531 connectés

La Laverie : La critique du jeu de rôle et des romans

Date : 23 / 10 / 2019 à 07h30
Sources :

Unification France


La Laverie, le JDR
Au service occulte de sa majesté

Description :

"On vous a menti sur toute l’histoire contemporaine.

Durant la Seconde Guerre mondiale, les nazis ont failli l’emporter grâce à leurs sacrifices humains et leurs invocations des puissances ténébreuses qui rôdent derrière la porte d’autres univers. L’informaticien Bob Howard (pseudonyme clin d’oeil à H. P. Lovecraft) a été engagé de force au Bureau des Atrocités, dit aussi la Laverie Centrale, parce qu’il a eu le malheur d’explorer des archives qui auraient dû être effacées et d’y apprendre la thaumaturgie mathématique. Sans compter qu’au passage, et il a bien failli redessiner sa ville natale de Wolverhampton.

Bref, La Laverie, le plus secret des services secrets britanniques, veille à ce que certains théorèmes dont l’utilisation pourrait ouvrir l’accès sur d’autres univers où guettent les horreurs tentaculaires ne soient jamais redécouverts. Ce qui n’exclut pas la bureaucratie la plus tatillonne. Et Howard est l’un de ses agents qualifiés action."

Présentation du livre de base :

Après une introduction (6 pages), le livre se divise en 5 parties :


- Vade Mecum de l’Agent (40 pages), présente tout ce qui tourne autour du personnage, ses principes, ses attributs, ses horloges, les actions de base et spéciales, sa création et ses archétypes, son évolution.

- Confidentiel (16 pages), donne les conseils au MJ (ici, c’est très important, car le rendu doit être très spécifique), poser l’ambiance, créer des missions ...

- Turing Rose (8 pages), où l’on se doit de déjouer les plans de Steve Jobs qui s’est réfugié sur une île au Panama, après avoir acquis un ancien manuscrit de Turing qui permettrait de lancer un puissant sortilège s’il est couplé à une grande puissance de calcul.

- Base de données (8 pages), propose de lister le pouvoir et les équipements spéciaux, et sortilèges.

- Formulaires standards d’agents (4 pages), résume les règles.

Verdict :

Il faut bien avouer qu’il est difficile de rendre un verdict pour ce jeu.
Tout d’abord, il faut dire qu’il s’agit d’une très bonne adaptation des romans, rendant parfaitement la bureaucratie, l’humour et les aventures plus qu’étranges.

Il s’agit d’une sorte de parodie de Cthulhu et de James Bond, au sein d’une organisation gouvernementale aux règles et modus operandi absurdes.
On peut aussi penser à In Nomine Satanis / Magna Veritas ou encore Paranoïa pour son côté délirant.

Avouons aussi que ce jeu réussi là où tous les autres se sont plantés : restituer un humour en partie, avec des règles sympas.

Mais alors, qu’en est-il des scénarios, la base du JdR ? Celui fourni est, très léger, présenté de façon lapidaire, et aucun autre n’est prévu. C’est le gros défaut du jeu (même si on peut jouer aux scénarios classiques, qu’il serait vraiment dommage de charcuter avec cette grossière hache).

Pour résumer : si vous voulez découvrir autre chose, tout en ne vous prenant surtout pas au sérieux, ce JdR pourrait vous convenir, mais il est certain que beaucoup de joueurs le jugeront d’un œil très dubitatif, comparé au fantastique Appel de Cthulhu.

Fiche technique

Type : Livre de base de JdR
Format : Livre de 96 pages
Auteur(s) : Bastien Wauthoz
Illustrations intérieures : M. McClinton, M. Mussi
Illustration de Couverture : M. McClinton
Éditeur : 500 nuances de geek
Édition Française : Oui
P.P.C. : 35 euros


Equoide et autres horreurs
Les nouvelles

Description :

"Et si Lovecraft n’avait pas seulement imaginé les horreurs non humaines, mais les avait rencontrées dans sa jeunesse ?

Bob Howard découvrira, dans des lettres du Maître de Providence, l’existence d’un dieu obscène qui pourrait bien être le même qui menace de corrompre l’humanité au cœur de la campagne anglaise...

Au delà de ce roman court, primé aux Hugos, vous découvrirez comment Bob sauve l’humanité à noël et où vont les agents dont la santé mentale à été réduite à néant.

Enfin, dans Une Guerre encore plus froide, vous découvrirez que l’holocauste nucléaire aurait été un « détail historique » à côté de ce qui aurait pu arriver si la course à l’armement avait inclus l’usage de grands anciens."

Fiche technique

Format : Livre de 236 pages 15x20cm, couverture couleur souple
Auteur(s) : Charles Stross
Éditeur : 500 nuances de geek
Édition Française : Oui
ISBN : 979-10-90692-46-6
P.P.C. : 25 euros


Le Memorandum Fuller
Le Roman

Description :

"Celui qui trône là-haut est un autre Dieu. Il est vaste, ancien et omnipotent et je sais comment Il s’appelle.

Je sais quelle voie il faut suivre pour s’unir à Lui. Je connais Ses rituels secrets, les prières à déclamer, Ses prodiges et Ses signes. J’ai étudié en personne les écrits antiques de Ses prophètes et de Ses disciples, et pas seulement en consultant les résumés classifiés dans les fichiers CODICILLE CRÂNE NOIR et dans les briefings de l’AFFAIRE CAUCHEMAR VERT.

Bref, je suis un croyant. C’est bien malgré moi : j’adorerais redevenir athée et savoir que je suis né dans un univers cruel et insensible.
Mon existence ne serait alors qu’un jet de dés aléatoire, mon destin serait la mort, la pourriture et l’oubli éternel... C’est tellement plus réconfortant que la vérité !

Car mon Dieu est sur le retour. Je l’attends avec un fusil à pompe. Et la dernière cartouche est pour moi."

Fiche technique

Format : Livre de 322 pages 15x20cm, couverture couleur souple
Auteur(s) : Charles Stross
Éditeur : 500 nuances de geek
Édition Française : Oui
ISBN : 979-10-90692-47-3
P.P.C. : 25 euros

Verdict sur le roman et les nouvelles :

Les romans sont le cœur de l’univers, et sont indispensables à la compréhension du background du jeu de rôle.
Ils sont frais (avec un traitement humoristique qui coule au travers de toutes les scènes), et écrits pour rappeler des tas de choses aux lecteurs à travers le fond (les clins d’œil sont nombreux), et le style (à mi-chemin entre le roman de gare et le roman noir, avec un personnage principal désabusé, à la première personne).

Le roman Memorandum Fuller est plus classique et plus facilement accessible de prime abord, les nouvelles abordent d’autres pans du monde.

On adhérera surtout si l’on cherche à lire quelque chose d’autre, écrit comme à l’arraché, loin des romans conçus sur le même schéma.

Notez que la gamme contient aussi une encyclopédie que je n’ai pas pu consulter.


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Deep Blue : La critique du jeu profond
Last Bastion : La critique du jeu de défonce et de défense
Wasteland Express Delivery Service : La critique du jeu (...)
7ème Mer : La critique des volumes 1 et 2 des Nations de (...)
Sorcières & Sortilèges : la critique du JdR pour les 6-12 ans (...)
Ghost Draft : Nouveau titre et première image du film de Chris (...)
The Expanse : La saison 3 en DVD
Titans : Les héros reviendront pour une saison 3
Deep Blue : La critique du jeu profond
Cinéma - Bandes Annonces : 13 novembre 2019
See : Review 1.04 La rivière
Sonic le Film : La bande annonce d’un hérisson enfin (...)
The Batman : La jeune actrice Jayme Lawson pour un rôle (...)
She-Hulk : Jessica Gao embauchée sur la série Disney+
Moon Knight : La série Marvel de Disney+ a trouvé son (...)