolution, leurs (mauvais) choix, bref tout ce qui les rend si attachants et réels.

Alors que je commençais à me demander si la série était arrivée à une sorte d’impasse créative l’empêchant de faire évoluer les personnages ou de proposer tous ces éléments qui la rendaient si unique, nous arrivons à un season finale où le meilleur semble possible. Dommage qu’il faille ensuite attendre un an pour découvrir la suite !

EPISODE

- Episodes : 3.08 - 3.09
- Titres  : Subconscious Patrol / Evil Patrol
- Date de première diffusion : 28/10/2021- 04/11/2021 (HBO Max)
- Réalisateur : Rebecca Rodriguez
- Scénariste : Tanya Steele - Eric Dietel

BANDE ANNONCE






 Charte des commentaires 


Peacemaker : Critique 1.04 The Choad Less Traveled
Superman & Lois : Critique 2.02 The Ties that Bind
Peacemaker : Critique des trois premiers épisodes
Naomi : Critique du Pilote
Superman & Lois : Critique 2.01 What Lies Beneath
The Crossover : Disney+ commande la série LeBron James
Spark : Anthony Mackie s’attaque aux droits civiques pour (...)
Aventures dans le Monde Intérieur : Le JdR inspiré d’Edgar (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 26 janvier 2022
Secret Invasion : Les premières images du tournage
Hit-Monkey : Critique de la saison 1
The Boys : Il est comment le Soldier Boy de la série Amazon, Mr. (...)
Liaison fatale : Joshua Jackson pour la série Paramount+
Wallace & Gromit : Le sixième film animé pour Netflix
Les promesses : La critique