Saint-Omer : La critique

Date : 24 / 11 / 2022 à 11h30
Sources :

Unification


SAINT-OMER

- Date de sortie : 23/11/2022
- Titre original : Saint-Omer
- Durée du film : 2 h 02
- Réalisateur : Alice Diop
- Scénaristes : Alice Diop, Amrita David, Marie Ndiaye
- Interprètes : Kayije Kagame, Guslagie Malanda, Valérie Dréville, Aurélia Petit, Xavier Maly, Robert Cantarella, Salimata Kamate, Thomas De Pourquery

LA CRITIQUE

C’est en se basant sur un tragique fait divers qu’elle a suivi de près, que la réalisatrice et co-scénariste Alice Diop a fait Saint-Omer.

Le scénario tourne autour d’une jeune écrivaine qui va assister au procès d’une femme qui a abandonné sa fille de 15 mois sur la plage alors que la marée est montante.

Alice Diop a assisté au procès de la personne dont elle s’inspire. Elle a d’ailleurs trouvé des similitudes avec sa propre histoire, alors qu’elle-même est d’origine sénégalaise et qu’elle était mère d’un jeune enfant. Sans compter que la place de la famille est prépondérante dans cette tragique histoire.

Le film tourne principalement autour de l’autrice. La caméra est très régulièrement fixée sur elle et s’en éloigne parfois pour se focaliser sur l’accusée aux moments où elle revient sur les faits ou quand elle assiste aux témoignages des uns et des autres.

La salle du procès est un décor important du récit et les passages se déroulant en son sein sont particulièrement passionnants à suivre, grâce à l’écriture délicate des répliques et à une interprétation formidable.

Kayije Kagame est excellente en jeune autrice essayant de comprendre les dessous du procès auquel elle assiste. Guslagie Malanda est vraiment impressionnante en accusée intelligente et cultivée qui est particulièrement fascinante. Valérie Dréville est extrêmement juste en présidente du procès. Les autres comédiens sont particulièrement convaincants et permettent de s’immerger dans ce procès atypique d’une grande sobriété.

L’œuvre offre aussi une très belle réflexion sur la maternité, les relations avec sa mère et le couple. Elle ne juge pas les événements, se contentant de les énoncer avec une grande clarté et donne à chacun l’occasion de se faire sa propre idée.

L’enfant qui est victime est aussi très bien évoqué, ce qui permet de le recentrer au cœur d’un drame dans lequel finalement il a pratiquement était nié par toutes les parties.

La mise en scène évite le spectaculaire et se centre avant tout sur les divers protagonistes pour en montrer toute la tragique humanité et les atermoiements qui les habitent.

C’est ce long métrage qui a été choisi pour représenter la France aux Oscars après avoir remporté, notamment, deux prix, le Lion d’Argent du Meilleur premier film et le Grand prix du Jury, à la Mostra de Venise en 2022.

Saint-Omer est un très bon film particulièrement poignant et passionnant à découvrir. Avec une histoire s’inspirant de la réalité pour parler de la femme, une réalisation d’une grande délicatesse et un duo de comédiennes formidables, le récit a plusieurs niveaux d’immersion et ne laisse pas indifférent.

Touchant et instructif.

SYNOPSIS

Rama, jeune romancière, assiste au procès de Laurence Coly à la cour d’assises de Saint-Omer. Cette dernière est accusée d’avoir tué sa fille de quinze mois en l’abandonnant à la marée montante sur une plage du nord de la France. Mais au cours du procès, la parole de l’accusée, l’écoute des témoignages font vaciller les certitudes de Rama et interrogent notre jugement.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Photographie : Claire Mathon
- Montage : Amrita David
- Costumes : Annie Melza Tiburce
- Décors : Anna Le Mouël
- Producteurs : Toufik Ayadi, Christophe Barral pour Pictanovo Région Hauts de France, Ciclic-Région Centre, SRAB Films
- Distributeur : Les Films du Losange

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Saint-Omer



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Le lycéen : La critique
Saint-Omer : La critique
La Générale : La critique
Bones and All : La critique
She Said : La critique
Les Gardiens de la Galaxie - Joyeuses fêtes : La critique du film (...)
Star Wars - Andor : Une saison 2 dédiée aux gangsters
Dune - The Sisterhood : Le réalisateur annonce le début de la (...)
Le lycéen : La critique
Mercredi : Comment on fait pour avoir Christina Ricci dans une (...)
Gungrave G.O.R.E : La critique du jeu de tir survitaminé
VOD DVD - Bandes Annonces : 26 novembre 2022
Star Trek - Picard : La saison 3, point de départ pour plus de (...)
Ant-Man et la Guêpe - Quantumania : Un nouvel aperçu du Kang de (...)
Jurassic World : Pas vraiment de plan pour après Le Monde (...)