454 connectés

For All Mankind : Ronald D. Moore tease le passage aux années 90 (SPOILERS)

Date : 22 / 04 / 2021 à 13h30
Sources :

Syfywire


Il reste maintenant moins d’une semaine avant le final de la saison 2 de For All Mankind, le drame spatial de réalité alternative diffusé sur AppleTV+ tous les vendredis. Toute la saison, le récit se déroule dans les années 80, révélant et explorant les répercussions de la victoire de l’Union soviétique sur les États-Unis et la NASA sur la lune dans la saison 1. En particulier, la militarisation de la NASA est mise en évidence dans le final de la saison, qui voit la mission Pathfinder, dirigée par le commandant de mission Edward Baldwin (Joel Kinnaman), se diriger vers la protection de la base lunaire de Jamestown contre le lancement soviétique de Bourane.

Dans cette nouvelle interview, le producteur exécutif/co-créateur de la série, Ronald D. Moore, a déclaré à SYFY WIRE que l’équipe d’écriture de la série et lui-même, ont fait en sorte de poser de nombreux jalons qui résoudront l’état des programmes spatiaux de 1983 tout en faisant un saut d’une autre décennie dans les années 90 pour la saison 3.

"En tant que scénaristes, il était important pour nous de donner au public une grande fin de saison satisfaisante, à fleur de peau, mais sans nous éloigner des personnages," a déclaré Moore. "Les personnages sont vraiment l’essence de la série, il était donc très important pour nous de passer un peu de temps à la toute fin du final, pour reprendre contact avec tout le monde, car c’est là que vous les laissez dans les années 1980 avant de faire un saut d’une autre décennie."

Dans un extrait exclusif du final de la deuxième saison, "The Grey", l’équipage de Pathfinder cherche ses homologues cosmonautes dans l’orbite de la lune :


Au fur et à mesure que les saisons de For All Mankind progressent, en sautant d’une décennie à l’autre, Moore a déclaré que la série plongerait de plus en plus dans la science-fiction, les événements historiques de la réalité étant transformés, ou carrément changés, pour les besoins de la narration. Il a déclaré que pour les scénaristes, qu’ils étaient encore plus libres, et qu’ils se détachaient de l’histoire réelle, mais que c’est aussi un plus grand défi de garder le public connecté.

"Cela nous rend un peu plus prudents, nous voulons toujours que le public ait un lien avec l’histoire réelle," a-t-il détaillé. "Ainsi, lorsque nous entrons dans les années 1990 dans la saison 3, nous voulons que le public se souvienne de certains aspects des années 1990. Nous voulons que le public se souvienne de certains événements qui se sont produits, de certaines choses de la culture pop, de certains événements géopolitiques. Mais parfois, on veut les changer, pour qu’ils se produisent d’une manière différente. Mais il est important que le public ait toujours l’impression que nous racontons notre histoire et l’histoire du monde qu’il connaissait, et que tout aurait pu se passer différemment." Espérant que d’autres saisons seront commandées après la saison 3, Moore a déclaré que les lignes de temps divergentes resteront le plus grand défi de cette série en constante évolution.

En attendant, Moore a admis qu’il était ravi de voir le public réagir à la quantité impressionnante clins d’oeil historiques intégrés non seulement dans le récit, mais aussi dans la conception de la production de chaque scène. "J’espérais que les gens se plongeraient dans tous clins d’oeil qui ont été plantés en arrière-plan de la série, comme sur les téléviseurs, ou juste dans les conversations ordinaires, ou les plaques sur les murs, les titres de journaux et les émissions de télévision. Et ce qui a été formidable, c’est de voir combien de personnes sont fascinées par les implications de différents événements, comme une crise survenant au Panama plutôt qu’au Moyen-Orient, ou comment la situation qui a divisé Berlin allait se dérouler, différentes missions qui ont eu lieu et qui n’ont pas eu lieu comme Challenger, et les problèmes politiques et les ramifications politiques de choses comme l’arrivée de Reagan en 1976 au lieu de 1980. Et puis les choses de la culture pop comme John Lennon, et ainsi de suite."

Il poursuit : "C’est vraiment génial parce que dans la première saison, les gens ne savaient pas trop sur quoi se concentrer en termes d’histoire alternative parce que nous avons commencé si près de l’histoire réelle. Il y avait comme une lente déviation au fur et à mesure que nous descendions dans le temps. Mais dans la deuxième saison, c’est une assez grande divergence. Et j’adore le fait que les gens en débattent en ligne."

Quant à l’implication continue de Moore dans For All Mankind à la lumière de son nouveau contrat de développement de scénarios et de propriétés pour des scénarios de cinéma et des émissions de télévision pour The Walt Disney Company et 20th Century, il a confirmé qu’il aura toujours un rôle créatif dans les saisons futures.

"J’ai été assez impliqué dans la saison 3 puisque nous avons commencé à y travailler avant de quitter Sony et de commencer à travailler pour Disney," a expliqué Moore. Mais il a réaffirmé que les scénaristes et lui-même avaient déjà établi un plan d’ensemble pour toute la série dès le début, qui reste le cadre de travail pour l’avenir.

"J’ai co-créé la série avec Matt [Wolpert] et Ben [Nedivi], et ce sont donc eux qui la dirigent au quotidien. Mais je suis très impliqué," a-t-il détaillé. "J’assiste aux réunions des scénaristes. Je lis les scripts. Je suis en poste, donc je suis définitivement impliqué. Mais je ne suis pas là au jour le jour. Matt et Ben sont les 2 gars sur place. Mais j’adore cette série. Elle est très proche et très chère à mon cœur, donc je suis impatient de continuer à travailler avec elle. Mais oui, je vais surtout me concentrer sur les nouveaux projets que je développe pour Disney et 20th Century, car c’est le nouveau contrat. For All Mankind est entre de bonnes mains".


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


For All Mankind : Edi Gathegi pour la saison 3
For All Mankind : La réaction au final de Michael Dorman (...)
For All Mankind : Un final nécessaire pour le drame dystopique (...)
For All Mankind : Prothèse ou prise de poids ? Michael Dorman dit (...)
For All Mankind : Ronald D. Moore tease le passage aux années 90 (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 23 juin 2021
The Flash : Les premières images des plateaux de tournage
Kaamelott – Premier volet : La première bande annonce
The Suicide Squad : Ni une suite, ni un reboot, mais un film 100% (...)
John Wick 4 : Hiroyuki Sanada pour le film
Manifest : Netflix sortira-t-il les gilets de sauvetage (...)
Little Zombies : La review
Surface : La distribution de la série Apple TV+ annoncée
The Shrink Next Door : La bande annonce de la série Apple (...)
Station Eleven : La série apocalyptique HBO Max recrute