339 connectés

Little Zombies : La review

Date : 22 / 06 / 2021 à 11h30
Sources :

Unification


Little Zombies est un très bon film vraiment original et un véritable ovni cinématographique.

Le scénario du réalisateur Makoto Nagahisa présente quatre adolescents qui se rencontrent lors de la crémation de leurs deux parents. Ils vont alors décider de monter un groupe de musique bien particulier et d’essayer de trouver un sens à leur vie.

Il s’agit du premier long métrage de Makoto Nagahisa qui vient du milieu du clip. Et c’est évident que son expérience a eu énormément d’impact sur son œuvre présente. En effet, le film est extrêmement coloré, et présente des passages qui sont des petits clips parfois survitaminés. Il s’appuie aussi sur de beaux effets spéciaux, parfois viscéraux, comme ceux accompagnant un final surprenant.

L’impact des jeux vidéo a aussi énormément d’importance. Après un générique d’ouverture réalisé en rétro-gaming qui est vraiment très sympathique, l’œuvre se segmente en fiverses parties qui correspondent à différents niveaux représentant la vie du personnage principal. Les amateurs de jeu vidéo seront ravis de voir des items s’accumuler comme dans les jeux, des achèvements et une progression constante jusqu’au niveau final.

Le travail sur la photographie de Hiroaki Takeda est formidable. Les images sont parfois très chatoyantes, et de temps en temps plus ternes. Il y a un grand travail sur le visuel du film qui le rend complètement atypique et qui fait tendre le long métrage souvent vers de l’expérimental.

La mise en scène est vraiment brillante et inspirée. Elle entraîne le spectateur dans cette étrange aventure à la suite de jeunes gens qui sortent de l’ordinaire. Certaines séquences sont réellement jubilatoires. Et la scène du premier morceau du groupe filmé en plan-séquence est carrément géniale.

Le montage de Maho Inamoto est aussi très bon. Il permet d’enchaîner des passages parfois frénétiques sans que l’on ne soit jamais perdu dans le déroulement des événements.

Le travail sur les décors de Yukiko Kuribayashi est aussi très intéressant. Ces derniers sont nombreux et ont une apparence bien particulière. On a effectivement l’impression de se retrouver dans un clip géant parfois, bien que certains passages plus classiques créent un beau contraste entre l’existence des jeunes gens et la vie réelle. Les costumes de Satsuki Shimoyama et de writtenafterwards sont aussi très intéressants, notamment ceux portés par les jeunes gens lors de leur concert.

Malgré la thématique du deuil, l’œuvre n’est jamais tragique, ni triste. Elle vibre d’une étonnante énergie et fait réfléchir sur les notions de famille et d’avenir.

L’interprétation est remarquable. Les quatre adolescents sont merveilleusement joués et particulièrement attachants. Ils crèvent littéralement l’écran et sont particulièrement marquants. Le quatuor fonctionne parfaitement et fait croire en leur improbable amitié. Keita Ninomiya est superbe un garçon issu d’une famille aisée et passionné par les jeux vidéo. Satoshi Mizuno est touchant en fils de restaurateur se retrouvant sans rien. Mondo Okumura est intéressant en garçon débrouillard décidant de mener sa vie. Et Sena Nakajima est excellente en jeune fille volontaire.

Quant à la musique de Love Spread, elle est vraiment très agréable et les morceaux chantés par le groupe sont étonnants. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à regarder le générique final en entier pour découvrir leur dernier titre en date.

Little Zombies est une œuvre qui sort vraiment de l’ordinaire et un ovni cinématographique et visuel qui devrait ravir aussi bien les amateurs d’expérimental, que ceux d’œuvres atypiques. Avec un scénario bien particulier, une mise en scène brillante, quatre comédiens impressionnants et un cachet pas courant, on n’a pas souvent l’occasion de voir un long métrage aussi original et il ne faut pas passer à côté.

Singulier et surprenant.

SYNOPSIS

Leurs parents sont morts. Ils devraient être tristes, pourtant ils ne pleurent pas. A la place, Hikari, Ikuko, Ishi and Takemura montent un groupe de rock explosif ! Ces quatre adolescents que le chagrin n’accable pas, vont trouver ensemble une nouvelle voie, celle de la musique.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 2 h 00
- Titre original : Wî â Ritoru Zonbîzu
- Date de diffusion : 23/06/2021
- Réalisateur : Makoto Nagahisa
- Scénariste : Makoto Nagahisa
- Interprètes : Keita Ninomiya, Satoshi Mizuno, Mondo Okumura, Sena Nakajima, Youki Kudoh
- Photographie : Hiroaki Takeda
- Montage : Maho Inamoto
- Musique : Love Spread
- Costumes : Satsuki Shimoyama, writtenafterwards
- Décors : Yukiko Kuribayashi
- Producteur : Haruhiko Hasegawa, Shin’ichi Takahashi, Taihei Yamanishi, Haruki Yokoyama pour Dentsu, Nikkatsu Corporation, Robot Communications, Sony Music Entertainment (Japan) Inc., PARCO Co, Ltd
- Diffuseur : OCS

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Little Zombies : La review
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 4.10 (...)
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 4.09 (...)
Betty : Review de la saison 2
The Handmaid’s Tale - La Servante écarlate : Review 4.08 (...)
SDCC 2021 - Star Trek Prodigy : Enfin la première bande annonce (...)
SDCC 2021 - Star Trek Lower Decks : La bande annonce de la saison (...)
Les Maîtres de l’Univers - Révélation : La review de la (...)
Black Panther - Wakanda Forever : Michaela Coel pour le film (...)
Profession du père : La critique
Destin - La Saga Winx : Début de production de la saison 2 avec (...)
Nos mots comme des bulles : La review du film Netflix
L’Île fantastique : Une reunion Melrose Place dans le (...)
The White House Plumbers : Corbin Bernsen & Alexis Valdés (...)
Observer System Redux : Le test du jeu vidéo qui pirate vos (...)