Justice League : Joss Whedon répond enfin aux attaques

Date : 19 / 01 / 2022 à 13h30
Sources :

New York Magazine via Deadline et CBM


Les années 2020 et 2021 auront été celles de la disgrâce pour Joss Whedon, le réalisateur de Avengers en 2012 et Avengers - L’Ère d’Ultron en 2015. Embourbé depuis juillet 2020 dans des allégations de conduite "grossière, abusive et non professionnelle" sur le plateau de tournage des reshoots de Justice League en 2017, le voilà qui répond entre autres à son plus grand détracteur, Ray Fischer. Ce dernier a été le premier à avoir vidé son sac sur son expérience de travail avec le créateur de Buffy contre les vampires.

C’est dans un profile du magazine New York - intitulé "The Undoing of Joss Whedon" du lundi 17 janvier - que le scénariste et réalisateur se défend, et il répond en plus à de nouvelles accusations.

Le coup de gueule de Fisher, qui jouait Cyborg dans le film, contre Whedon sur les réseaux sociaux en 2020 a amené WarnerMedia à mener une enquête interne sur ce qui a dérapé sur Justice League, ce qui a conduit le conglomérat médiatique à déclarer vaguement en décembre de la même année que "des mesures correctives ont été prises", Whedon ayant quitté la série HBO qu’il avait créée, The Nevers, un mois auparavant.

En ce qui concerne les affirmations de Fisher selon lesquelles Whedon aurait voulu éclaircir le teint de la peau de l’acteur et réduit l’intrigue de Cyborg, le co-scénariste de Justice League et réalisateur de scènes supplémentaires (après que Zack Snyder ait quitté le projet pour raison familiale), déclare à Lila Shapiro de New York qu’il éclaircissait l’ensemble du film en postproduction, y compris tous les visages.

Il a ajouté qu’il avait réduit le rôle de Cyborg parce qu’il "n’avait logiquement aucun sens" et qu’il estimait que le jeu des acteurs était mauvais - ce que des sources familières du projet ont confirmé dans le profil, les spectateurs des projections-tests considérant Cyborg comme "le pire de tous les personnages du film".

Whedon affirme avoir passé plusieurs heures à discuter des changements avec l’acteur Fisher et que leur discours était bien amical. Whedon a clairement dit : "Nous parlons d’une force malveillante... Nous parlons d’un mauvais acteur dans les deux sens du terme."

Fisher n’a pas tardé à répondre à l’article du New York Magazine, en écrivant sur son compte Twitter : "On dirait que Joss Whedon a réussi à mettre en scène une fin de partie après tout... Plutôt que d’aborder tous les mensonges et les mascarades aujourd’hui, je vais célébrer l’héritage du Révérend Dr Martin Luther King Jr. Demain, le travail continue. #MLKDay."


Whedon déclare dans cette interview que son ex-femme ne lui a pas facilité la vie dans la presse : "Mon ex-femme a fait de moi une cible, et les gens ont exploité cela de manière cynique... Elle a publié une lettre disant des choses mauvaises que j’avais faites et disant des choses fausses sur moi, mais j’avais fait les choses mauvaises et donc les gens savaient que j’étais récupérable."

Quant à l’affirmation de Gal Gadot selon laquelle Whedon aurait "menacé" sa carrière, le cinéaste a déclaré à New York : "Je ne menace pas les gens. Qui fait ça ?" et affirme qu’il s’agissait d’un malentendu. "L’anglais n’est pas sa langue maternelle, et j’ai tendance à être fâcheusement fleuri dans mon discours", a-t-il ajouté.

En réponse à une scène que Gadot voulait couper dans Justice League, Whedon, selon l’article, a dit à l’actrice en plaisantant que si elle voulait s’en débarrasser, elle devrait l’attacher (lui, Whedon) à une voie ferrée et le faire sur son cadavre : "On m’a alors dit que j’avais dit quelque chose à propos de son cadavre et de l’attacher à la voie ferrée", dit Whedon. Dans un courriel adressé à New York, Gadot n’est pas d’accord avec le sens des événements de Whedon, répondant "J’ai parfaitement compris."

Enfin, le réalisateur ne va pas jusqu’à accuser Zack Snyder d’avoir poussé Fisher à faire ces allégations, mais les implications sont claires. Il ne donne pas beaucoup de détails sur le travail sur Justice League ou sur le reste du casting, mais il mentionne qu’il n’a jamais travaillé avec "un groupe de personnes plus grossières".

Le New York a également parlé avec une actrice d’Angel qui a déclaré que Whedon l’avait menacée, disant à son agent, après qu’elle ait demandé une augmentation, que le co-créateur de la série l’avait appelée chez elle et lui avait dit qu’elle ne travaillerait "plus jamais pour lui, ni pour la 20th Century Fox."

En février 2021, Charisma Carpenter a déclaré que Whedon était "négligemment cruel" envers elle pendant la réalisation de Buffy et Angel, la traitant de grosse après qu’elle soit tombée enceinte, et lui demandant si elle allait "le garder". L’actrice a également affirmé que Whedon s’est moqué de ses croyances religieuses, l’a accusée de saboter la série, et l’a licenciée une saison plus tard après qu’elle ait accouché. Whedon raconte au New York toute l’histoire de Carpenter : "Je n’ai pas été correct", et qu’il a été déconcerté par son récit. "La plupart de mes expériences avec Charisma ont été agréables et charmantes. Elle avait parfois du mal avec ses répliques, mais personne ne pouvait réussir une punch line plus fort qu’elle", a déclaré Whedon, qui a également précisé que "je ne l’ai pas traitée de grosse".

L’actrice de Buffy, Michelle Trachtenberg, s’est également exprimée sur les réseaux sociaux l’année dernière, affirmant qu’elle ne pouvait pas rester seule dans une pièce avec Whedon sur le plateau. Whedon a déclaré au New York qu’il n’avait aucune idée de ce dont parlait l’actrice ; dans l’article, Shapiro dit que "Trachtenberg n’a pas voulu s’étendre".

Un membre de haut niveau de l’équipe de production de Buffy raconte au New York que Whedon se roulait par terre avec une autre actrice, s’embrassant, se cognant contre sa chaise. Réplique de Whedon : "Cela est faux. Je ne comprends pas du tout cette histoire", ajoutant qu’il "vivait dans la terreur" de voir ses aventures découvertes.

Whedon a également balayé d’un revers de main l’histoire selon laquelle il aurait eu des démêlés physiques avec la costumière de Buffy, Cynthia Bergstrom, au cours de la saison 5. Whedon a déclaré au New York : "Je sais que je pouvais me mettre en colère, mais je n’ai jamais été physique avec les gens".

Par ailleurs, le profil de New York rapporte que Whedon a engagé une relation secrète avec Erin Shade, qui était l’assistante d’un showrunner sur la série Agents of S.H.I.E.L.D., co-créée par Whedon sur ABC, alors qu’il avait 49 ans et qu’elle en avait 23. Il lui versait 2 500 dollars pour qu’elle le regarde écrire chez lui pendant le week-end, à condition qu’elle ne dise rien à leurs supérieurs au sujet de cette liaison. Whedon a déclaré au New York qu’il "aurait dû mieux gérer la situation".


Justice League est Copyright © Warner Bros. Pictures et DC Entertainment Tous droits réservés. Justice League, ses personnages et photos de production sont la propriété de Warner Bros. Pictures et DC Entertainment.



 Charte des commentaires 


Justice League : Joss Whedon répond enfin aux attaques
Justice League : Une suite en BD vidéo pour le film de Zack (...)
DCEU : Chris Terrio dénonce un manque flagrant de planification
Justice League : La situation de Lois Lane dans le Cut de Zack (...)
Justice League : WarnerMedia exclut tout espoir de suite
Top Gun - Maverick : Les affiches personnages du film
Star Trek - Strange New Worlds : Erica Ortegas et le pilotage (...)
Teen Wolf - The Movie : Tyler Hoechlin de retour à Beacon Hills (...)
True Lies : CBS passe enfin commande
We Own This City : Critique 1.04 Part Four
The Terminal List : Les images d’un thriller militaire (...)
Only Murders in the Building : Les nouvelles images de la saison (...)
The Pocketwatch : Un Descendants 4 pour Disney+
Project Nemesis : Des Kaiju en série TV réalisée par Chad (...)
The New Look : Maisie Williams en héroïne de la Résistance pour (...)