Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.03 Partie III

Date : 03 / 06 / 2022 à 14h30
Sources :

Unification


OBI-WAN KENOBI

- Date de diffusion : 28/05/2022
- Plateforme de diffusion : Disney+
- Épisodes : 1.3 Part III
- Réalisateur : Debrorah Chow
- Scénaristes : Joby Harold, Hossein Amini, Stuart Beattie
- Interprètes : Ewan McGregor, Vivien Lyra Blair, Moses Ingram, Rupert Friend, Hayden Christensen

LA CRITIQUE

S’attaquer et réinterpréter les grandes icônes de la pop culture n’est pas chose aisée. Et avec Star Wars, ces grandes figures sont légion. Les deux premiers épisodes d’introduction de la première saison de Obi-Wan Kenobi, même s’ils n’étaient pas parfaits, arrivaient à sublimer et entretenir l’aura du maître formateur de la famille Skywalker. Et pour cela, cette création originale Disney+ est remarquable. Il lui reste néanmoins la chose la plus complexe à faire : continuer et densifier la Légende autour de ce personnage.

Le choix de l’évidence

La conclusion de la partie 2, qui en a ému plus d’un à travers le globe, rendait comme évident la confrontation de Ben avec la plus grande création de l’univers de la guerre des étoiles. Retrouver enfin ce qu’il y a 40 ans avait passionné les premiers spectateurs, et qui 20 ans après nous avait chamboulé : Dark Vador contre Kenobi !

Déborah show, la réalisatrice principale de ce projet, n’a pas fait patienter longtemps les spectateurs avant d’impliquer Hayden Christensen au scénario. L’élève de Palpatine va être montré sous son regard le plus froid et détestable durant ses 45 minutes.

On retrouve donc Ben et Leia en exil sur la planète minière de Mapuzo. Aucun contact lors de l’atterrissage pour leur venir en aide, il faut donc se rendre au spatioport le plus proche. Embarquer dans le véhicule d’un autochtone - une version redneck extraterrestre pro troupes impériales plutôt bien senti en termes d’humour - notre duo doit partager la remorque du véhicule avec des stormtrooper. Grâce à quelques ruses il s’en sortent mais malheureusement le prochain point de contrôle va forcer l’ancien Jedi à une inévitable confrontation. Un deus ex machina plus loin, avec une scène n’hésitant pas à montrer une violence graphique assumée, les voilà récupérer par les rebelles.

Dans le même temps, on assiste à la lutte interne au sein de l’Inquisitorius entre la troisième sœur et le huitième frère, dans une course à qui deviendra le nouveau Grand Inquisiteur. Ce conflit, plutôt bien écrit et interprété, amène le frère et la sœur a informé au plus vite leur chef et donne l’occasion au seigneur Vador de participer à la traque de son maître et de sa fille.

Une fois arrivé sur place, pas de simagrée, pas de sentiments, Seigneur Vador est là pour faire sortir Obi-Wan de son terrier et est prêt à tout pour cela, les villageois peuvent en témoigner. La confrontation entre les deux icônes parait désormais inévitable.

La continuité scénaristique et le respect de la cohérence de l’univers étendu (en dehors de la mort de l’inquisiteur) est toujours présente. Il y a un nombre conséquent de plans cultes lors de cette partie III. Des images qui resteront dans l’imaginaire collectif. La caractérisation des deux protagonistes et leurs rapports de force sont totalement en accord avec ce qui nous a été présenté jusqu’ici et on peut saluer la volonté de ne pas être PG quoi qu’il arrive.

Néanmoins, certaines facilités peuvent faire sortir du récit, dû à un principal facteur, le budget.

Raccourci scénaristique et coupe budgétaire

Même si ce procédé a été utilisé dans l’ordre du tolérable lors des deux premiers épisodes, la redondance des raccourcis scénaristiques commence à être un poil agaçant. Mais il semble que la raison soit simple : la série n’a pas un budget illimité et ça se ressent bien trop souvent.

Une CGI de piètre qualité et des décors en extérieur des plus sommaires (même s’ils sont expliqués scénaristiquement) cassent l’immersion. D’autant que ses faiblesses agissent directement sur la mise en scène et amènent des situations presque ridicules. Sans trop divulgâcher, comment la troisième sœur arrive au bout du tunnel et surtout comment Obi-Wan arrive-t-il à s’enfuir en un tel lieu ?

Et du coup ce sont les montagnes russes durant l’épisode. On passe d’un moment qui nous prend aux tripes, à une scène où au bout de 30 secondes on se dit : « mais comment est-ce possible ? ».

Il ne faudrait pas que cela devienne une mauvaise habitude sous peine de faire chuter l’intérêt à cette histoire qui part sur d’excellentes bases. Cela reste néanmoins un bon chapitre qui poursuit agréablement les aventures de notre britannique barbu préféré.

BANDE ANNONCE - EXTRAITS



Les films et séries TV sont est Copyright © Lucasfilm Tous droits réservés. Les films, les séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Lucasfilm.



 Charte des commentaires 


Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.06 Partie 6
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.05 Partie 5
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.04 Partie 4
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.03 Partie III
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Critique 1.01 Partie I & 1.02 (...)
CSI - Vegas : Un nouveau duo de médecins légistes pour la saison (...)
Les Terres de Matnak : Un jeu de Rôle Mystic-Fantasy
Cinéma - Bandes Annonces : 9 août 2022
Locke & Key : Critique de la saison 3
Westworld : Critique 4.07 Metanoia
She-Hulk - Avocate : Comment on fait pour devenir une Hulk, Miss (...)
Le Seigneur des Anneaux - Les Anneaux de Pouvoir : Peter Jackson (...)
The Exorcist : La trilogie de Blumhouse fait appel à Ann (...)
Jane : La vie de Philip K. Dick par Charlize Theron et Alfonso (...)
Sex Education : Un nouveau départ et un retour confirmés pour la (...)