L’emprise du vice : La critique du film Netflix

Date : 15 / 01 / 2022 à 13h00
Sources :

Unification


L’EMPRISE DU VICE

- Date de sortie : 13/01/2022
- Plateforme de diffusion : Netflix
- Titre original : Brazen
- Durée du film : 1 h 34
- Réalisateur : Monika Mitchell
- Scénaristes : Suzette Couture, Donald Martin, Edithe Swensen d’après l’œuvre de Nora Roberts
- Interprètes : Alyssa Milano, Sam Page, Malachi Weir, Emilie Ullerup, Colleen Wheeler, Lossen Chambers, Matthew Finlan, Barry W. Levy, Aaron Paul Stewart

LA CRITIQUE

L’emprise du vice est un bon film policier qui est l’adaptation du roman éponyme de Nora Roberts.

Le scénario de Suzette Couture, Donald Martin et d’Edithe Swensen présente une écrivaine à succès spécialisée dans les romans policiers. Suite au meurtre de sa sœur, celle-ci va proposer son aide aux policiers afin de retrouver le criminel.

Le film de Monika Mitchell va la suivre de près, alors qu’elle va découvrir la face cachée de sa sœur et essayer d’identifier celui qui lui a fait du mal. Elle va alors faire équipe avec un inspecteur brillant et se rapprocher de plus en plus de lui.

Le récit recèle quelques rebondissements et permet de s’immiscer dans le monde des vidéos adultes. Bien que pour les amateurs, l’intrigue ne soit pas si compliquée à démêler. Toutefois, celle-ci est plaisante à voir et donne l’occasion de se familiariser avec des personnages sympathiques.

La réalisation ne se veut jamais voyeuriste et brosse des portraits de personnages intéressants. Elle offre quelques scènes qui permettent de faire monter l’intensité, tout en y apportant une certaine légèreté. Et bien sûr une pointe de romance.

On retrouve Alyssa Milano dans le rôle principal. Celle-ci se transforme sans problème en écrivaine à succès débrouillarde et volontaire. Elle forme un couple intéressant avec Sam Page qui est impeccable en policier voulant à tout prix trouver le meurtrier. Emilie Ullerup est touchante en sœur défunte dont on découvre le passé. Et Malachi Weir est un policier bien sympathique.

Les décors sont agréables et entre la maison de famille du personnage principal et l’école très luxueuse ou la victime enseignait, les environnements sont plutôt agréables à découvrir. Sans compter que la musique de James Jandrisch et de Jeff Tymoschuk renforce l’immersion dans une œuvre mélangeant bien thriller et romance.

L’emprise du vice est un long métrage policier qui se regarde facilement. Avec une histoire bien conçue, une jolie réalisation et un duo de comédien qui fonctionne bien, le film fait passer un bon moment et permet de présenter un psychopathe particulièrement délétère.

Agréable et efficace.

SYNOPSIS

Auteure de polars, Grace Miller a l’instinct aiguisé et s’y connaît en mobiles. Son expertise l’aidera-t-elle à percer le mystère du meurtre de sa sœur ?

BANDE ANNONCE


GALERIE PHOTOS

L'emprise du vice



Les films et séries TV sont Copyright © Netflix et les ayants droits Tous droits réservés. Les films et séries TV, leurs personnages et photos de production sont la propriété de Netflix et les ayants droits.



 Charte des commentaires 


The Sound of Magic : Critique de la série
Thar - les trois cibles : La critique du film Netflix
The Pentaverate : Critique de la mini-série
Marmaduke : La critique du film Netflix
Loin du périph : La critique du film Netflix
Top Gun - Maverick : Les affiches personnages du film
Star Trek - Strange New Worlds : Erica Ortegas et le pilotage (...)
Teen Wolf - The Movie : Tyler Hoechlin de retour à Beacon Hills (...)
True Lies : CBS passe enfin commande
We Own This City : Critique 1.04 Part Four
The Terminal List : Les images d’un thriller militaire (...)
Only Murders in the Building : Les nouvelles images de la saison (...)
The Pocketwatch : Un Descendants 4 pour Disney+
Project Nemesis : Des Kaiju en série TV réalisée par Chad (...)
The New Look : Maisie Williams en héroïne de la Résistance pour (...)