509 connectés

Clarice : Review 1.04 You Can’t Rule Me

Date : 07 / 03 / 2021 à 13h00
Sources :

Unification


Nombre de programmes aux USA se terminent après leurs premières saisons, faute à de mauvais retours critiques et/ou d’une chute d’audience au fur et à mesure de la diffusion.

Clarice est actuellement sur cette pente glissante avec cinq-cent-mille spectateurs de moins entre le premier et le quatrième épisode. Pourtant, la création de Jenny Lumet et Alex Kurtzman gagne en qualité de semaine en semaine.

L’introduction était certes décevante, mais l’évolution scénaristique est intrigante.

Cuisine et tensions internes

Après la mort du principal suspect en plein interrogatoire suite à un empoisonnement, le FBI envoie ses « bœufs-carottes » pour éclaircir la situation. Celui qui mène l’enquête est une vielle connaissance de Krendler, camarade de promotion à Quantico – l’école du FBI – mais clairement pas un ami.

Après avoir interrogé les quatre membres du ViCAP, ils se retrouvent tous au standard du Bureau, en guise de mise-à-pied, en attendant les conclusions de l’enquête interne. Ce qui n’empêche pas Starling, Esquivel, Tripathi et Clarke de continuer à enquêter en catimini. Dans le même temps, Ardelia Mapp, la colocataire de Clarice, doit elle-même mener les investigations sur la même affaire.

Tout ce contexte permet de renforcer les liens au sein du ViCAP. Le fait d’agir sous le manteau, tout en se couvrant mutuellement avec humour, apporte une cohésion très agréable à observer. L’intelligence de l’écriture amène le spectateur à s’attacher à cette équipe. D’autant que la narration autour de la conspiration est savamment dosée.

Evocations sociales et manipulation

On s’attarde ici un peu plus sur Ardelia Mapp (Devyn A. Tyler). La colocataire afro-américaine est utilisée pour semer le trouble dans sa relation avec Clarice. On la voit prendre conscience des limites qu’elle connait au sein d’une administration fédérale, du fait de sa couleur de peau. Sauf que cela est fait sans l’évoquer clairement. C’est sous-entendu, sans effet de manche dramatique, bref, tout en finesse. Une prise de position remarquable tant dans le fond que la forme.

D’autant qu’au moment où l’on comprend qu’Ardelia a été utilisée, on comprend également que des manipulations en interne agissent directement bien au-dessus d’eux.

Une couche supplémentaire de mystère, s’ajoutant à celle de l’enquête – sans rien révéler, la fin de l’épisode est excitante – qui tisse une toile que l’on a de plus en plus envie de suivre.



EPISODE

- Episode : 1.04
- Titre : You Can’t Rule Me
- Date de première diffusion : 04/03/2021 (CBS) - 05/03/2021 ( SALTO )
- Réalisateur : Chloe Domont
- Scénariste : Gabriel Ho & Lydia Teffera
- Avec : Rebecca Breeds ; Lucca De Oliveira ; Devyn A. Tyler ; Kal Penn ; Nick
Sandow ; Michael Cudlitz & Marnee Carpenter.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS





 Charte des commentaires 


Manifest : Review 3.03 Wingman
Manifest : Review 3.02 Deadhead
Clarice : Review 1.07 Ugly Truth
Manifest : Review 3.01 Tailfin
Clarice : Review 1.06 Souviens-toi
Memory : Guy Pearce & Monica Bellucci aux côtés de Liam (...)
Le Livre de Poche : Les sorties d’avril 2021
Canal + - Bandes Annonces : 20 avril 2021
Shang-Chi et la légende des dix anneaux : La première bande (...)
For All Mankind : Review 2.09 Triage
Spider-Man - No Way Home : Alfred Molina confirme son implication (...)
Le Seigneur des Anneaux : La série de tous les records (...)
Manifest : Review 3.03 Wingman
Black Adam : L’humoriste Mo Amer rejoint Dwayne (...)
Castlevania : Fin annoncée de la série animée Netflix mais pas (...)