Star Trek - Prodigy : Héritage et canon en questions...

Date : 27 / 10 / 2021 à 14h00
Sources :

Trek Movie


Dans un entretient virtuel avec bon nombre de médias (dont Trek Movie, évidemment), les producteurs délégués Kevin et Dan Hageman, co-créateurs de Star Trek - Prodigy, ainsi que Ben Hibon, le réalisateur, ont parlé de la façon dont la série animée n’est pas uniquement destinée aux enfants, de la façon dont elle s’intègre aux autres Trek, et même de la probabilité de voir certains anciens personnages dans la série.

Attention, Trek Movie prévient : Cette interview a été modifiée pour plus de clarté.

Est-ce que Prodigy est une idée que vous avez apportée à CBS Paramount et Nickelodeon ou est-ce qu’ils vous ont demandé de développer une série Star Trek pour enfants, et Prodigy en est issue ?

Dan Hageman : La dernière. Secret Hideout est venu nous voir et nous a dit : "Nous aimerions trouver un point d’entrée dans l’univers de Star Trek pour un public plus jeune". Ensuite, Kevin et moi sommes partis, puis nous sommes revenus en disant que nous aimerions faire cette série, et ils étaient enthousiastes à ce sujet, et le reste est à l’écran.

Kevin Hageman : Au début, nous étions vraiment nerveux à l’idée de faire une série Trek parce que je ne pense pas que je pourrais écrire un épisode de Voyager, par exemple. Mais en sortant de cette réunion, on s’est dit : "Bon, qu’est-ce qu’on va faire ?". Et nous nous sommes dit : "Attend un peu, si ces personnages principaux sont en dehors de tout ce que fait Starfleet et qu’ils commencent à le découvrir et à l’apprendre, etc." C’est vraiment racontable et c’est un merveilleux point de départ pour les enfants, non ? Dans la plupart des séries, il s’agit toujours d’officiers complets qui savent tout. Les meilleurs des meilleurs. Quel enfant est le meilleur des meilleurs ?

Dan Hageman : La première chose que nous disons très tôt est : "Nous ne voulons pas travailler sur le petit Kirk et le petit Spock".

Kevin Hageman : On dirait que ça ressemble à une série terrible.

Dan Hageman : Je suis sûr qu’elle a un public, mais nous ne voulons pas écrire ça.

Quelle a été la chose la plus difficile à adapter de Star Trek pour une série pour enfants ?

Dan Hageman : Nous essayons toujours de brouiller les pistes. Nous ne l’avons jamais vraiment considéré comme une série pour enfants. Nous la considérons comme une série pour les gens qui ne connaissent pas Star Trek, qu’ils soient jeunes ou vieux. Et donc nous avons toujours eu cette perspective de l’outsider et cela nous a libéré. Nous voulions que les enjeux restent réels pour un public plus âgé. Nous ne voulons jamais abaisser les choses pour les enfants. Les enfants sont très intelligents. Ils auront peut-être une courbe d’apprentissage dans la série, mais ils y arriveront.

Kevin Hageman : Le plus difficile est d’équilibrer le ton. C’est vraiment difficile en tant que scénariste de trouver le ton qui va toucher tout le monde. La comédie doit être intelligente. La narration doit être très intelligente. Il faut que ça marche aussi bien pour les enfants que pour les adultes. C’est toujours un défi.

Dan Hageman : Une grande partie de Star Trek est déjà très bien pour tous les âges. Mais il y a toujours quelques épisodes qui ne sont pas appropriés pour les enfants et pour notre série, je suis sûr que nous éviterons tous ces épisodes.

Quels ont été les défis à relever pour transposer le monde réel de Star Trek dans votre style d’animation 3D ?

Ben Hibon : Nous essayions pas nécessairement de transposer un style particulier ou spécifique d’un autre film, mais plutôt de créer quelque chose de nouveau qui capture tous les éléments que nous recherchons. Il s’agit donc de regarder la page, les intentions du personnage et l’ambition de la série en tant qu’histoire centrée sur le personnage. Et ensuite, comment pouvons-nous mieux capturer cela avec l’animation. Nous avons donc décidé d’opter pour une approche très cinématographique en ce qui concerne l’échelle de l’aventure.

Nous voulions quelque chose qui s’intègre parfaitement aux autres séries Trek, car nous sommes un canon. C’est une continuation. Nous voulions donc que le réalisme du monde lui-même soit aussi bien réalisé que celui des autres séries Trek. Cela a également dicté la façon dont nous avons conçu le monde lui-même, l’arrière-plan, la façon dont il est habité, la façon dont il est tangible dans sa texture. Ce sont les différents éléments que nous avons envisagés.

En ce qui concerne la conception des personnages, nous voulions des personnages suffisamment détaillés, capables d’émettre des émotions, afin de pouvoir nous concentrer sur les gros plans et les émotions, ainsi que sur le danger, les enjeux, le plaisir, l’aventure, tous ces éléments. Nous voulions être en mesure de filmer à n’importe quelle distance pour que le résultat soit bon.

Pour Ben, comment la réalisation de Star Trek se compare-t-elle à vos autres travaux comme Heavenly Sword et Harry Potter ?

Ben Hibon : Grâce à Kevin et Dan, à Nickelodeon et à Paramount, il y avait beaucoup d’excitation, d’enthousiasme et de liberté pour créer quelque chose qui ne devait pas nécessairement refléter ce qui existait auparavant. À part le ton, le respect des règles en termes de ce qui a été établi. Mais en termes de création visuelle d’images, c’était très souple, très organique, et donc très créatif.

Je peux en dire autant de l’animation Harry Potter, par exemple, où nous avons créé une version animée d’un monde fantastique. Mais ce contenu n’existait pas encore dans cette mythologie. Et c’est la même chose ici. Nous ajoutons une pièce au puzzle sans le dupliquer. Nous créons juste un ajout. Et en faisant ça, et en utilisant un support différent, ça nous donne beaucoup de mouvement latéral. Nous pouvons revenir au connu, nous pouvons explorer l’inconnu et, espérons-le, marier les deux d’une manière intéressante.

Le capitaine Janeway est-il le seul hologramme que vous avez envisagé ?

Kevin Hageman : A 100%, nous avons tout de suite su que c’était Kate.

Dan Hageman : On l’a su tout de suite après qu’on ait dit : "Au cas où vous ne connaîtriez pas Star Trek". Et puis Kate Mulgrew. C’était dans cet ordre.

Kevin Hageman : Elle est aimante mais disciplinée. Elle est juste le mentor parfait pour une bande d’enfants rebelles.

Et y aura-t-il d’autres apparitions d’autres personnages en hologramme de Star Trek ?

Kevin Hageman : Disons simplement que oui, il y aura d’autres hologrammes. Mais je ne veux pas donner l’impression que les personnages hérités qui pourraient apparaître dans notre série seront des hologrammes. Nos enfants commencent dans le quadrant Delta et s’aventurent dans l’espace de la Fédération, l’espace de la Fédération de toutes les autres séries à cette époque. Nous pourrions donc voir arriver de vrais personnages, pas des hologrammes.

L’USS Protostar étant un vaisseau expérimental de NX avec un programme de formation des cadets, les fans de Trek auront-ils de nouvelles surprises ?

Dan Hageman : Il y a de grands secrets sur le vaisseau qui seront explorés. Et la saison tourne autour de certains de ces secrets.

Kevin Hageman : Même si vous avez vu les publicités et que vous saviez que Janeway allait apparaître, lorsque nous avons écrit le pilote, personne n’en avait la moindre idée jusqu’à ce que vous arriviez à la dernière page et que tout d’un coup Janeway apparaisse et c’était vraiment, vraiment choquant. Nous aimons le mystère. Nous aimons les moments comme celui-là. Et il y en aura beaucoup d’autres.

Vous venez d’annoncer quatre nouveaux personnages, dont le capitaine Chakotay, ce qui ressemble à l’équipage d’un vaisseau spatial. Pouvez-vous en dire plus à leur sujet, et s’agit-il de l’équipage original du Protostar ?

Kevin Hageman : [Rires] Bonne question, mais nous ne pouvons rien vous dire, sauf que vous avez tort [qu’il s’agit de l’ancien équipage du Protostar].

Dan Hageman : Nous devons rester discrets sur ce point.

Kevin Hageman : Oh oui. C’est top secret.

Les débuts de Star Trek - Prodigy seront disponibles en streaming sur Paramount+ aux Etats-Unis le 28 octobre. La série sera également disponible dans certaines régions d’Europe avec le lancement du partenariat Paramount+ Sky.


Star Trek Prodigy est Copyright © CBS Television Studios, CBS Eye Animation Productions, Secret Hideout, Roddenberry Entertainment, 219 Productions Tous droits réservés. Star Trek Prodigy et toutes ses déclinaisons, ses personnages et photos de production sont la propriété de CBS Television Studios, CBS Eye Animation Productions, Secret Hideout, Roddenberry Entertainment, 219 Productions



 Charte des commentaires 


Star Trek - Prodigy : Janeway vs Janeway dans la série animée (...)
Star Trek - Prodigy : Où va la série animée de Paramount+ (...)
Star Trek Prodigy : La série confirmée pour une seconde (...)
Star Trek - Prodigy : Héritage et canon en questions...
Star Trek Prodigy : Une Janeway hologramme bien vivante
She-Hulk Avocate : Critique 1.06 Simplement Jen
Athena : La critique du film Netflix
Avatar - La Voie de l’eau : James Cameron inquiet que le (...)
James Bond 26 : Trouvons d’abord un méchant digne du (...)
For All Mankind : Tyner Rushing rejoint la saison 4
Fantastic Four : Le reboot Marvel Studios a trouvé ses (...)
Les Mystères de Barcelone : La critique
The Terminal List : Une saison 2 dans le viseur de Chris Pratt (...)
Reacher : Serinda Swan et Rory Cochrane pour la saison (...)
Beverly Hills Cop - Axel Foley : Le retour de la vieille garde (...)