Star Wars - Andor : Critique 1.10 - Une Seule Issue

Date : 10 / 11 / 2022 à 15h00
Sources :

Unification


STAR WARS - ANDOR

- Date de diffusion : 09/11/2022
- Plateforme de diffusion : Disney+
- Épisode : Une Seule Issue
- Réalisateur : Toby Haynes
- Créateurs : Tony Gilroy, Dan Gilroy, Stephen Schiff, Beau Willimon
- Scénariste : Beau Willimon
- Musique : Nicolas Britell
- Interprètes : Diego Luna, Genevieve O’Reilly, Stella Skarsgard, Adria Arjona, Fiona Shaw, Denise Gough, Kyle Soller

LA CRITIQUE

Alors que les épisodes d’Andor se succédaient de manière logique, c’est la première fois cette semaine qu’un épisode prend la suite directe, à la scène près, d’un précèdent. Une Seule Issue succède donc à Personne n’écoute dans le premier double épisode de la série. Entre tentative de révolte, acceptation de soi et sentiment d’être au bord du précipice, la création des Gilroy se dirige tout droit vers l’inéluctable.

Il est fort ce Gollum !

Le temps est venu de la mutinerie. Maintenant que les bagnards de Narkina 5 ont compris que leurs sorts ne pouvaient se terminer qu’à l’intérieur des murs de leurs cachots marins, ils décident de prendre leurs destins en main et qu’importe que le chemin les mène dans l’océan ou vers la mort. Comme le dit si bien Marmontel « Mieux vaut mourir libre que de vivre esclave » et c’est exactement l’illustration du récit entourant cette prison productiviste.

Emmené par un exceptionnel Andy Serkis, modèle officiel des personnages performance capture d’Hollywood pleine de prosopopée – de Gollum à César en passant évidemment par Snoke dans trois films Disney – il interprète magistralement Kino Loy, chef de l’unité de Cassian. Lui qui a passé sa détention en faisant respecter à la lettre le courroux de l’Empire dans l’unique but d’avoir une peine sereine et une sortie anticipée se sent trahi. Le plus fidèle des lieutenants se transforme en leader des détenus. La conviction de son discours, mêlée à une passion pleine de désespoir qu’il incarne crève littéralement l’écran.

Qu’importe les réels criminels présents ici, la menace est plus grande, elle est autoritaire, n’accorde pas de seconde chance et manipule les masses par la peur et de fausses promesses de sécurité et de liberté. Il est donc tout naturel de prendre le parti des repris de justice sans aucun état-d ’âme.

Point de rupture et absolutisme moral

Sur Coruscant, les deux leaders de la rébellion, Mon Mohtma pour la partie politique et Luthen Rael pour le côté action, sont dans des situations bien complexes à gérer. La future leader de l’Alliance Rebelle fait tout son possible pour trouver les financements nécessaires pour consolider la résistance, mais réalise que cela aura un prix. Que ce soit par les siens, ou sa position de Sénatrice, il faudra bien qu’elle soit prête à de réels sacrifices.

Sacrifice que Luthen assume de faire de manière absolue. S’il faut agir comme son ennemi pour le faire chuter, alors soit ! Qu’importe que sa vie n’ait qu’un but, s’il arrive à ses fins. Les questionnements de ces deux personnages, aux charismes certains, nous amène encore une fois à nous positionner dans ce fameux camp du bien. Devons-nous renier ses valeurs pour une cause plus grande et morale ? Agir de la mauvaise manière pour « faire le bien » fait-il de nous des bonnes personnes ? Sommes-nous obligés de se sacrifier pour lutter contre une oppression ?

Encore un épisode d’une grande maîtrise et d’une profondeur trop rare dans des productions d’une telle ampleur, supposées à destination du grand public. Avec des audiences en nette hausse selon les rumeurs de studios et le début de tournage de la deuxième saison, peut-être que la Force est finalement avec nous. En tout cas, Andor est clairement du côté clair.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les films et séries TV sont est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Les films, les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars - The Bad Batch : Critique 2.05 Ensevelis
Star Wars - The Bad Batch : Critique 2.04 Plus vite
Star Wars - The Bad Batch : Critique 2.03 Le Clone Solitaire
Star Wars - The Bad Batch : Critique 2.01 Butin de Guerre - 2.02 (...)
Star Wars - Andor : Critique 1.12 - Rix Road
DC Universe : Les plans cinématographiques de James Gunn (...)
DC Universe : Les plans télévisuels de James Gunn annoncés
DC Universe : Dave Bautista laisser tomber Bane !
The Ark : Une dépendance à la SF grâce à Star Trek pour Dean (...)
The Last of Us : Une épidémie au Cordyceps est-elle vraiment (...)
Acapulco : Rêver plus grand avec une saison 3
Dead Day : La série de Julie Plec est morte chez Peacock
Te Deum pour un Massacre : La campagne de financement de la (...)
Cinéma - Bandes Annonces : 1er février 2023
Le Pire voisin au monde : La critique