661 connectés

Star Trek Picard : Des changements qui auront un impact considérable

Date : 21 / 01 / 2021 à 14h00
Sources :

Gold Derby via Trekmovie


Après une longue interruption, Star Trek : Picard devrait reprendre la production de la saison 2 dans quelques semaines. La star, Sir Patrick Stewart, est impatiente d’y aller, et propose quelques indices sur ce qui va suivre.

La production de la première saison de Star Trek : Picard s’est achevée en septembre 2019, et avec le blocage de la pandémie qui a suivi au début de 2020, Sir Patrick Stewart se trouve dans l’angoisse. Dans un chat virtuel avec Gold Derby, la star de Picard a parlé de ce qu’elle a vécu en attendant de reprendre le travail :

« Ce temps d’arrêt est la plus longue période [sans travail] de ma carrière, mais ces dernières semaines, j’ai été appelé au studio pour des essayages de costumes. Je me suis réveillé les 2 matins où j’ai dû me rendre à Santa Clarita en voiture, tellement excité que j’assistais à une séance d’essayage de costumes ! Ce n’était pas la même chose que de déambuler devant la caméra et de devoir jouer un rôle, mais les rouages commençaient à tourner à nouveau et je me sentais si bien. Et maintenant, j’ai reçu 5 scripts de la série et différentes ébauches de ces scripts. Je passe des heures chaque jour avec eux... Je veux travailler ! C’est pour cela que je suis ici, c’est ce que je fais. Je veux un scénario dans ma main. Je veux des acteurs devant moi. Je veux entendre quelqu’un dire : "Standby studio !" Cela va arriver et c’est en vue maintenant. En fait, je pense que les 2 premiers jours pourraient être un peu difficiles, car il faut savoir comment se remettre en phase avec ce que nous faisions avant. Mais nous avons un casting extraordinaire et ces gens vont tout faire pour qu’on s’y remette. »

La saison 1 a vu la résurrection de Jean-Luc Picard dans un corps de "golem" synthétique, ce qui a suscité de nombreuses discussions sur la différence entre ce nouvel androïde Picard et l’original. Interrogé à ce sujet, Stewart a révélé une discussion qu’il a eue avec le producteur exécutif Akiva Goldsman et le nouveau showrunner Terry Matalas :

« C’est une question que j’ai soulevée avec Akiva et Terry lorsque nous avons discuté tous les 3 du scénario. Je voulais savoir EXACTEMENT ce qu’ils m’avaient fait lorsqu’ils m’ont sauvé la vie. Et y avait-il une chance que cela puisse avoir un impact sur la personnalité ou le comportement de Picard. Ils pensaient que ce ne serait probablement pas le cas, mais cela reste une option si nous devions la prendre. Mais il y a aussi un autre aspect humain introduit dans la saison 2, dont je n’ai pas le droit de parler. Mais cela va avoir, je pense, un impact considérable. »

Stewart a également discuté du ton et des thèmes de la saison à venir dans le cadre d’une discussion sur l’optimisme de la franchise Star Trek :

« Toutes les versions de Star Trek comportent un fort élément de futur meilleur... mais il est en train de subir une petite transformation en ce moment car nous travaillons sur la saison 2 de Picard. Le monde qui nous entoure n’est plus aussi calme, patient et démocratique qu’il l’était. Il y a des questions qui sont très contemporaines... nous ne sommes pas du tout à l’écoute de la politique européenne, ni de la politique américaine, mais on a le sentiment que les choses ont mal tourné et qu’il faut les remettre sur les rails. J’espère que cela aura un impact bénéfique sur notre public lorsqu’il regardera la série. Nous ne faisons pas la morale aux gens. Nous racontons des histoires. C’est notre travail. Mais j’espère néanmoins qu’il se dégage un sentiment, et je suis sûr que ce sera le cas, que nous avons des problèmes, qu’il y a des problèmes et qu’il y a de l’injustice dans le monde. Et nous devons résoudre ce problème, si nous le pouvons. »

Stewart a également parlé de l’émotion qu’il a ressentie personnellement en filmant la scène finale avec Picard et Data lors du final de la saison une.

« Cette longue scène, je pense qu’elle faisait 7 pages, ce qui est long pour une série télévisée, à la fin de la saison 1, quand Brent et moi étions seuls sur le plateau et que Data m’a dit ce qu’il attendait de moi, je pense que c’était l’un de mes jours les plus heureux sur un plateau de tournage. Parce que non seulement l’écriture était remarquable, complexe et belle, mais je les partageais non seulement avec le personnage de Data que j’admire, mais aussi avec l’un de mes amis les plus chers et les plus aimés, Brent Spiner. Tout cela est devenu presque accablant. À la fin de la scène, je suis allé le raccompagner et je me suis retourné pour lui dire "Au revoir, commandant," et pendant plusieurs prises, je n’ai pas pu le dire. Je n’ai pas pu faire sortir les mots. Je me suis senti si ému... C’était exactement comme dans Star Trek : Nemesis et j’avais une scène avec Jonathan Frakes dans mon bureau et nous nous disions au revoir, et Riker m’a dit : "Ce fut un honneur", et j’ai dû dire : "Non, tout l’honneur est pour moi." Et encore une fois, c’était trop. »

Bien que l’histoire de Data semble complète, Picard n’a peut-être pas dit au revoir à Spiner. Patrick Stewart et Akiva Goldsman ont laissé entendre que Spiner pourrait revenir dans la deuxième saison, en jouant le rôle du Dr Altan Inigo Soong.


Star Trek Picard est Copyright © CBS Television Studios, Secret Hideout et Roddenberry Entertainment Tous droits réservés. Star Trek Picard et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de CBS Television Studios, Secret Hideout et Roddenberry Entertainment



 Charte des commentaires 


Star Trek Picard : Patrick Stewart majeur... mais surtout vacciné (...)
Star Trek Picard : Des changements qui auront un impact (...)
Star Trek Picard : Retour en production retardée
Star Trek Picard : Jonathan Frakes voudrait voir plus de la (...)
[email protected] - Star Trek Picard : La distribution parle de la (...)
SDCC 2021 : La Comic Con de San Diego sera (encore) en ligne (...)
Ministry of Ungentlemanly Warfare : Guy Ritchie s’en (...)
Outer Range : Matt Lauria pour la série Amazon Prime
The Great Race : Le jeu des courses impossibles des années (...)
Netflix - Bandes annonces : 2 mars 2021
For All Mankind : Review 2.02 The Bleeding Edge
Terminator : Un T-800 en série animée sur Netflix
M.O.D.O.K. : Sur le point de perdre la tête
Servant : Review 2.07 Marino
The Handmaid’s Tale : Oprah annonce la guerre