Venom - Let There Be Carnage : La critique

Date : 06 / 10 / 2021 à 14h30
Sources :

Unification


Venom : Let There Be Carnage est un bon film continuant dans la directe lignée du précédent opus.

Aussi, si vous n’avez pas apprécié celui-ci, vous ne trouverez aucun plaisir dans le nouveau. Par contre, si ce n’est pas le cas, vous identifierez beaucoup de similitudes avec le volet précédent et ne serez pas dépaysé, ni avec ses personnages, ni avec ses propositions cinématographiques.

Le scénario de Kelly Marcel présente le journaliste Eddie Brock qui a du mal à cohabiter avec son symbiote Venom. Ce qui n’est évidemment pas un bon moment, vu qu’un serial killer et un nouvel extraterrestre, Carnage, vont venir semer le chaos.

C’est Andy Serkis qui est à la réalisation. Ce dernier, plus connu dans ses rôles de créatures non humaines, s’est déjà retrouvé à la mise en scène, notamment de l’excellent Mowgli : la légende de la jungle. S’il fait bien le travail, et qu’il propose les scènes attendues, sa patte ne transparaît pas de façon évidente et le long métrage ne sort pas du lot.

L’œuvre propose un certain humour que les amateurs de Venom apprécieront. Les très nombreuses scènes d’affrontements, parfois pas toujours entièrement lisibles, en mettent plein les yeux, d’autant que les tentacules jaillissent de partout et que les différentes formes que peuvent prendre les amibes sont agréables à regarder.

Il faut d’ailleurs bien rester pendant le générique final afin de découvrir une scène très sympathique qui se niche dedans.

L’interprétation est bonne. Tom Hardy cabotine avec conviction dans son double rôle de journaliste et de symbiote. Woody Harrelson est impeccable en tueur en série sans états d’âme. Naomie Harris est intéressante dans le rôle de sa petite amie ayant des super-pouvoirs. Stephen Graham est à l’aise dans son rôle de flic essayant de ramener l’ordre. Et Michelle Williams est très bonne dans le rôle de l’ex petite-amie de personnage principal.

Un certain soin a été porté aux décors par Oliver Scholl, notamment celui servant de lieu d’affrontement final. L’apparence de Venom est toujours très agréable et celle de Carnage est vraiment réussie. Les effets spéciaux sont d’ailleurs de bonne facture.

Si le deuxième opus reprend les mêmes mécanismes que le premier et que le scénario ne laisse pas de place à beaucoup de surprises, le personnage est toujours très intéressant et permet de faire une proposition sortant de ce que l’on a l’habitude de voir. Il est d’ailleurs évident que l’on retrouvera Venom dans une suite prochaine, ce qui permettra de continuer à découvrir comment celui-ci lutte contre sa nature profonde pour être le protecteur létal qu’il veut être.

Venom : Let There Be Carnage est un film bien sympathique, si on a aimé le volet précédent, et qui, comme lui, sera clivant vis-à-vis de ses spectateurs. Avec une histoire convenue, mais efficace, une réalisation qui propose ce que l’on attend, et des personnages que l’on prend plaisir à retrouver, l’œuvre ne se prend pas au sérieux et offre un divertissement sympathique.

Spectaculaire et amusant.

SYNOPSIS

Tom Hardy revient sur grand écran en tant que protecteur mortel Venom, l’un des personnages les plus grands et les plus complexes de Marvel.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 37
- Titre original : Venom : Let There Be Carnage
- Date de sortie : 20/10/2021
- Réalisateur : Andy Serkis
- Scénariste : Kelly Marcel d’après l’œuvre de Todd McFarlane, David Michelinie
- Interprètes : Tom Hardy, Stephen Graham, Woody Harrelson, Michelle Williams, Naomie Harris, Scroobius Pip, Reid Scott, Peggy Lu
- Photographie : Robert Richardson
- Montage : Maryann Brandon
- Musique : Marco Beltrami
- Costumes : Joanna Eatwell
- Décors : Oliver Scholl
- Producteur : Avi Arad, Tom Hardy, Kelly Marcel, Hutch Parker, Amy Pascal, Matthew Tolmach pour Sony Pictures, Marvel Entertainment, Columbia Pictures
- Distributeur : Sony Pictures Releasing France

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Venom : Let There Be Carnage



Les films et séries TV (sauf Spider-Man et le Spider-verse) sont Copyright © Marvel Studios Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.
Les films et séries TV Spider-Man et le Spider-verse sont Copyright © Sony Pictures et Marvel Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.



 Charte des commentaires 


Hit-Monkey : Critique de la saison 1
Hawkeye : Review 1.06 Tu parles d’un joyeux Noël (...)
Hawkeye : Review 1.05 Le Ronin
Spider-Man - No Way Home : La critique
Hawkeye : Review 1.04 On fait équipe, non ?
Chicken Run - Dawn of the Nugget : Netflix dévoile la (...)
The Crossover : Disney+ commande la série LeBron James
Spark : Anthony Mackie s’attaque aux droits civiques pour (...)
Aventures dans le Monde Intérieur : Le JdR inspiré d’Edgar (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 26 janvier 2022
Secret Invasion : Les premières images du tournage
Hit-Monkey : Critique de la saison 1
The Boys : Il est comment le Soldier Boy de la série Amazon, Mr. (...)
Liaison fatale : Joshua Jackson pour la série Paramount+
Wallace & Gromit : Le sixième film animé pour Netflix