270 connectés

Oh Capitaine ! : La critique du jeu de plateau... mon capitaine !

Date : 23 / 02 / 2018 à 07h45
Sources :

Unification France


Description :

Tout a commencé par cette bouteille abandonnée à la mer. Un message, un appel auquel six aventuriers intrépides répondent.

Mais l’aventure débute d’une drôle de manière. A la suite d’un naufrage, les six héros se retrouvent sur un monde inconnu : le monde de Luma. Le Nukha, monstre marin fantastique, les a sauvés et ramenés dans son antre remplie de trésors.

L’animal dort et ils vont en profiter pour tenter de récupérer les plus belles trouvailles. Mais le Capitaine a toujours son mot à dire. Qui saura gagner sa confiance, et conserver pour lui la plus belle part du butin ? ou même devenir le nouveau Capitaine ?

Le visuel de la boîte et son contenu :

La très belle boîte (et son fourreau par le haut) contient un matériel de jeu plus qu’original. En effet, en plus des règles et pièces d’or, on y trouve une histoire, un distributeur de cartes (et les cartes qui vont avec), des drapeaux, ainsi qu’un message dans une bouteille. Tout ceci apporte à l’ambiance de la partie.

Le déroulement d’une partie :

Oh Capitaine est un jeu de bluff. Et du bluff, il y en a, à plusieurs moments et de différents types.

Le but du jeu est de remporter le plus beau des butins (la plus grande valeur de cartes et de pièces d’or collectées dans la partie).

Au début du jeu, l’un des joueurs est désigné Capitaine. Les autres seront les Explorateurs qui auront pour mission de fouiller le repaire du Nukha (la bestiole sacrée du coin).

A son tour, chaque explorateur tire une carte butin parmi 5 possibles, chacun ayant un effet : le grappin (qui permet de voler le butin d’un adversaire) le lézard (qui vole une pièce d’or à un adversaire), la lanterne (qui révèle le butin d’un adversaire), le pistolet (qui détruit un butin d’un adversaire) et l’œuf de Nukha (qui enlève des points de victoires dans le compte final). Il prend connaissance de cette carte, puis la propose au Capitaine (sans lui montrer et en lui demandant de la payer. Ici le bluff commence puisqu’il s’agit de convaincre.

En face, le Capitaine peut soit acheter la carte pour une pièce d’or, il la retourne alors (et applique son effet à condition que la carte soit bien celle annoncée par l’Explorateur), soit refuser la carte que l’Explorateur garde alors. Ce dernier devra alors déclencher l’effet de la carte sur un adversaire (toujours sans monter la carte). La cible de l’attaque pourra alors contester l’effet en dénonçant un bluff.

Vous comprenez alors que toute la subtilité est de savoir choisir à quel moment bluffer (pas tout le temps, bien entendu) afin de conserver les meilleures butins et éviter les effets indésirables.

Ajoutez à cela que le rôle du Capitaine peu changer de main. En effet, si au début du tour d’un joueur, celui-ci est plus riche que le Capitaine, il peu déclarer une mutinerie et prendre sa place (son rôle dans le système de jeu, mais aussi ses avantages : décider du tournant de la partie, en connaître un peu plus sur le butin et gagner des pièces d’or).

Le verdict :

L’originalité du jeu tient à son double bluff tournant, car on ne bluff pas avec le Capitaine comme avec ses adversaires, et on ne ressent pas le bluff des autres de la même façon, si l’on est le Capitaine ou un des adversaires. Oh Capitaine est, comme tous les jeu de bluff, plus profond qu’il n’y parait. Les parties s’enchaînent et l’on rentre de plus en plus profond dans la mécanique du jeu. Si l’on change de camarades de jeu, on joue très différemment. Si l’on joue avec toujours le même groupe on devient de plus en plus aguerris et les enjeux montent, un peu comme un tournoi de poker. Gagner au bluff est toujours plus motivant qu’à un jeu où la chance prend trop le pas.

Fiche technique :
Type : Jeu de plateau familial style bluff
Format : Petite boîte de jeu
Auteur(s) : Florian Sirieix
Illustrations : Max Degen, Pascal Quidault, Davide Tosello, Tom Vuarchex, Radja S.
Editeur : Ludonaute
Nombre de joueurs : 3 à 6
Age des joueurs : 8 ans et plus
Durée moyenne d’une partie : 20 minutes
Edition Française : Oui
Extensions disponibles : Non
Prix habituellement constaté : Moins de 25 euros



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Saboteur - La Grande Aventure : La critique du jeu coopératif... (...)
Brothers : La critique du dernier jeu de tuiles d’Ankama
D&D 5 - La Malédiction de Strahd : La critique du scénario (...)
Isle of Skye : L’extension des Druides
Bumblebee : La critique
Doctor Strange : La suite est quasi-officiellement lancée
Alita - Battle Angel : La rencontre avec Robert Rodriguez et Jon (...)
Shaun le Mouton - La Ferme Contre-Attaque : La bande annonce (...)
True Detective Saison 3 : Une nouvelle bande annonce à travers le (...)
Cruella : Craig Gillespie en pourparlers pour diriger Emma (...)
Fear the Walking Dead : La saison 4 en vidéo
The Evil Within : La critique
Dieux ennemis : La critique de la gamme de JdR par l’auteur (...)
Bandes Annonces & Co : 13 décembre 2018