497 connectés

Resistance : La review du film Canal+

Date : 24 / 11 / 2020 à 14h00
Sources :

Unification


Resistance est un bon film qui permet de se pencher sur une période de la vie du mime Marceau que l’on ne connaît pas forcément, celle qu’il a passée dans la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le scénario du réalisateur Jonathan Jakubowicz présente un jeune homme qui rêve de devenir artiste, vouant une grande passion à Charlie Chaplin. Après que la France ait été envahie par les Allemands, il aide à recueillir des enfants juifs provenant des pays occupés. Puis il va joindre la résistance et permettre à ceux-ci de passer en Suisse afin d’éviter d’être raflés et envoyés dans les camps de concentration.

Il est vraiment curieux de voir que cette œuvre, qui parle d’un homme, artiste français, considéré par beaucoup comme le meilleur mime du monde, soit filmée en anglais. De plus, cette période a été quelque peu romancée et, malgré le souci apporté aux décors par Tomas Voth et aux costumes par Katharina Ost, n’est pas toujours réaliste.

Néanmoins, un certain nombre d’événements sont vraiment véridiques et si la narration prend des latitudes, c’est aussi pour entraîner le spectateur au plus près de l’histoire.

Le film de Jonathan Jakubowicz est proprement réalisé. Il suit de près son protagoniste principal lors de ses divers déplacements. Et fait un long focus sur la ville de Lyon, cœur de la résistance, et sur l’un des terribles chefs de la Gestapo locale, le tristement célèbre Klaus Barbie, qui a d’ailleurs fini ses jours dans cette ville en prison après avoir été jugé coupable en 1987 des actes qu’il avait commis.

Certains passages sont particulièrement palpitants, notamment ceux concernant la manière dont le jeune homme et ses amis ont organisé l’exfiltration des enfants juifs de France. Alors que d’autres vont droit au cœur et montrent de terribles cruautés.

L’interprétation est très bonne. Jesse Eisenberg campe avec une belle délicatesse le mime Marceau. Il est très à l’aise dans les passages intimistes qui concerne son personnage. Clémence Poésy est fort bonne dans le rôle de son amie. Félix Moati est sympathique dans celui de son frère. Karl Markovicsv est juste dans celui de son père. Et Matthias Schweighöfer est impeccable en haut gradé de la Gestapo, Klaus Barbie.

Resistance est un bon film qui revient sur une histoire pas forcément connue et qui éclaire sous un nouveau jour un artiste qui a apporté ses lettres de noblesse à l’art du mime. Avec un récit bien mené, une réalisation propre et des acteurs convaincants, l’œuvre est intéressante à suivre.

Touchant et important.

SYNOPSIS

Durant la Seconde Guerre mondiale, en 1942, Marcel Mangel s’engage, sous le nom de Marcel Marceau, dans la Résistance française, sous l’influence de son frère Simon et de son cousin, Georges Loinger. En partie par le mime, il aidera de nombreux enfants orphelins, dont les parents ont été tués par les nazis.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Durée du film : 1 h 56
- Titre original : Resistance
- Date de sortie : 25/11/2020
- Réalisateur : Jonathan Jakubowicz
- Scénariste : Jonathan Jakubowicz
- Interprètes : Jesse Eisenberg, Ed Harris, Clémence Poésy, Félix Moati, Matthias Schweighöfer, Édgar Ramírez, Karl Markovics, Bella Ramsey
- Photographie : M.I. Littin-Menz
- Montage : Alexander Berner, Jonathan Jakubowicz
- Musique : Angelo Milli
- Costumes : Katharina Ost
- Décors : Tomas Voth
- Producteur : Marco Beckmann, Carlos Garcia de Paredes, Claudine Jakubowicz, Jonathan Jakubowicz, Dan Maag, Stephanie Schettler-Köhler, Thorsten Schumacher, Matthias Schweighöfer, Lars Sylvest, Patrick Zorer pour Panteleon Films, Epicentral Studios, Rocket Science Inc., Bliss Media, Ingenious Media, Riverstone Pictures, Vertical Media, Neptune Features
- Distributeur : Canal+

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

PORTFOLIO

Resistance



Les séries TV sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Rocks : La review du film
Derrière le masque : La Review du Documentaire Planete+ (...)
Tout simplement faux : Review du documentaire Canal + (...)
Comment OSS 117 et Lemmy Caution ont sauvé le film d’espionnage
Je ne suis pas une Salope, je suis une Journaliste ! : La review (...)
L’homme de l’année tome 17 - 1975 : La critique
Canal + - Bandes Annonces : 14 avril 2021
Star Trek Picard : La pression et le plaisir de reprendre le rôle (...)
DCEU : Chris Terrio dénonce un manque flagrant de planification
The Nevers : Une amitié indéfectible au centre de la série Joss (...)
Jupiter’s Legacy : Les affiches personnages
The Walking Dead - World Beyond : Max Osinski pour l’ultime (...)
The Crowded Room : Tom Holland pour l’anthologie (...)
La Voie du Tablier : Review de la saison 1
Nash Bridges : Le retour de la série confirmé par Don (...)