Birds of America : La critique

Date : 24 / 05 / 2022 à 10h00
Sources :

Unification


BIRDS OF AMERICA

- Date de sortie : 25/05/2022
- Titre original : Birds of America
- Durée du film : 1 h 24
- Réalisateur : Jacques Lœuille
- Scénariste : Jacques Lœuille
- Interprètes : Jean-Francois Sivadier

LA CRITIQUE

C’est dans un surprenant monde issu du passé et plein de plumes que nous entraîne ce très bon Birds of America.

Le documentaire de Jacques Lœuille se focalise sur les planches qu’a faites Jean-Jacques Audubon pendant une vingtaine d’années au début du XIXe siècle. En effet, il a de multiples fois parcouru le Mississippi et découvert plus de 500 espèces d’oiseaux, dont un certain nombre a malheureusement disparu aujourd’hui.

C’est très nombreux, et absolument magnifiques, dessins servent de fil rouge à un réalisateur qui suit ses traces et brosse le portrait d’une Amérique contemporaine et urbanisée.

Il donne aussi la parole à de nombreux descendants des tribus d’Indiens qui habitaient aux alentours du Mississippi et qui se sont faites, quasiment toutes, progressivement repoussées dans des réserves indiennes. Les différents intervenants racontent les liens très forts qu’ils ont avec les différentes espèces d’oiseaux et reviennent sur l’industrialisation de plus en plus importante du pays au cours des deux siècles précédents qui les a privés de leurs terres.

Certaines photos et archives plus récentes permettent de découvrir quelques espèces emblématiques, qui ont aussi disparu, et de s’interroger sur la croyance américaine d’une nature infinie que Dieu leur a donnée.

La réalisation est très bonne et permet de se poser la question, à travers cette biodiversité de plus en plus réduite, de l’impact humain sur la nature. Alors que des textes de Jean-Jacques Audubon lui-même étaient malheureusement fidèlement annonciateurs d’un certain nombre d’événements qui ont lieu depuis.

L’œuvre possède une grande puissance et joue aussi sur la nostalgie d’un paradis perdu que l’on découvre au fil des dessins spectaculaires et colorés d’un homme passionné par les oiseaux.

La très belle voix off de Jean-Francois Sivadier plane sur les paysages montrés, les représentations des différents oiseaux et les bâtiments qui se dressent à la place d’anciennes forêts et prairies. Le texte qui est lu permet aussi de comprendre un peu mieux la politique américaine et d’appréhender l’impact de l’industrialisation, et de l’exploitation de pétrole et de gaz qui empoisonnent les terres, sur la nature avec, notamment, des rives du Mississippi qui s’érodent de plus en plus.

La très belle photographie est un appel au voyage, alors que les témoignages des différents intervenants aident à superposer sur les lieux modernes les fantômes du passé d’une vie plus proche de la nature.

Birds of America est un très bon documentaire permettant de (re)découvrir l’œuvre immense d’un peintre passionné. Un récit du passé permettant de voir l’évolution d’un pays et de mettre en perspective l’extension humaine et la destruction de son environnement. C’est un témoignage fort de la disparition rapide d’un monde peuplé et coloré dont la richesse et la diversité n’ont pas su être préservées. Comme malheureusement dans de très nombreux lieux dans le monde entier.

Passionnant et envoûtant.

SYNOPSIS

Au début du XIXe siècle, un peintre français, Jean-Jacques Audubon, parcourt la Louisiane pour peindre tous les oiseaux du Nouveau Continent. La découverte des grands espaces sauvages encourage l’utopie d’une jeune nation qui se projette dans un monde d’une beauté inouïe. Depuis, le rêve américain s’est abîmé et l’œuvre d’Audubon forme une archive du ciel d’avant l’ère industrielle. Sur les rives du Mississippi, Birds of America retrouve les traces de ces oiseaux, aujourd’hui disparus, et révèle une autre histoire du mythe national.

BANDE ANNONCE


FICHE TECHNIQUE

- Producteur : Arte France Cinéma, Météores Films
- Distributeur : KMBO

LIENS

- SITE OFFICIEL
- ALLOCINÉ
- IMDB

GALERIE PHOTOS

Birds of America


© MÉTÉORES FILMS - ARTE FRANCE CINÉMA - 2020 Birds of America


Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


The Sadness : La critique
As Tears Go By - Ainsi vont les larmes : La critique
La traversée : La critique
L’équipier : La critique
Costa Brava Lebanon : La critique
Superman & Loïs : Critique 215 Waiting for Superman
The Boys : Une réunion Supernatural dans la saison 4 (...)
SDCC 2022 : Warner Bros. et DC y seront aussi mais ça ne sera (...)
Star Wars - Obi-Wan Kenobi : Une saison 2 si les fans en (...)
The Sadness : La critique
Queen : Critique de la série
Green Hornet And Kato : Leigh Whannell pour le reboot (...)
As Tears Go By - Ainsi vont les larmes : La critique
Poker Face : Ellen Barkin pour un mystérieux petit tour et puis (...)
Urban Comics : Le programme de parution de Juillet