443 connectés

Feel Good : Review de la saison 1

Date : 28 / 03 / 2020 à 12h00
Sources :

Unification


Feel Good Saison 1 est une très bonne mini-série anglaise de six épisodes de 25 minutes qui est une comédie mélangée avec une pointe de drame.

L’actrice principale, Mae Martin, est aussi la coproductrice et la coscénariste avec Joe Hampson du show proposé. Elle se met en scène dans la peau d’une comédienne de stand-up, ce qu’elle est réellement, ayant un passé trouble avec la drogue, et qui tombe amoureuse d’une femme hétérosexuelle qui ne veut pas dire à son entourage qu’elle sort avec une personne du même sexe qu’elle.

Les dialogues et les situations sont parfois très drôles, et de temps en temps très crus. Le sexe est évoqué sans ambages, bien que les scènes d’amour entre les deux femmes soient toujours filmées avec une grande sobriété et sont d’une véritable tendresse. Plus que ce qui est montré, c’est bien à travers les discours que les sujets forts sont abordés avec parfois une certaine violence liée aux thématiques.

En effet, l’addiction à la drogue, notamment, est très bien traitée. Le personnage principal va d’ailleurs régulièrement aux réunions des anciens accros anonymes, ce qui lui permet de côtoyer des personnages haut en couleur. Les situations sont bien décrites et participent parfois aux éléments amusants que l’on découvre dans la série.

Le casting est vraiment très bon. Mae Martin est très à l’aise, que ce soit dans ses scènes de stand-up où dans des passages plus intimes. Elle est donc extrêmement convaincante en jeune femme amoureuse essayant de percer dans le milieu du seul en scène. Son alchimie avec Charlotte Ritchie fonctionne très bien et les deux jeunes femmes aident à faire croire sans problème à leur belle, et compliquée, histoire d’amour.

Charlotte Ritchie est d’ailleurs très juste, et elle aussi fort drôle, en jeune femme ne souhaitant pas dévoiler sa vie intime à ceux qui la connaissent. Lisa Kudrow est vraiment amusante en mère de la jeune Canadienne aux répliques parfois hilarantes. Phil Burgers est touchant en colocataire américain un peu hippie, mais au grand cœur. Et Rosalind March est vraiment intéressante en parraine des AA.

Feel Good Saison 1 est une très bonne mini-série qui donne envie d’en découvrir la suite dans une seconde saison. L’utilisation d’une romance entre deux femmes pour parler de l’amour, de la famille, de la drogue et du travail est plutôt originale. L’œuvre trouve un bel équilibre entre la comédie et le drame et propose quelques scènes vraiment hilarantes qui restent longtemps en mémoire. Avec une réalisation réussie d’Ally Pankiw, des acteurs sympathiques et un texte bénéficiant de répliques mordantes et très drôles, on se divertit bien devant les 2h30 du spectacle proposé.

Agréable et plaisant.

ÉPISODE

- Episode : 1.01 à 1.06
- Date de première diffusion : 20 mars 2020 (Netflix)
- Créateur : Mae Martin, Joe Hampson
- Réalisateur : Ally Pankiw
- Scénariste : Joe Hampson, Mae Martin
- Avec : Mae Martin, Charlotte Ritchie, Lisa Kudrow, Phil Burgers, Rosalind March

RÉSUMÉ

Tout en tentant de surmonter les difficultés de la sobriété, l’humoriste Mae Martin vit une histoire intense et compliquée avec sa nouvelle petite amie.

BANDE ANNONCE



Les films sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les films, leurs personnages et photos de production sont la propriété de leurs ayants droits



 Charte des commentaires 


Space Force : Review de la saison 1
Quelle Histoire ! : Review de la saison 1
Control Z : Review de la saison 1
Snowpiercer : Review 1.02 On se tient prêts
The Lovebirds : La review du film Netflix
Space Force : Review de la saison 1
Dune : Denis Villeneuve donne des détails sur les vers des (...)
The Stand : La mini-série de CBS All Access se montre
Chucky : Le plein d’infos sur la série SyFy à venir
Moonfall : Halle Berry tentera de sauver le monde pour (...)
Quelle Histoire ! : Review de la saison 1
Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part (...)
Armored : Un autre projet produit par Michael Bay
Cinéma - Bandes Annonces : 26 mai 2020
Wonder Woman 1984 : Lasso Psychédélique