211 connectés

The Avengers : Ce qui était prévu et que vous ne verrez jamais

Date : 22 / 04 / 2012 à 20h25
Sources :

Source : New York Times via Comic Book Movie



Discutant récemment avec le New York Times, Joss Whedon scénariste-réalisateur d’Avengers, a offert un vague aperçu des éléments qui “n’ont pas fonctionné”. Révélant le seul désaccord qu’il avait initialement avec Marvel Studios et qui concernait un autre "grand" méchant qu’il voulait ajouter. Whedon avait également un "beau" morceau griffoné pour Peggy Carter (Captain America) !

Kevin Feige, le Président de Marvel Studios, m’avait dit que pour l’essentiel vous aviez remporté Avengers par un simple e-mail.

C’est Marvel, et le chef d’équipe c’est Kevin. Ils savent exactement ce dont ils ont besoin, et donc ils vous permettent vraiment de prendre les décisions. Et il y avait un seul point de conflit, en terme de ce dont ils avaient besoin.


Qu’est-ce que c’était ?

C’etait sur les méchants. J’ai continué à essayer d’en ajouter un. Et ils n’étaient pas d’accord avec cette idée. J’ai l’impression qu’on l’a fait fonctionner, mais que c’était la seule chose sur laquelle nous étions en désaccord.

Et ce personnage était - ?

[taquin] Un personnage précis. Je voulais avoir un autre gars dans le mix, quelqu’un qui était à leur niveau, parce que j’ai tous ces gars costauds ! Ce fut le problème. Ils ont estimé que l’histoire marchait sans cela et que ce serait trop. Mais à part cela, tout ce qu’ils voulaient, j’étais entièrement d’accord avec.


Un exemple de quelque chose que vous n’avez compris que plus tard dans le processus ?

Une des meilleures scènes que j’ai écrites a été celle magnifique et poignante entre Steve et Peggy [Carter] qui se déroule dans le présent. Et c’est moi, qui était plutôt du genre à éviter ça car ça tue le rythme d’un film, qui a écrit cette scène qui justement brisait le rythme du film. J’ai vraiment un sentiment de perte de ce qui se passe dans notre culture, de la perte de l’idée de communauté, la perte des soins de santé et de bien-être et toutes sortes de choses. J’ai passé beaucoup de temps à lui faire dire ça, et puis j’ai coupé.


Il y a des éléments dans The Avengers, une force d’invasion extraterrestre, un artefact mystérieux, que nous venons de voir dans d’autres films qui n’ont pas très bien marché.

Croyez-moi, il y a des tropes [ndlr : figure de rhétorique visant à détourner le sens d’un mot ou d’une expression] dans ce film qui apparaîtront comme rien d’autre. Je parle plus d’une fois du Tesseract comme "le MacGufferact." L’invasion à la fin, c’était stipulé. Et tout ce que je pouvais penser était, ‘Super, je sais où je vais’. Mon but a été de m’assurer que rien de tout cela ne ressemble à ce qui a déjà été fait. Mais plus d’une fois, nous avons regardé la bande-annonce pour un certain film et avons dit, "Oh, leurs aliens sont-ils meilleurs que les nôtres ? Sont-ils trop proches ?". Panique, panique, panique. Le film épique de superhéros doit avoir une certaine structure, mais ici, aucune voiture ne se transforme en autre chose qu’un amas de décombres. Les voitures se transforment comme par magie en voitures qui brûlent. Cette partie, j’en suis heureux.


Avengers est Copyright © Marvel Studios Tous droits réservés. Avengers, ses personnages et photos de production sont la propriété de Marvel Studios.



 Charte des commentaires 


Avengers : L’Ere d’Ultron : Quand Rocket Raccoon (...)
Avengers - Infinity Wars : Anthony et Joe Russo derrière la (...)
Avengers - L’Ere d’Ultron : Des images inédites dans (...)
Avengers - Ant-Man : Des images inédites pour les 75 ans de (...)
Avengers : Mais que veut nous faire comprendre Robert Downey Jr (...)
Le Hobbit - La désolation de Smaug : Evangeline Lilly défend (...)
Terminator Genisys : Arnold Schwarzenegger endommagé
Captain Marvel : Et si c’était Emily Blunt ?
Gotham : Review 1.09 Harvey Dent
The Panopticon : Keanu Reeves et l’Apocalypse
The Flash : Le synopsis de l’épisode 9 avec Reverse-Flash (...)
Arrow : Le synopsis de l’épisode 9 avec Ra’s Al Ghul (...)
Sleepy Hollow : Des témoins divisés ?
PIFFF 2014 : Jour 6
L’incomprise : La critique