Friponnes RPG : La critique de la gamme du Jdr

Date : 30 / 01 / 2019 à 07h30
Sources :

Unification France


Friponnes RPG
Ne tuez plus vos ennemis, baisez-les !


Description :

"Les héros (qui seront souvent des héroïnes) combattront les colonialistes, les pirates, les trafiquants d’esclaves, les cultistes de toutes obédiences, les marchands cupides, les banquiers véreux, bref tous ceux sans qui ce monde serait si agréable à vivre… La nature y est en effet magnifique, généreuse et bienveillante. Vous êtes les défenseurs d’une civilisation aux principes proches de nos bons vieux hippies (« peace and love », non-violence) où sexisme, pudeur, possessivité amoureuse, jalousie et cupidité sont inconnus dans un monde souvent violent, sexiste, cupide et esclavagiste...

Les Folandes comptent des milliers d’îles avec des civilisations très différentes. Les voyages entre elles sont rares et dangereux. Les tempêtes maritimes sont nombreuses, les pirates méchants, mais l’étranger est souvent accueilli avec bienveillance et curiosité, sauf sur Borêne et Verrou. On oublie les poncifs, on garde les clichés sympas : les elfes ne sont pas plus hautains que ça, les nains ne sont pas cupides et racistes mais ingénieux, bricoleurs et ouverts, les dragons ne thésaurisent pas mais s’allient aux hommes sans oublier de leur faire quelques blagues de temps en temps, les magiciens sont plutôt sages et soucieux d’améliorer le sort d’autrui…

Car la Magie est présente. Dans certaines îles, elle remplace allègrement la technologie et sert plus souvent à nettoyer les vêtements et les maisons sales, à soigner les mauvaises maladies et à faire pousser fruits et légumes qu’à créer des boules de feu."

Présentation du livre de base :

Le gros livre se découpe en 4 grandes parties :

- L’Introduction (40 pages) décrit les nombreuses particularités de ce JdR, à travers son esprit résolument positif par réaction à la noirceur des ambiances des autres jeux. Un zoom sur les Edrulains est proposé. Elle donne aussi les conseils indispensables au MJ pour animer tout cela.

- Les Règles du Jeu (70 pages) passent en revue la création de personnages, avec des règles optionnelles, les PNJs, les actions possibles (dont les points de peps et les règles de combat), ainsi que la Magie.

- Le Monde en détail (180 pages) donne un panorama complet des races (dragons, elfes, dieux, crapauds-lézards) de la géographie, histoire, us et coutumes des divers territoires de Folandes.

- 3 scénarios et des synopsis (classés par thème ou géographiquement) vous permettront de vous jeter directement dans la douce étreinte de l’aventure.
. Dans Sauvez Léda, Les PJs sont lancés sur les traces de Léda, une espionne qui a été capturée lors de la prise de son bateau.
. Dans Le Moulin Roux, les Pjs sont membres d’une troupe de baladins itinérants, réfugiés à Havredoux après un raid ennemi.
. Dans À la rescousse d’Augustine, les PJs doivent libérer une jeune femme capturée et revendue comme magesclave.

Des annexes présentant 31 personnages pré-tirés et leurs histoires et caractères particuliers, terminent ce recueil.

Présentation de l’écran et des accessoires :

L’écran souple en 3 volets est simple, mais fait son office. Du côté MJ, on retrouve les règles de combat, de magie, de l’interprétation des dés, des bonus et malus et des points de peps.

Les aides de jeu sont des cartes montés en chevalet tête-bêche, qui décrivent les PNJs, centre des interactions du monde. Elles sont très très utiles.

Le petit deck de cartes, regroupe les possibilités des effets du peps et permettent une utilisation facile en jeu, par tous.

Verdict :

Ce jeu n’est pas pour moi, mais on peut en reconnaître ses points significatifs.

Très originale, la vision positiviste, non-guerrier permet de jouer dans une gamme très différente de l’immense majorité des autres JdR.

Plutôt que de trancher la gorge d’un garde, le jeu propose de l’endormir, le corrompre, le rallier à sa cause, le tromper ... plutôt que tuer pour se venger, on vous propose de ruiner, humilier, exiler, ridiculiser votre ennemi.

Tout le jeu tourne autour de ces moyens, plus qu’autour de folles aventures épiques et meurtrières. L’anti-thèse du JdR Bloodlust en somme.

Nul doute qu’il trouvera (et a déjà trouvé) sa communauté de joueurs qui recherchent autre chose.

Fiche technique

Type : JdR
Format : Livre de 394 pages N&B, format 21x21cm, couverture souple
Auteur(s) : Etienne Bar, Michel Chevalier
Illustrations intérieures : Axelle Bouet, Jahyra
Illustration de Couverture : Jahyra
Éditeur : Editions Stellamaris
Édition Française : Oui
P.P.C. : 35 euros


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Cyberpunk 2077 : La critique du jeu des Gangs de Night (...)
Dragons : La critique de la gamme Encyclopédie 2 Inframonde
ISS Vanguard : La critique du jeu coopératif en vaisseau (...)
Draconis : La critique du JdR de l’Appel de l’Aventure
Aria : 3 campagnes de jeux de rôle en financement
The Instigators : La bande annonce d’un braquage qui tourne (...)
The Boys : La critique des trois premiers épisodes de la saison (...)
Blade : Le reboot maudit de Marvel Studios ?
Doctor Who : Critique 1.08 La légende de Ruby Sunday
Mission Impossible 8 : Tom Cruise a prévenu Shea Whigham
Star Wars Outlaws : La nouvelle bande annonce et 10 minutes de (...)
Annecy Festival 2024 : Rencontre avec Adam Elliot, Cristal du (...)
Those About to Die : La bande annonce
Que la bête meure : La critique
Star Trek : La lettre de fête des pères de Julie Nimoy