High Ground : La critique du film Filmo

Date : 20 / 01 / 2022 à 12h15
Sources :

Unification


HIGH GROUND

- Date de sortie : 20/01/2022
- Plateforme de diffusion : Filmo
- Titre original : High Ground
- Durée du film : 1 h 45
- Réalisateur : Stephen Johnson
- Scénariste : Chris Anastassiades
- Interprètes : Jacob Junior Nayinggul, Simon Baker, Jack Thompson, Callan Mulvey, Caren Pistorius, John Brumpton, Ryan Corr, David Field

LA CRITIQUE

Higher Ground est un bon film australien qui se déroule dans les années 30.

Le scénario de Chris Anastassiades se focalise sur un ancien soldat de la Première Guerre mondiale devenu policier. Suite à une intervention qu’il ne maîtrise pas, un clan d’aborigènes est presque totalement éliminé. L’œuvre se centre sur ce tragique événement et ses répercussions, alors que le passé va rattraper le personnage principal quand une bande d’aborigènes incendie les fermes des colons anglais.

Le film de Stephen Johnson évoque une partie du passé violent et tragique de l’Australie. En effet, le pays a commencé à être colonisé par des prisonniers anglais, des orphelins et des personnes jugées indésirables sur le vieux continent que le Royaume-Uni envoyait occuper et défricher de nouveaux territoires. Les aborigènes ont été harcelés et tués. Et pendant des décennies, leurs enfants ont été enlevés à leurs parents et élevés à l’occidentale. Des traumatismes profonds dont le pays ne s’est toujours pas complètement remis.

Le film permet donc d’évoquer la manière dont les aborigènes étaient traités il y a encore un siècle et comment les autorités coloniales se considéraient toutes puissantes et n’acceptaient pas de révolte de personnes estimant être dans leurs bons droits.

D’ailleurs, si vous vous intéressez à l’histoire australienne, je vous conseille vivement l’excellent film de Jennifer Kent, The Nightingale.

Le récit est centré sur un personnage n’acceptant pas de faire toutes les horreurs qu’on lui demande. Alors qu’il est pris au beau milieu d’un feu croisé entre ses anciens collègues et les hommes qui le détestent pour son passé, celui-ci va tenter de protéger un jeune homme qui pourrait bien être sa rédemption.

La photographie d’Andrew Commis est magnifique. Elle sublime les somptueux paysages australiens et offre une diversité de décors naturels à couper le souffle. La très belle photographie aérienne et l’altérité de certains territoires renforcent l’impact du drame humain qui se déroule devant nos yeux. D’autant que grâce aux beaux costumes d’Erin Roche et aux jolis décors de Ross Wallace, la reconstitution du début du siècle précédent est convaincante.

La mise en scène est soignée. Elle tourne généralement autour des deux protagonistes principaux, et montre la manière dont ils s’apprivoisent et comment ils essayent d’arriver à une solution plus apaisée pour toutes les parties.

L’interprétation est formidable. Simon Baker est impeccable en ancien policier hanté par son passé. Jacob Junior Nayinggul est remarquable en jeune aborigène tiraillé entre ses origines et ceux qui ont pris soin de lui. Callan Mulvey est formidable en policier ne faisant pas de cadeaux. Et Caren Pistorius incarne un beau personnage de femme missionnaire s’intéressant aux autres.

Higher Ground est un bon film âpre et passionnant se déroulant au début du siècle précédent dans un pays ayant la taille d’un continent. Avec une histoire intéressante, une belle réalisation, l’impact visuel d’un pays superbe et une belle interprétation, l’œuvre est sympathique à découvrir et montre un face-à-face tendu entre un homme et son passé qu’il ne peut pas oublier.

Prenant et instructif.

SYNOPSIS

1919. Après avoir été sniper durant la Première Guerre Mondiale, Travis, devenu policier dans le nord de l’Australie, perd le contrôle d’une intervention qui aboutit au massacre d’une tribu indigène. 12 ans plus tard il engage le seul survivant connu du massacre, dans une chasse à l’homme dont il pourrait bien devenir la proie...

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

High Ground



Les illustrations des articles sont Copyright © de leurs ayants droits. Tous droits réservés.



 Charte des commentaires 


Love, Death & Robots : Critique de la saison 3
We Hunt Together : Critique de la saison 2
Tic et Tac, les Rangers du Risque - le film : La critique du (...)
Halo : Critique 1.09 Transcendence
Vampire in the Garden : Critique de la série
Thor - Love and Thunder : La nouvelle bande annonce
Mission Impossible - Dead Reckoning Partie 1 : La première bande (...)
Star Wars - Andor : En route pour la Révolution pour (...)
Babylon 5 : Le reboot toujours en développement actif chez The (...)
Love, Death & Robots : Critique de la saison 3
Reacher : Les détails de la saison 2 à venir
Monsterverse : Matt Shakman pour réaliser la série Godzilla et (...)
Birds of America : La critique
Manhunt : La série Apple complète sa distribution
Heartstopper : Renouvellement XXL pour la série Netflix