169 connectés

La Grande Illusion de Juanquini : Review de la saison 1 de la série Netflix

Date : 19 / 05 / 2020 à 12h00
Sources :

Unification


La Grande Illusion de Juanquini est une bonne mini-série colombienne humoristique de 7 épisodes de 30 minutes. Netflix permet donc de se plonger dans un pays d’Amérique latine dont on ne voit pas régulièrement la production.

Le scénario présente un magicien médiocre, médiocre étant la traduction littérale du titre original de la série, qui va réussir le coup de sa vie en faisant disparaître un baron de la drogue en pleine descente de police. Mais n’étant pas capable de le faire réapparaître, ce dernier va se retrouver inculpé d’association avec malfaiteurs.

Le récit tourne autour de ce magicien, parfaitement interprété par Antonio Sanint, et de sa famille qui l’assiste dans son travail. On peut donc y découvrir Maria Cecilia Sánchez, sympathique en mère de famille essayant d’éviter que celle-ci ne s’effondre, Mariana Gomez, très drôle en fille ayant un sens des affaires un peu particulier. Et Julián Cerati, hilarant en fils complètement déprimé inventant des chansons toutes plus horribles les unes que les autres.

On retrouve aussi au casting le très drôle Jacques Toukhmanian, impeccable en baron de la drogue cyclothymique. Biassini Segura est extrêmement sobre en avocat de cartel, et Julio César Herrera parfois décalé en capitaine de la police. Seul le personnage de l’agent américain détaché au pays est traité d’une façon peu satisfaisante. Yurico Londoño fait ce qu’elle peut, mais elle doit malheureusement faire face un protagoniste caricatural est hyper sexué.

La réalisation est haute en couleurs, à l’image des décors et des costumes, et de cette troupe bigarrée essayant de retrouver une certaine normalité. Certaines séquences sont vraiment très drôles et d’autres sont complètement excentriques, ce qui permet de faire planer un vent de folie sur cette série atypique.

La musique est aussi très agréable et accompagne bien les tribulations de ces personnages truculents qui ont parfois des comportements invraisemblables. Il ne faut d’ailleurs pas hésiter à écouter chacun des génériques qui sont tous à la fois dansants et bien agréables à entendre.

Les épisodes sont très courts et se laissent enchaîner avec plaisir. Ils permettent de se demander à chaque fois quelles nouvelles situations ubuesques vont rencontrer les différents protagonistes et comment ceux-ci vont réussir à se tirer de mauvais pas récurrents et de mauvaises décisions régulièrement prises. Toutefois, si la mafia est inquiétante, aucune réelle violence n’est à attendre, chaque situation se transformant vite en passage humoristique. Il est donc dommage que les 7 épisodes se finissent en véritable queue de poisson, laissant vivement espérer une suite afin de boucler cet arc narratif particulièrement insolite.

La Grande Illusion de Juanquini est une mini-série bien sympathique qui se laisse découvrir avec plaisir et peut être vue en une seule soirée. Avec son scénario déjanté, ses acteurs amusants et son immersion au cœur de la Colombie, cette confrontation entre milieux de la magie et celui des cartels est réussi et permet d’assister à un divertissement coloré et amusant.

Sympathique et différent.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.07
- Titre : Une disparition abracadabrante, Tel est pris qui croyait prendre, L’extradition, Sorcier ou magicien ?, Une nouvelle famille, Toccata et fugue, Sur la tête de Jean Bosco
- Date de première diffusion : 15 mai 2020 (Netflix)
- Créateur : Dago García
- Réalisateur : Dago García, Juan Camilo Pinzón
- Scénariste : Dago García
- Avec : Antonio Sanint, Maria Cecilia Sánchez, Mariana Gomez, Julián Cerati, Julio César Herrera, Biassini Segura, Jacques Toukhmanian, Yurico Londoño

RÉSUMÉ

Au beau milieu d’une descente de police, un magicien maladroit fait accidentellement disparaître un dangereux malfrat. Une bourde monumentale qu’il va falloir rattraper !

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Cook Off : La review du film Netflix
Parcours sans faute : La review du film Netflix
Intuition : La review du film Netflix
Dorohedoro : Review de la saison 1
Snowpiercer : Review 1.03 L’accès est la liberté
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.02 Know Your Onions
Mission Impossible 7 & 8 : Reprise de la production en (...)
Cook Off : La review du film Netflix
Cobra Kai : La série Karaté Kid pour Netflix ou Hulu (...)
The School For Good And Evil : Le conte de fées Netflix réalisé (...)
Three Pines : Les producteurs de The Crown pour adapter les (...)
Kill Them All : Une adaptation cinéma par Victoria Mahoney
Cinéma - Bandes Annonces : 5 juin 2020
Avatar : David Thewlis donne des précisions sur son rôle
Stargirl : Review 1.03 Icicle