Star Wars - The Mandalorian : Critique 3.07 - Les Espions

Date : 13 / 04 / 2023 à 14h30
Sources :

Unification


STAR WARS – THE MANDALORIAN

- Date de diffusion : 12/04/2023
- Plateforme de diffusion : Disney+
- Épisodes : Chapitre 23 - Les Espions
- Réalisateur : Rick Famuyima
- Création : Jon Favreau
- Scénariste : Jon Favreau, Noah Kloor, Dave Filoni
- Interprètes : Pedro Pascal, Carl Weathers, Katee Sackhoff

LA CRITIQUE

L’attente valait-elle réellement le coup ? Il aura fallu prendre son mal en patience durant six épisodes de qualité variable, donnant un ensemble médiocre, pour enfin avoir la pépite de cette troisième saison.

Cela ajoute même de la frustration à l’impression générale, tant on se rend compte avec ce vingt-troisième chapitre, Les Espions, que The Mandalorian peut et doit être grandiose.

Tous sur Mandalore, enfin !

Lors du deuxième épisode, on pouvait louer le fait que l’intrigue avançait à grands pas, depuis, c’est tout le contraire. Le dessein originel était la reconquête de Mandalore, désormais que tous les survivants sont réunis, direction leur planète.

Entretemps, la résistance impériale nous est montrée ostensiblement. Elia Kane est révélée clairement comme une informatrice de Moff Gideon. On retrouve enfin le personnage incarné par le charismatique Giancarlo Esposito en leader d’une cellule d’officiers repentis, agissant dans la pénombre au quatre coins de la galaxie pour préparer le retour aux affaires du mythique Grand Amiral Thrawn.
Ce Conseil des Ombres évoque le problème que pourrait représenter une réunification des descendants de la Death Watch et des Nite Owls.

Cette union autour d’un combat commun, transcendant les différences entre chaque obédience des soldats casqués, paraît parfaitement à l’écran. Sur Nevarro, ils s’entendent pour travailler ensemble. Une fois chez eux, ils retrouvent même des survivants pouvant les mener à la Grande Forge de Sundari, leur défunte capitale.

Il va donc y avoir une inévitable confrontation entre les prémices du Premier Ordre et la résurgence de Mandalore. Ce chapitre ne néglige pas pour autant l’écriture de ces personnages : Mando s’efface peu à peu devant Bo-Katan en se mettant à son service, Grogu montre de la personnalité - oui il est autre chose qu’une peluche mignonne - et l’armurière cesse sa passivité philosophique.

De l’art et la manière de réussir à combler les errances inadmissibles de la postlogie, tout en redonnant du corps à un programme en perdition depuis plus d’un mois. De plus, la caméra a également retrouvé de sa superbe.

Finalement, une esthétique léchée

Bien plus que les effets-spéciaux ou la mise en scène, le travail sur la photographie a toujours été un point fort de ce programme. Ceci couplé à une ambiance ouest-américaine, tirant entre le sépia et l’anthracite, apportait une distinction nette de l’oeuvre en termes d’image. Malheureusement depuis le début de cette saison le seul soin était apporté aux scènes pétaradante.

Cette semaine c’est le retour du beau, du planant, de l’inédit - on passe d’un paysage Cyberpunk à mad Max en dix minutes, sans que cela paraisse forcé - en résumé, du contemplatif, vous savez, celui qui a fait le succès des premiers épisodes.

Mais pour autant, le show conserve son "glow up" en CGI. Beaucoup de plans aériens, dans des paysages dévastés et même les cadres en intérieur, meilleur moyen d’économiser des fonds pour un tournage, donnent cette impression vertigineuse, plaçant ces réfugiés de Mandalore à une échelle bien trop grande pour eux.

Lorsque le terme "signifiant" revient en boucle lors de ces critiques, ce n’est pas un abus de langage. Cette semaine Rick Famuyima a décidé d’illustrer comment ces survivants vont avoir des difficultés, dans l’immensité de la galaxie et des enjeux de pouvoir qui s’y jouent à reconquérir leur terre.

Un épisode qui se place comme l’un des meilleurs jamais produit pour une série Star Wars. En espérant que la conclusion soit de qualité similaire et rattrape la déception globale de cette saison.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les films et séries TV sont est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Les films, les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars – Ahsoka : Critique 1.06 Lointaine, très (...)
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.05 - Le Guerrier de (...)
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.04 - Les Jedis (...)
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.03 - L’heure de (...)
Star Wars – Ahsoka : Critique 1.01 Le Maître et (...)
Foundation : Bilan d’une saison 2 éprouvante et nécessaire (...)
Star Trek - Very Short Treks : Nouvel opus animé de la web-série (...)
Upload : La bande annonce de la saison 3
Club Zero : La critique
Winning Time : Pas de troisième quart-temps pour la série (...)
Le Steadicam : La caméra qui changea la prise de vue à tout (...)
Netflix - Bandes annonces : 24 septembre 2023
La Roue du temps : Critique 2.06 Les yeux sans pitié
Aquaman et le Royaume perdu : Le DCU ? Une maison qu’on (...)
Doom Patrol : Max programme enfin le reste de la saison (...)