342 connectés

Avatar 2 : Sortir le film en 2014 sera compliqué

Date : 05 / 04 / 2012 à 20h15
Sources :

Source : Empire via Comingsoon


En octobre 2010, Twentieth Century Fox annonçait que le Avatar 2 de James Cameron était prévu pour décembre 2014, suivi un an après par la sortie d’Avatar 3. Aujourd’hui, Jon Landau, le producteur, fait machine arrière et annonce que "2014 sera une date compliquée à tenir. Tout est question de bien faire les choses... Les films font des dates de sorties mais les dates de sorties ne font pas les films."

Il ajoute qu’ils ont déjà commencé à travailler sur la suite et que "Les gens de chez WETA travaillent déjà dessus et pour nous, le cœur de notre équipe est constitué. Richie Baneham (superviseur de l’animation) et Nolan Murtha (superviseur des effets digitaux) travaillent avec nous. Nous travaillons sur des scènes de captures sous-marine."

Pour ces fameuse scènes sous-marines, il ajoute que "Ce sera comme les montagnes flottantes dans le premier film. Tout ne se déroulera pas sous l’eau, il s’agit d’un endroit où ils iront, d’où ils partiront et où ils reviendront."


Avatar est Copyright © Twentieth Century Fox et Lightstorm Entertainment Tous droits réservés. Avatar, ses personnages et photos de production sont la propriété de Twentieth Century Fox et Lightstorm Entertainment.



 Charte des commentaires 


Avatar 2 : James Cameron confirme la date de tournage et de (...)
Avatar : James Cameron donne quelques nouvelles
Avatar : James Cameron et Dark Horse annoncent le comics
Avatar 2 : Le concept art Neytiri
Avatar : James Cameron aurait de quoi faire 4 suites

Free Love : La critique
Daredevil : Un poster promotionnel pour la saison 2 dévoilé
MacGyver : Le reboot officiellement lancé
Cruel Intentions : Le synopsis du pilote dévoilé
Dirty Papy : Les résultats du concours
Paris Manga & Sci-Fi Show 21 : C’est ce week-end
4ème Caméflex-AFC : Le programme
Bandes Annonces & Co : 6 février 2016
Les Gardiens de la Galaxie vol.2 : James Gunn et Chris Pratt (...)
Ant-Man and the Wasp : Paul Rudd parle de l’évolution de (...)