236 connectés

The Batman : George Clooney à la rescousse

Date : 01 / 04 / 2017 à 09h55

Pour éviter que la production ne prenne complètement l’eau après la défection de Ben Affleck pour la réalisation de The Batman, Warner Bros. a décidé de s’adjoindre les services de George Clooney. En effet, l’acteur/réalisateur de 55 ans a déjà endossé le costume du chevalier noir en 1997 pour le film Batman & Robin de Joel Schumacher (déjà coupable du Batman Forever de 1995).

Fort de son expérience dans le rôle, l’acteur est embauché pour reprendre le poste de réalisateur laissé vacant par le départ de Matt Reeves, appelé par J.J. Abrams pour se charger de la réalisation d’un nouveau chapitre de la saga Cloverfield. Mais certaines sources internes au studio affirment que Clooney ne s’arrêtera pas là puisqu’il pourrait tout aussi bien reprendre, à son ami Ben Affleck, le rôle emblématique de Bruce Wayne, 20 ans après sa première performance. Pour rappel, à l’époque sa mauvais expérience sur Batman avait changé la vision de Clooney sur son métier et ses choix de rôles. Ce serait un beau retournement de situation de revenir à ce point de départ.


Batman est Copyright © Warner Bros. Pictures et DC Entertainment Tous droits réservés. Batman, ses personnages et photos de production sont la propriété de Warner Bros. Pictures et DC Entertainment.



 Charte des commentaires 


The Batman : Le film de Matt Reeves à des années lumières
Batman : Des images inédites du Batman d’Adam West
The Batman : Adieu Ben Affleck ? Et des reshoots plus étendus sur (...)
The Batman : Matt Reeves confirme un nouveau commencement
The Batman : Matt Reeves parle de la résonance émotionnelle du (...)
Ki-oon : Les sorties de décembre 2018
Dungeons & Dragons - Art et Arcanes : La critique du (...)
Bandes Annonces & Co : 11 décembre 2018
Captain Marvel : Une superbe affiche
Men in Black International : Les deux premières photos (...)
Le Seigneur des Anneaux : Ce qui intéresse Peter Jackson dans la (...)
Ghost in the Shell - SAC_2045 : La nouvelle série sur (...)
Plastic Man : Une extension plutôt élastique pour le (...)
PIFFF 2018 : La clôture
Yentl : La critique