100 connectés

PIFFF 2017 : Jour 1

Date : 06 / 12 / 2017 à 08h00
Sources :

Unification


Cette année, c’est avec deux films que s’ouvre le festival du PIFFF, A Ghost Story en ouverture, suivi par le centième film du réalisateur japonais Takeshi Miike.

C’est sur une séance complète que la sixième édition du festival s’ouvre pour 5 jours et demie d’une programmation alléchante et touchant beaucoup d’œuvres de genres.

Outre le public, l’atmosphère était aussi au rendez-vous et c’est sur une très bonne impression que s’achève cette soirée d’ouverture avec un deuxième long métrage en fin de soirée ayant rassemblé plusieurs centaines de spectateurs.

En ce qui concerne les deux films projetés, ces derniers étaient vraiment différents, et si je n’ai pas apprécié A Ghost Story, Blade of Immortal était vraiment fun.

Vous pouvez en retrouver un avis ci-dessous.

Fantôme et samouraï sont les deux mots clé de la journée.

19h30 : A GHOST STORY

Tué dans un accident de voiture, un homme vient hanter son ancien domicile et observe le douloureux quotidien de son ancienne compagne. Le début d’un voyage initiatique qui lui permet de réévaluer son existence...

Avis : A Ghost Story est un film très contemplatif qui m’a personnellement profondément ennuyée. J’apprécie en général les longs plans séquences s’étirant en longueur, surtout quand ils sont asiatiques. Néanmoins, je n’ai jamais réussi à entrer dans le long métrage de David Lowery.

Cette œuvre très personnelle montre avec une certaine poésie la « vie » d’un fantôme revenu dans la maison dans laquelle il a été heureux. Ce dernier devient un spectateur passif des années qui s’écoule en son sein.

Le choix d’affubler l’acteur principal Casey Affleck d’un drap blanc aux yeux noir et de lui demander de ne quasiment pas bouger est fatiguant à la longue. Certes, les mouvements de caméra autour de lui sont visuellement intéressants et bien faites, mais le charme poétique et crépusculaire de cette non-existence s’étiole vite.

Le film sortira en salle le 20 décembre et si je ne peux le recommander, certaines personnes l’ont beaucoup apprécié. Ainsi, c’est à chacun de voir si le long métrage lui paraît attirant.


21h45 : BLADE OF IMMORTAL

Blessé et victime d’un sortilège après avoir aidé une jeune femme à venger le meurtre de sa famille, un samouraï découvre qu’il est désormais immortel. Le seul moyen de se débarrasser de ce pouvoir ? Tuer 1000 hommes en corps à corps.

Avis : Le second film projeté est clairement à l’opposé du premier. Le stakhanoviste et prolifique Takeshi Miike est de retour avec une œuvre saignante et violente mettant en œuvre de nombreux combats entre des samouraïs.

J’apprécie particulièrement le réalisateur que j’ai découvert en 2003 avec son Gozu et sa très belle trilogie Dead or Alive. S’il s’est beaucoup assagi ces dernières années, sa patte est indiscutable et ses œuvres, même les moins réussies, ont toujours un véritable cachet et se laissent voir avec plaisir.

Blade OF Immortal (L’Habitant de l’infini) est l’adaptation du manga éponyme en 30 tomes d’Hiroaki Samura publié sur 20 ans et édité en France aux éditions Casteman.

Le film résume en un peu plus de 2 heures les tribulations d’un samouraï immortel ayant décidé de devenir le garde du corps d’une gamine voulant se venger de samouraïs ayant tué sa famille.

Avec une séquence d’ouverture et de clôture montrant des centaines de corps fauchés par la lame du héros, les combats épiques en tête-à-tête ne manquent pas dans ce chanbara focalisé sur la relation entre le personnage principal et la jeune fille.

On ne s’ennuie pas et il faut donner une mention spéciale aux tenues sur lesquelles les tâches ne restent pas indélébiles et les accros sont invisibles.

Si vous avez raté l’œuvre, vous pouvez vous rattraper avec les combats spectaculaires et fantastiques de Jojo’s Bizarre Adventure : Diamond is Unbreakable - Chapter 1 du même réalisateur projeté le jeudi 7 décembre à 22h00.


- SITE OFFICIEL
- SITE FACEBOOK



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


PIFFF 2018 : Jour 4
PIFFF 2018 : Jour 3
PIFFF 2018 : Jour 2
PIFFF 2018 : Jour 1
PIFFF 2018 : Son histoire en BA
Mortal Engines : La critique
Shazam ! : Les nouvelles affiches
Brightburn - L’enfant du mal : La première bande (...)
James Bond 25 : Léa Seydoux sera de retour
Netflix - Bandes annonces : 9 décembre 2018
Resident Evil : Johannes Roberts en charge du reboot
D&D 5 - La Malédiction de Strahd : La critique du scénario (...)
Bandes Annonces & Co : 9 décembre 2018
Avengers Endgame : La première affiche
Game of Thrones : Le teaser de la rencontre entre la glace et le (...)