480 connectés

PAMA 2018 : La soirée de remise des prix avec Sharon Stone

Date : 26 / 06 / 2018 à 10h30
Sources :

Unification


La huitième édition du Paris Art et Movie Awards (PAMA) 2018 vient de s’achever sur une très belle soirée de remise des prix en présence de la comédienne Sharon Stone qui s’est déroulé au Grand Rex.

Ce sont 4 jours complets de films projetés en public, dont 60 premières mondiales, Européennes ou internationales, et 22 premières françaises ou parisiennes qui ont été vues par le public. Vous pouvez d’ailleurs retrouver les origines de ce festival en fin d’article.

Les réalisateurs et équipes en compétition avaient droit a une formation au financement participatif au Carreau du Temple, un speed-dating pour trouver son business partner de cinéma, et plusieurs tapis rouges pour soutenir les films indépendants.

Cette édition a vu se succéder sur le tapis rouge Sharon Stone, Jean-Pierre Kalfon, Robin Wright, Pascal Greggory, Pauline Lefèvre, Sam Rockwell et Lesliee Bibb.

Le jury était présent pour remettre les 21 prix attribués et dont vous pouvez retrouver les gagnant et les nominés ci-dessous. Les membres du jury étaient l’actrice Tiphaine Daviot (Demi Sœurs), l’acteur césarisé Gregori Dérangère (La chambre des officiers), Magali Lafourcade (présidente de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme), et Elodie Sablier (pianiste française au parcours international).

89 films et artistes ont été sélectionnés sur les 1 003 demandes soumises et 61 pays étaient représentés.

La très sympathique soirée de remise des prix a débuté sur la projection de très beau court métrage documentaire produit par Sharon Stone qui était en compétition, An Undeniable Voice, et dont les réalisateurs Price Arana et Adam Rothlein sont repartis avec le prix du meilleur documentaire. Vous pourrez retrouver le question-réponse que la productrice et la réalisatrice Price Arana ont eu avec le public à l’issue de la projection dans un prochain article.


Cette soirée de remise des prix a vu la reconnaissance des femmes. En effet, 7 d’entre elles ont reçu des prix, dont l’allemande Julie Boehm qui est partie avec deux d’entre eux pour son court métrage bien nommé Paris You Got Me.

La France et les États-Unis sont chacune reparties, respectivement, avec 7 et 8 prix, alors que l’Allemagne en raflait 4 et que l’Espagne, le Canada et Israël avaient chacun un prix.

Vous pouvez découvrir l’intégralité de ce Palmarès ci-dessous, alors que la soirée s’achevait sur l’ensemble des nominés se retrouvant sur scène pour une photo souvenir et un certificat de nomination pour la compétition du festival.

- SITE OFFICIEL

PALMARÈS

Meilleur film : Ingenium de Steffen Hacker, Allemagne

- Kids With Guns, Anthony James Faure, France
- Snapshots, Melanie Mayron, États-Unis
- Sgt Stubby, an Unlikely Hero, Richard Lanni, France, États-Unis
- No Alternative, William Dickerson, États-Unis

Meilleur court métrage français : La dormance de Vincent Malaisé, France

- Cocu, Pierre Amstutz Roch, France
- Quand j’étais petit, Benoît Pillet et Florent Colignon, France
- Film francais - Enfin Presque, Aymeric Goetschy, France
- Orbital Inn, Pierre-Alain M’Barga, France
- Par le sang, Guillaume Enard et Jonathan Delerue, France

Meilleur court métrage international : The Judgment of Kyle Noble de Danilo Dayani, États-Unis

- Lion, Davide Melini, Royaume-Unis
- The Dark of Night, Robin Wright, États-Unis

Meilleur clip vidéo : Kaplet - Up in the Sky de Arly Jones et Sami Natsheh, Espagne

- Machine Translations - Sola, Jonathan Nix, Australie
- Mystery Skulls - Endlessly, Double Ninja, États-Unis
- Contrails - All the Luck in the World, Thomas Vernay, France
- Overwerk - Reign, Lasse Noer et Lasse Tvilum Tof, Canada

Meilleure photographie d’art : Mudra of Strength d’Ed Benkowski, États-Unis

- Fallen, Kavan Cardoza, États-Unis
- Ladies Market, Vikram Valluri, États-Unis
- Beautiful Dust, Brandon Burgess, États-Unis

Meilleur film de danse : Paris You Got Me, Julie Boehm, Allemagne

- Tango sous la table, Bertret Vacarisas et Thomas Siemieniec, France
- He Venido, Taylor Drury, États-Unis
- Le Choregrave, Jake Russell, France
- Salt Water II, Abe Abraham, États-Unis
- Off Limits, Severine Reisp, États-Unis

Meilleur film d’animation : The Panther de Carla Albiero, Canada et Game Changer d’Aviv Mano, États-Unis

- pharaoh, Derrick Forkel et Mitchell Jao, États-Unis
- A Drawing, Brad Condie, États-Unis
- 01, Julian Friedrich et Katharina Potratz, Allemagne
- Being Good, Jenny Harder, Royaume-Unis
- Shadow, Morning MengYing Wu, États-Unis

Meilleur film de fin d’étude : La chambre noire de Morgane Segaert, France

- Our Horizon, Jack Szynaka et Nikki Conero, États-Unis
- Paris You Got Me, Julie Boehm, Allemagne
- No Correspondence, Núria Audi, Espagne

Meilleur film expérimental : Uno Sense, Van Chriqui, Israël

- Adam, Evelyn Jane Ross, États-Unis
- Tush-Todshick, Jan Brockmann, Allemagne
- Weird, Fausto Montanari, Italie

Meilleur documentaire : An Undeniable Voice de Price Arana et Adam Rothlein, États-Unis

- Behind the Cove, Keiko Yagi, Japon
- A Dying King, Bobak Kalhor, États-Unis
- Cedar Tree of Life, Odessa Shuquaya, Canada
- Parallel Lines, Allison Walsh, États-Unis
- The Unknown Soldier, Efim Graboy, Israël
- Tales From Tin Pan Alley, Henry Scott-Irvine, Royaume-Unis
- Lowrider Brasil, Stephane Benini, Brésil / France

Meilleur réalisateur : Julie Boehm, Paris You Got Me / court métrage, Allemagne

- Melanie Mayron, Snapshots / long métrage, États-Unis
- Raoul Dattola, Parias / Web-séries, France
- Carla Albiero, The Panther / film d’animation, Canada
- Steffen Hacker, Ingenium / long métrage, Allemagne
- Lasse Noer et Lasse Tvilum Toft, Overwerk - Reign / clip musical, Canada
- Morgane Segaert, La chambre noire / court métrage, France

Meilleure actrice : Esther Maas, Ingenium de Steffen Hacker, Allemagne

- Emily Baldoni, Snapshots de Melanie Mayron, États-Unis
- Aurélie Garault, La dormance de Vincent Malaisé, France
- Tizana Saunders, Behind Barres de Sophia Bender, Australie
- Michaela Cavazos, No Alternative de William Dickerson, États-Unis
- Leslie Bibb, The Dark of Night de Robin Wright, États-Unis

Meilleur acteur : Sam Rockwell, The Dark OF Night de Robin Wright, États-Unis

- Jean-Pierre Kalfon, Un film français de Aymeric Goetschy, France
- Liam Johnson, The Judgment of Kyle Noble de Danilo Dayani, États-Unis
- Eric Chantelauze, Kids with Guns de Anthony James Faure, France
- Olivier Raynal, Orbital Inn de Pierre-Alain M’Barga, France

Meilleur directeur de la photographie : Guillaume Ogier pour La chambre noire, réalisé par Morgane Segaert, France

- Ekaterina Bourindine pour Uno Sense, réalisé par Van Chriqui, Israël
- David McRobbie Park pour Behind Barres, réalisé par Sophia Bender, Australie
- Malik Brahimi pour Par le sang, réalisé par Guillaume Enard et Jonathan Delerue, France
- Romuald Riffaud pour Orbital Inn, réalisé par Pierre-Alain M’Barga, France

Meilleur monteur : Jeremy Pitard et Sebastien Bacchini pour The Cell de Guillaume Lubrano / Web Series, France, Ep 01

- Fky pour At Home de Nick Kontostavlakis, Grèce
- Sophia Bender pour Behind Barres de Sophia Bender, États-Unis
- Steffen Hacker pour Ingenium de Steffen Hacker, Allemagne
- Daniel Salinas pour Lion de Davide Melini, Royaume-Unis
- Santiago Rubiras pour No Correspondence de Núria Audi, Espagne

Meilleur production : Kids With Guns / Long métrage / produit par Anthony James Faure, Antony Renault et Florent Larriven, réalisé par Anthony James Faure, France

- An Untold Story of Paperboats / Court métrage / produit par Neeru Khera, réalisé par Amit Khanna, Inde
- Paris You Got Me / Court métrage / produit par Aleksandra Todorovic et Ann Katrin Boberg, réalisé par Julie Boehm, Allemagne
- Octav / Long métrage / produit par Adela Vrinceanu Celebidachi, réalisé par Serge Ioan Celebidachi, Roumanie
- Little Big - Lolly Bomb / Clip vidéo / produit par Ekaterina Lisovskaia et Evgenia Motorkina, réalisé par Alina Pasok et Ilia Prusikin, Russie
- Million Loves in Me / Long métrage / produit par Kenny Chan et John Y, réalisé par Sampson Yuen, Hong Kong

Meilleure Web Série : Ink de Laurent King, France, épisode 01

- The Cell, Guillaume Lubrano, France, épisode 01
- Springdale, Tom Evrard, France, épisode 01
- Spotters’ Rift, Léo Guyard, France, épisode 01

Meilleure compositeur : Jeanne-Peri Foucault, L’oiseau de Lisa Hurel, France

- David Michael Frank, Snapshots de Mélanie Mayron, États-Unis
- Aruldev, My Dear Friend de Kevin Shadrach, Inde
- Vladimir Cosma, Octav de Serge Ioan Celebidachi, Roumanie
- Mark Daniel Dunnett, Papa de Dan Israeli, États-Unis
- Ivan Sintsov, Inside the Walls de Vyacheslav Rudenko, Russie
- Alejandro Vivas Puig, The Chess Player de Luis Oliveros, Espagne
- Enrique Ponce, Airship Duel, États-Unis
- Alexander Cimini, Dark Waves - Bellerofonte de Domiziano Cristopharo), Italie

Meilleure musique de film : No Alternative / album / William Dickerson, États-Unis

- Cowboy’s Heart / album / Gui Pereira, États-Unis
- Sugarlet / chanson Sugarlet - plusieurs versions / Jason Chiang, États-Unis
- The Astronot / chanson Walk with Me / Tim Cash, États-Unis

Meilleure scénario de court métrage : The Shepherds of Cat Island, Attila Rostas, États-Unis

- Empty, Katherine Hill, Canada
- The Garden, Clark Childers, États-Unis
- Le mur de cristal, Constant Candelara et Clément Candelara, France
- Cherry Glazed, Christine Sherwood, États-Unis
- My Week with Maisy, Mark Oxtoby, Royaume-Unis
- Fearbuster, Eszter Angyalosy, Hongrie

Meilleur scénario de long métrage : Seeds, Natalie van der Meulen, États-Unis

- The Baron of Nulford, Leevi Ikonen et Heikki Ikonen, Finlande
- The Gates of Paris, Jordan Zignego, États-Unis
- Hellseher, Curtis Merritt, États-Unis
- The Good Son, Tiffany Hanssen, États-Unis
- The Sword in the Stone - Episode #1 : The Druid, the Sword and the Raven, Guido Maria Giordano, Italie

ORIGINES DU FESTIVAL

Le festival a été fondé par le réalisateur français Matt Beurois et la chanteuse et productrice Auregan.

Matt Beurois a réalisé 25 courts métrages, 3 documentaires longs, et a tourné en France son premier long métrage en 2017, The Barn, un thriller psychologique avec Ken Samuels (l’américain de OSS 117). Le film sort aux Etats-Unis et au Canada en septembre 2018.

Auregan a donné plus de 300 concerts sur scène, sorti 3 albums dont Tortuga et Rock Movie. Co-auteur du titre Shelter in the Storm, elle enregistre ce duo avec Billy Ray Cyrus, le père de Miley Cyrus, chanteur légendaire de country aux États-Unis.

Le festival est classé dans les 100 meilleurs mondiaux par la plateforme FilmFreeway, et dans le top 3 des événements à ne pas manquer à Paris par le magazine Culture Trip.

GALERIE PHOTOS

PAMA 2018



Les illustrations sont Copyright © leurs ayants droits Tous droits réservés. Les œuvres, les personnages et photos sont la propriété de leurs ayants droits.



 Charte des commentaires 


Emmys 2018 : Les gagnants
Emmys 2018 : Les nominations
PAMA 2018 : La soirée de remise des prix avec Sharon (...)
Oscars 2018 : Les gagnants
Razzies 2018 : Les gagnants de la 38ème cérémonie
Star Trek Discovery : L’Rell 2.0
Aquaman : James Wan dévoile 2 créatures marines
Invasion : La critique
Netflix : La (nouvelle) fabrique de stars
Manifest : La saison 1 prolongée
Daredevil : Peter Halpin joue le frère de Foggy Nelson
Lovecraft Country : Michael Kenneth Williams pour la série HBO de (...)
Trailers voDvd & co : 23 octobre 2018
La nuit des temps : 50ème anniversaire du chef d’oeuvre
Nemeton : La critique du jeu de tuiles