163 connectés

Assassin’s Creed - Desmond : La bande dessinée

Date : 18 / 11 / 2009 à 00h05

Titre : Assassin’s Creed - Desmond
Editeur : Les deux Royaumes
Scénariste : Corbeyran
Dessinateur : Djillali Defali
Format : Album BD
Prix : 13€50
Nombre de pages : 47
Date de parution : 13/11/2009
N° ISBN : 978-2-918771-00-5

Présentation de l’éditeur : Pourquoi Desmond Miles est-il prisonnier d’un laboratoire expérimental secret et ultrasécurisé ? Que cherchent les mystérieux scientifiques qui s’acharnent sur lui ? Quel formidable secret recèle sa mémoire génétique, enfoui tout au fond de son ADN ? Pourquoi ainsi fouiller dans le passé des ancêtres de Desmond, qui tous appartenaient à la secte des Assassins ? Ne savent-ils pas qu’il est dangereux de réveiller la mémoire d’un Assassin ?

Décryptage : Le cinéma ne saurait suffire pour délimiter l’univers vaste et encore mystérieux de la franchise vidéo ludique d’Assassin’s Creed, voici donc la bande dessinée. Editée par Les Deux Royaumes, la maison d’édition qu’à créé Ubisoft pour publier ses mondes, Assassin’s Creed - Desmond éclaire sous un autre jour l’histoire vécue par le joueur dans le jeu éponyme, dont le second volet voit le jour le 19 novembre 2009.

La trame est suffisamment bien menée pour permettre a tous les lecteurs de comprendre les méandres du scénario, amateur du jeu ou non. Le joueur initié, quant à lui, parcourt les pages avec délectation tandis que certains détails lèvent quelques mystères. Le patient 16, les inscriptions sur le sol et les murs d’Abstergo, la nature de Desmond un peu plus approfondie. Trait d’union reliant le premier opus et le second volet du jeu, cette bande dessinée opère une jonction bien calibrée.

Les dessins, malgré un résultat relativement correct, constituent certainement un point faible pour l’ouvrage. Proportions parfois incorrectes, successions de scènes pas toujours liées, il manque une certaine forme de continuité entre les images, qui donnent souvent l’impression d’une suite de clichés posés les uns après les autres. Un dynamisme accru, de meilleurs enchaînements dans la mise en page somme toute relativement classique auraient certainement mieux servi ce livre qui reste, surtout pour la première production de cette nouvelle société d’édition, un bon ensemble.

Satisfaisante malgré les quelques défauts exposés, cette bande dessinée mériterait probablement davantage de folie dans la forme, que nous espérons découvrir dans le prochain tome. Un essai transformé par l’éditeur de jeu vidéo pour son introduction dans le monde de la planche à bulles.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Astérix le Gaulois : Une édition Luxe et ArtBook
Klaus : Les origines « bad-ass » du Père Noël
Vinifera : La grande histoire de la vigne et du vin
Porn’ Pop : La collection coquine de Glénat
Walking Dead - Negan : Les origines enfin dévoilées
Game of Thrones : Les scénaristes réfutent les problèmes de (...)
Captain Marvel : Une fin alternative révélée (Spoilers)
Deadwood : HBO tease la date de diffusion
Deadly Class : Review 1.10 : Sink With California
Solis [VOD] : La critique
Godzilla 2 - King of Monsters : Une image incroyable de (...)
Ne Coupez Pas ! : La critique
Love, Death + Robots : Netflix chamboule l’ordre des (...)
Project Pelican : La critique du JdR des esprits amérindiens
Fans gluants