594 connectés

Roger Corman le Pape du Pop Cinema : La review du documentaire Ciné+

Date : 15 / 01 / 2021 à 09h30
Sources :

Unification


Roger Corman le Pape du Pop Cinema est un très bon documentaire de Bertrand Tessier permettant de découvrir le réalisateur, scénariste et surtout producteur éponyme.

En effet, Roger Corman a très rapidement fait des films de genre, des séries B plus ou moins correctes, mais ayant le mérite de reposer sur un véritable scénario, d’être tournées très rapidement et pour peu d’argent et surtout de faire une proposition cinématographique vraiment différente que l’offre proposée par les majors de l’époque. Des films qui gardent pour certains un vrai charme et sont toujours visibles, des année ou des décennies, après leurs sorties en salle.

De plus, intéressé par les mouvements sociaux et la jeunesse, il a mis en scène ou a produit des œuvres qui reviennent sur des thématiques proches de ceux-ci. C’est ainsi d’ailleurs que, grâce au succès de certains de ses longs métrages, il a lancé de véritables sous-genres de cinéma dont certains films emblématiques ont dépassé leur créateur et ont offert des œuvres cultes produites par d’autres studios.

Peut-être ce nom ne vous dit rien, mais tout amateurs de série B, Z, voir de nanars, connaît un certain nombre d’œuvres estampillées Roger Corman. Quant aux autres, ils seront surpris de découvrir que certains des films qu’ils ont regardé ont été produit et/où réalisé par Corman. Ce dernier a d’ailleurs ciblé très rapidement les drive-in américains dans les années 50 et a ensuite fait les beaux jours de la VHS, puis du DVD.

Aimant que les choses soient bien faites, rapidement et pour peu, Roger Corman est le maître de la débrouille. Il n’hésite pas non plus à donner la place à de jeunes réalisateurs et comédiens qui ont fait leurs armes chez lui avant de devenir des grandes stars. Pour lui, le sexe, l’âge, ou la couleur s’estompe devant le talent et celui-ci avait des équipes de tournage mixtes avec beaucoup de femmes, ce qui était loin d’être le cas avant les années 90.

Ce qui n’est d’ailleurs pas dit dans le documentaire, c’est que l’homme a un vrai un vrai œil sur les scénarios qu’on lui soumet et a conseillé à certains scénaristes ou réalisateurs de trouver des financements plus importants que les siens pour faire quelque chose de mieux que ce qu’il pouvait produire avec un budget réduit, ce qui a donné des œuvres marquantes de la science-fiction comme Alien.

De très nombreux acteurs et réalisateurs célèbres, tels Ron Howard, Martin Scorsese, Joe Dante ou encore Peter Bogdanovich, reviennent sur leur rencontre avec Roger Corman et la façon dont ils ont travaillé pour lui. Ils parlent de cette « Université Corman » permettant de faire ses preuves et d’apprendre le b.a.-ba de la réalisation. Le frère et la femme de Corman reviennent aussi sur la société de production et les longs métrages qu’elle a produits.

De très nombreux extraits des films dont le documentaire parle sont intégrés, ainsi que beaucoup de passages de bandes annonces. Ils illustrent les propos des uns et des autres. Cela permet ainsi de mettre en images les différents éléments évoqués et de découvrir les gens célèbres qu’a lancé le producteur.

De plus, Roger Corman est lui-même interviewé. Il revient sur sa carrière, ses œuvres marquantes comme La petite boutique des horreurs qu’il a tourné en deux jours et une nuit et qui est devenue depuis une œuvre culte, et son investissement dans les thématiques sociales de son époque. Ce qui lui a permis d’avoir une longévité hors norme, de passer outre le système des majors, et d’être considéré comme le parrain d’Hollywood et le maître de la série B.

Roger Corman le Pape du Pop Cinema est un très bon documentaire qui rend un fort bel hommage à un homme qui a marqué de son empreinte le milieu du cinéma bis et qui, toujours en activité, réussit encore à produire des films visibles qui font le bonheur, et le plaisir coupable, des fans de série B.

Passionnant et instructif.

SYNOPSIS

Si Roger Corman a débuté dans les années 1940 comme coursier à la Fox, c’est pour mieux gravir les échelons, en marge d’Hollywood, imprégné de l’atmosphère de l’industrie cinématographique, jusqu’à devenir un producteur au flair implacable, maître dans l’art des budgets serrés et véritable incubateur de talents du « Nouvel Hollywood ». En toute modestie, Roger Corman raconte son histoire, appuyée par de nombreux témoignages riches d’anecdotes savoureuses, d’astuces et de bricoles ingénieuses, illustrée d’extraits de ses films.

FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : (52 minutes
- Titre original : Roger Corman le Pape du Pop Cinema
- Date de sortie : 16/01/2021
- Réalisateur : Bertrand Tessier
- Scénariste : Bertrand Tessier
- Interprètes : Roger Corman
- Photographie : Bertrand Tessier
- Montage : Christine Bouteiller
- Musique : Alexis Rault
- Producteur : Myriam Brough, Bertrand Tessier pour California Prod & Illegitime défence, Carlotta films
- Distributeur : Ciné + Classic

LIEN

- ALLOCINÉ


Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Le Capitol de Singapour : La review du film Ciné+ Classic
Le Rythme de la vengeance : La review du film Canal+
Nomis : La review du film Canal+
Près d’une étoile : La review du film Canal+
Meurtre en Italie : La review du film Planète+ CI
Star Trek : Paramount engage une scénariste de Star Trek (...)
The Walking Dead : Michael James Shaw sera Mercer dans la saison (...)
Donjons & Dragons : Hugh Grant et Sophia Lillis pour le (...)
Resident Alien : Review 106 Sexy Beast
Asterix : Alain Chabat en charge d’une série animée sur (...)
Les Simpson : Pas question de vieillir encore
Sandkings : Gore Verbinski et Dennis Kelly pour adapter George (...)
Fistful of Vengeance : L’équipe de Wu Assassins se venge le (...)
Le Capitol de Singapour : La review du film Ciné+ Classic
The Terminal List : Constance Wu rejoint Chris Pratt