Star Trek Strange New Worlds : La série révélera l’incroyable passé de Number One

Date : 13 / 09 / 2020 à 12h00

Par : Christophe Dasse

Sources :

Trek Movie


Le toute premier panel officiel de la série Star Trek : Strange New Worlds s’est tenu lors du « Star Trek Day ». Les stars de la série Anson Mount, Rebecca Romijn et Ethan Peck étaient présentes. Les producteurs exécutifs Akiva Goldsman et Henry Alonso Myers, ainsi que les co-producteurs exécutifs Akela Cooper et Davy Perez, se sont joints à eux. Découvrez ce qui a été dit lors de ce panel.

Les producteurs de Strange New Worlds ont déjà déclaré que la série reviendrait à la narration classique de Star Trek. Le producteur exécutif Henry Alonso Myers a commencé par expliquer comment ils abordent ce format :

"Nous voulons faire du Star Trek dans le mode classique, du Star Trek dans la façon dont les histoires de Star Trek ont toujours été racontées. C’est un vaisseau qui voyage vers « d’étranges nouveaux mondes » et nous allons raconter de grandes idées d’aventures de science-fiction dans un mode épisodique. Nous avons donc de la place pour rencontrer de nouveaux extraterrestres, voir de nouveaux vaisseaux et visiter de nouvelles cultures."

Myers a ajouté qu’ils allaient s’assurer que les personnages grandissent et évoluent dans la série, en faisant un peu de contraste avec le Star Trek original pour faire valoir son point de vue :

"Le public est sophistiqué et donc si Kirk tombe amoureux et que l’amour meurt, la semaine suivante, il va encore le ressentir et c’est le genre de chose que nous voulions transmettre. Nous voulons apporter une sensibilité de personnage moderne aux histoires épisodiques classiques."

La scénariste Akela Cooper a également ajouté qu’il y aura encore un peu de sérialisation des intrigues tissées dans la première saison :

"Nous aurons des intrigues individuelles, mais les arcs des personnages sont ce qui nous permettra de nous en sortir de manière plus sérialisée. Il y a probablement un point de l’intrigue que nous allons saupoudrer dans cette série jusqu’à ce que nous arrivions réellement à l’épisode. Et c’est tout ce que je peux dire à ce sujet."

Akela a également parlé de la façon dont les scénaristes ont repris une partie de la chimie qu’Anson Mount, Ethan Peck et Rebecca Romijn ont montré dans la saison 2 de Discovery, et trouvent de nouvelles façons de jouer avec leur dynamique :

"Ce qui est amusant dans la writer’s room, c’est d’imaginer des situations et des scénarios uniques et sympas pour les mettre en scène, qui feront ressortir certains aspects de leur personnalité avec lesquels nous pouvons jouer, et voir comment ils se complètent mais aussi s’opposent les uns aux autres. Et pour voir comment ces pièces de puzzle s’emboîtent."

Le scénariste Davy Perez a révélé la façon dont ils voient les relations sur l’Entreprise :

"Nous avons eu des conversations sur le fait que Pike et Number One étaient en quelque sorte des figures parentales du vaisseau et plus particulièrement de Spock. Parce que Spock est le plus jeune des Spock. Ce n’est pas le vieux Spock sage de la série originale, c’est le jeune homme qui sort tout juste de l’Académie de Starfleet et qui se cherche encore, et quel genre de Spock va-t-il devenir ? Et donc vous avez de très bonnes relations de mentor/mentoré. Et souvent, vous pouvez apprendre de vos propres enfants autant que vous pouvez leur enseigner. Il y a donc une dynamique relationnelle très intéressante à exploiter."

Les acteurs ont parlé un peu plus de la direction que prennent leurs personnages. Anson Mount a parlé de la façon dont il jouera Pike en connaissant son destin (qu’il a appris dans la saison 2 de Star Trek : Discovery). L’acteur a dit :

"La chose la plus honnête que je puisse dire, c’est que je suis encore en train de le découvrir... Pike n’a pas seulement appris comment il meurt, il apprend dans quelles circonstances. Nous savons donc qu’à un moment donné, il aura la possibilité d’être promu Capitaine de flotte. Et il doit l’accepter pour que le destin s’accomplisse. Alors qu’est-ce qui va lui permettre, en termes de circonstances et d’émotion, d’accepter cette promotion ? C’est une question difficile, mais je pense que nous allons la résoudre ensemble."

Quant à Ethan Peck, il se prépare à affronter le combat que Spock mène avec ses moitiés vulcaine et humaine :

"Je suis très heureux de trouver l’équilibre en Spock. Il se trouve entre 2 mondes de logique et de contrôle et de volatilité émotionnelle avec lesquels nous sommes tous aux prises. Ce sera donc un énorme défi. Et il existe de nombreux scénarios dans lesquels nous pourrions jouer avec cela. Et je suis très enthousiaste de voir ce que les scénaristes vont proposer. Et je vais me lancer. J’ai hâte."

Rebecca Romijn a parlé de son enthousiasme à l’idée d’explorer Number One, qui est plutôt un livre ouvert pour les scénaristes :

"The Cage" étant un si vieux pilote, les scénaristes ont cette occasion unique où ils ont ce personnage qui existe depuis le début du canon, mais qui n’a jamais été écrit. J’ai hâte de découvrir l’étendue de ses compétences. Quelles sont les flèches de son carquois ? Ma question numéro un est : quelle est son histoire ? Et j’ai eu une réunion délicieuse avec la Writer’s Room il y a quelques mois, et ils m’ont proposé une idée pour l’histoire de Number One que je ne vais pas partager maintenant parce qu’elle m’a époustouflée quand ils l’ont dite. Mais c’est tout ce que je peux dire."

Interrogé sur la façon dont Strange New Worlds va exploiter l’histoire de Trek, Davy Perez a répondu qu’ils ne se limitent pas à la série originale :

"Le fait de raconter une histoire en soi consiste à utiliser la science-fiction pour dire quelque chose sur le monde qui nous entoure et cela en soi est comme une façon de toucher à l’héritage. Nous allons évidemment exploiter autant que possible la série originale et si nous pouvons atteindre Next Gen d’une manière ou d’une autre. Mais... ces épisodes de la série originale, l’époque de TNG et Deep Space Nine utilisaient la télévision par épisodes pour dire quelque chose de vraiment introspectif ou de vraiment important sur le monde qui nous entoure et sur nous-mêmes en tant qu’espèce humaine et sur ce que nous pourrions être dans le futur. C’est ce genre de récit de l’héritage que nous allons en quelque sorte examiner à chaque épisode."

L’USS Enterprise a été présenté dans la deuxième saison de Discovery, et Henry Alonso Myers a expliqué que tandis qu’ils développent les designs pour le reste de la série, ils font ce qu’ils peuvent pour conserver le style original :

"L’une des grandes joies de ce travail a été de rencontrer chaque semaine notre équipe de production et de conception incroyablement talentueuse et de créer les incroyables décors. Pour nous, je pense que le plaisir a été de trouver comment maintenir la continuité avec le passé. Comment conserver certains des étonnants éléments de conception des années 60 qui ont été incorporés dans le premier et les mettre à jour pour un public moderne."

Rebecca Romijn (Number One) vient d’épouser Jerry O’Connell, qui interprète le commandant Jack Ransom dans Star Trek : Lower Decks. Selon Romijn, cela a créé une "concurrence permanente" dans leur foyer pour savoir qui est le meilleur premier officier de Star Trek. Cependant, Romijn a été clair : "Je suis la meilleure Number One, juste pour que tout le monde soit bien d’accord." Alors que Romijn discutait de cette compétition amicale entre Strange New Worlds et Lower Decks dans le ménage Romijn/O’Connell, le producteur exécutif Akiva Goldsman est intervenu pour dire :

"Je tiens à préciser, sans violer aucun accord de confidentialité, que j’ai déjà commencé à plaider pour l’épisode du crossover. "

Cette révélation surprenante a provoqué une éruption, pour d’autres membres du panel, de théories farfelues sur ce à quoi pourrait ressembler un crossover Strange New Worlds / Lower Decks, y compris des mentions d’un mélange de live-action et d’animation comme Qui a peur de Roger Rabbit, mais tout cela était purement spéculatif.


Star Trek est Copyright © CBS Tous droits réservés. Star Trek et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de CBS


Unification france est copyright (c) 1997 - 2020 Unification France. Tous droits réservés.