165 connectés

Doom Patrol : Review des premiers épisodes de la saison 2

Date : 29 / 06 / 2020 à 14h00
Sources :

Unification


Après une première saison extrêmement brillante où les surprises scénaristiques se mêlaient habilement à une émotion de tous les instants, le retour des anti-héros qui composent la Doom Patrol était très attendu. Mr Nobody, l’antagoniste principal ayant été mis hors état de nuire, c’est la nouvelle recrue, en la personne de Dorothy, la fille de Niles Caulder qui occupe forcément le centre de l’attention. Quel genre de pouvoir la fillette au visage simiesque pouvait d’ailleurs bien avoir pour que son père ait décidé de la cacher si longtemps ?

La scène inaugurale de la saison nous donne en fait une réponse immédiate qui illustre en grande partie la menace qu’elle peut représenter, mais aussi tout l’amour que peut avoir le mentor de la Doom Patrol pour elle. Un amour qui pour rappel, a créé un fortressentiment de la part de la troupe vis à vis de ce dernier, étant en grande partie responsable de leur état respectif. L’impact de cette révélation faite avec délectation par Mr. Nobody constitue l’un des principaux fils conducteurs de ce début de saison. On découvre ainsi que chacun ne va pas gérer les choses de la même manière ce qui va impacter sur leur attitude face aux épreuves auxquelles ils vont être confrontés.

Outre le degré d’attachement, d’empathie ou de fascination que l’on a pour tous ses personnages, tout ce qui faisait le sel si savoureux de Doom Patrol se trouve dans ses situations délicieusement " What The Fuck ", mais aussi la qualité de ses antagonistes. Comment faire au moins tout aussi bien qu’avec ce qui a été brillamment fait avec Mr. Nobody ? Va t-il y avoir un antagoniste principal et comment va t-il être amené ? Le premier épisode malgré quelques fulgurances comme le fascinant Freak show ou l’impressionnant travail pour mettre en valeur le fait que protagonistes ont rétréci, est sans doute un peu trop sage. Il faudra attendre le deuxième épisode avec une improbable scène de disco temporel pour qu’on retrouve toute la folie qu’on attend de la série et celle-ci se fait encore plus prégnante avec un antagoniste aussi charismatique qu’effrayant qui fait son apparition dans le troisième épisode.

Le choix qui a été fait par les scénaristes pour ce début de saison a été de séparer nos protagonistes. Cela permet de les faire encore évoluer et d’apporter du rythme aux épisodes, même s’il faut avouer que le parcours de Cyborg est pour l’instant le moins palpitant à suivre. Par contre, si on pouvait craindre que tout avait déjà été dit sur chacun d’entre eux, on découvre qu’on a encore beaucoup de choses très intéressante à découvrir les concernant et que le chemin pour qu’ils finissent par accepter totalement ce qu’ils sont est semé d’encore bien des embûches.

Malgré toutes les appréhensions qu’on pouvait avoir et qui reposaient aussi bien sur l’effet de surprise de son approche du genre super-héroïque, que sur l’incroyable maîtrise de la première saison, ce retour de Doom Patrol est plutôt réussi. C’est un véritable plaisir que de retrouver cet univers aussi décalé que touchant. Pourvu que la suite de cette saison continue de lâcher la bride de la créativité qui en a fait l’une des séries les plus incroyables qu’on ait pu voir à la télévision ces dernières années !


EPISODE

- Episode : 2.01 - 2.02 - 2.03
- Titre : Fun Size Patrol - Tyme Patrol - Pain Patrol
- Date de première diffusion : 26 juin 2020 (HBO Max)
- Réalisateur : Christopher Manley (2.01) - Harry Jierjian (2.02) - Samira Radsi (2.03)
- Scénariste : Jeremy Carver & Shoshana Sachi (2.01) - April Fitzsimmons & Neil Reynolds (2.02) - Tom Farrell & Tamara Becher-Wilkinson (2.03)

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The 100 : 7.08 Anaconda
Stargirl : Review 1.08 Shiv Part Two
Love Life : Review des premiers épisodes
Warrior Nun : Review de la saison 1
Doom Patrol : Review 2.04 Sex Patrol
Jurassic World - Dominion : Retour en production placé sous de (...)
The 100 : 7.08 Anaconda
Mon Ninja et moi : La critique
Watchmen : Pourquoi il n’y aura pas de saison 2 par Damon (...)
Mom : La review du film Netflix
Village Of The Damned : David Farr pour écrire une nouvelle (...)
Gangrène, une histoire d’amour : Anti-romance corrosive (...)
VOD DVD - Bandes Annonces : 11 juillet 2020
The Umbrella Academy : La bande annonce de la saison (...)
Agents of S.H.I.E.L.D. : Review 7.07 The Totally Excellent (...)